L’histoire du célèbre pirate Bartholomew Roberts, alias Black Bart

| | ,

Bartholomew Roberts, peut-être plus connu sous le nom de Black Bart, est l’un des pirates britanniques les plus célèbres. Il a pillé et capturé plus de navires que Barbe Noire, Edward Low, Jack Rackham et Francis Spriggs réunis. Retour aujourd’hui sur l’histoire de ce pirate de l’âge d’or de la piraterie.

Début de sa vie de pirate

Bartholomew Roberts naît en 1682, au Pays de Galles, sous le nom de John Roberts. On raconte qu’il a pris la mer à seulement 13 ans, en 1695. Seulement, cela reste une rumeur, puisqu’aucune trace du fameux Black Bart n’existe jusqu’en 1718. Cette année-là, on le retrouve en tant que second d’un navire de la Barbade. L’année suivante, il devient second à bord du navire Princess, qui transportait des esclaves. Le pirate Howell Davis capture le navire, en juin 1719, près de la Côte d’Or (actuel Ghana). De fait, Roberts rejoint l’équipage de Davis contre son gré. Toutefois, le gouverneur de l’île de Príncipe prend la flottille de Davis en embuscade, et ce dernier meurt pendant la bataille. L’équipage élit alors rapidement Roberts en tant que nouveau capitaine du bateau pirate Royal Rover. Il dira à ses hommes :

« Il vaut mieux être un commandant qu’un homme normal, puisque j’ai plongé mes mains dans l’eau boueuse et dois être un pirate. »

En plus du Royal Rover, Black Bart va diriger le Fortune, le Royal Fortune, et le Good Fortune.

Bartholomew Roberts
Représentation de Bartholomew Roberts, alias Black Bart.

Bartholomew Roberts pendant l’âge d’or des pirates des Caraïbes

Dès lors, Roberts décide de partir vers le Brésil. En chemin, le pirate et son équipage croisent une flotte de 42 navires marchands portugais, escortés par deux navires de combat. Les pirates les attaquent et finissent par capturer un navire encore plus impressionnant que le Royal Rover. À bord de celui-ci, ils trouvent 30 000 livres sterling en pièces d’or. Malheureusement pour Black Bart, l’un de ses hommes prénommé Walter Kennedy, s’enfuit avec ce navire et son trésor, ainsi que le Royal Rover et une partie de l’équipage. Bartholomew Roberts nomme alors le bateau sur lequel il se trouve Fortune, et s’enfuit avec le reste de son équipage après avoir pillé quatre navires.

De juin à septembre 1720, Black Bart parvient à capturer 150 bateaux de pêche et 26 autres navires au niveau des côtes américaines. De plus, il pille un douzaine de navires marchands britanniques. Grâce à ses nombreux pillages, il réussit à échanger l’une des galères qu’il a capturées contre un navire français équipé de 28 canons. Ce dernier s’appellera le Royal Fortune. Le pirate et son équipage atteignent les Antilles en septembre 1720. Là, ils attaquent le port de Saint Kitts, où ils coulent deux navires et en capturent un autre. Malheureusement, leur flotte est endommagée, et ils se replient à Saint-Barthélemy. Le mois suivant, ils attaquent à nouveau Saint Kitts, leur permettant alors de piller 15 navires.

La bataille finale de Bartholomew Roberts

Entre janvier 1721 et février 1722, la flotte de Black Bart continue dans la même lancée. Début 1721, les pirates capturent et détruisent 14 navires français à Sainte-Lucie, en Martinique. Ils abandonnent ensuite les Caraïbes et font cap sur l’Afrique, qu’ils atteignent en juin 1721. Pendant de nombreux mois, ils vont capturer des dizaines de navires au niveau des côtes africaines.

Drapeau de Bartholomew Roberts
Le drapeau le plus célèbre de Bartholomew Roberts.

Malheureusement, leur chance va vite tourner. En effet, l’Hirondelle, le navire de guerre britannique commandé par Chaloner Ogle, attaque la flotte de Black Bart en février 1722, près du Cap Lopez au Gabon. Il existe cependant plusieurs versions de l’histoire. D’un côté, certains pensent que Roberts aurait attaqué l’Hirondelle, le confondant avec un navire marchand portugais. De l’autre, Chaloner Ogle serait tombé sur la flotte pirate, ancrée sur la côte. De là, les pirates auraient attaqué les Britanniques. Quoi qu’il en soit, Bartholomew Roberts meurt, le 10 février 1722, en raison d’une salve tirée depuis le Swallow, un navire britannique puissant.

Son équipage jette le corps du célèbre pirate à la mer (tel était son souhait), et tente de s’enfuir. Ils n’y parviennent pas, et seront jugés à Cape Coast, au Ghana. Tandis qu’on acquitte 74 hommes, on en pend 54 et en condamne 37 à des peines plus légères.

En seulement trois ans d’activité en tant que pirate, Bartholomew Roberts aura réussi à capturer et piller des centaines de navires. C’est pourquoi, beaucoup le considèrent comme le pirate à la carrière la plus réussie de l’histoire. Qui plus est, l’âge d’or de la piraterie a connu sa fin très peu de temps après sa mort. Ce dernier apparaît d’ailleurs dans Assassin’s Creed IV Black Flag.

 

Sources :

The following two tabs change content below.

Lauren Puma

Etudiante en Master Culture, patrimoine et médiation, je m'intéresse de très près à l'histoire ainsi qu'à culture pop, particulièrement à Marvel et Star Wars. Passionnée d'anglais depuis toujours, j'ai un goût prononcé pour les contenus dans cette langue ainsi que les pays où elle est parlée.
Précédent

Un nouveau trailer pour « Shang-Chi et la légende des dix anneaux » !

La secte de Heaven’s Gate et son suicide collectif de 1997

Suivant

3 réflexions au sujet de “L’histoire du célèbre pirate Bartholomew Roberts, alias Black Bart”

Laisser un commentaire