Les étonnantes photos en couleur de la Première Guerre mondiale

De 1914 à 1918, la Première Guerre mondiale (aussi appelée « Grande Guerre ») ravagea l’Europe. Malgré la faible démocratisation de la photographie à l’époque, de nombreux clichés témoignent des stigmates qui affligèrent notre continent pendant ces quatre années. Ces photos colorisées sont cependant particulières. En effet, celles-ci donnent vie de façon unique à cette période sombre, rendant plus réaliste que jamais la vie sur le front. 

Ces photos furent prises durant le conflit par Paul Castelnau et Fernand Cuville. Elles furent rendues possibles l’aide de la technique de la photographie photochrome. Cette méthode, inventée dans les années 1880 par Hans Jacob Schmid, consistait à développer les photos en couleurs à partir d’un film négatif en noir et blanc. Il fallait pour ce faire utiliser plusieurs plaques lithographiques. Après quoi, des retouches étaient effectuées manuellement pour rendre les photos réalistes.

La Première Guerre mondiale : plus réaliste en couleur 

Les photos que vous pouvez découvrir ci-dessous ont ainsi pu mettre en évidence la dure réalité des tranchées, des villages, des hôpitaux et des camps militaires… Le front occidental fut le théâtre d’actions pendant toute la durée de la guerre jusqu’à l’armistice, le 11 novembre 1918. Des millions de soldats servirent sur le front durant cette période. Les bombardements incessants transformèrent peu à peu la région en un paysage désolé, marqués par les cratères, la mort et l’insalubrité.

Aujourd’hui, plus d’un siècle après la fin du conflit, il est difficile pour qui que ce soit d’envisager les horreurs endurées par les militaires durant cette période. Ni les photos en noir & blanc, ni les films ne peuvent rendre compte de la dure réalité du terrain. Ces photos uniques en couleur sont probablement un des moyens les plus proches de se s’imprégner de la réalité subie par les combattants de l’époque.

On vous laisse dès à présent découvrir ces clichés uniques ! Soldats… Soignantes… Tranchées… Villages… C’est un véritable voyage dans le temps dans lequel nous vous invitons. 

(Photo credit : Paul Castelnau / Fernand Cuville / Australian War Memorial / French Archives)

Les photos 

Trois patients blessés à Laffaux. France, 1917.
Garde du vestiaire du théâtre aux armées. 1917
À la frontière suisse : Militaires français et suisses séparés par des barrières. France, 1917.
Cuisine en plein air. France, 1917
Groupe à l’hôpital 66 : infirmières, soldats, médecins devant un stand. France, 1917.
À la frontière suisse : Des militaires suisses, derrière la clôture marquant la frontière. France, 1917.
Mitrailleuses protégeant le passage d’un convoi dans les territoires de l’extrême sud. Tunisie, 1916. (Photographe Albert Samama Chikli)
L’abbé Even, aumônier de la 51e division, casque militaire. Belgique, 1917.
Sar Amadou, Wolof classe 1900, du septième régiment. France, 1917.
Quatre soldats sénégalais. France, 1917.
Abri. France, 1917.
À la frontière suisse : Des soldats suisses, un soldat français et une femme à sa fenêtre. Suisse, 1917.
Vente de journaux sur un étal. France, 1917.
Trois jeunes infirmières en uniforme devant l’hôtel de ville. Belgique, 1917.
Voitures d’ambulance attendant les blessés. Belgique, 1917.
Les héros de Drie Grachten : cinq soldats, officiers et soldats. Belgique, 1917.
Lignes françaises à Het Sas, arbres mutilés (militaires français, abris bâchés, sacs de sable, lampe tempête) Belgique, 1917.
Centre chirurgical. Belgique, 1917.
Observation militaire française : un veilleur au poste d’écluse 26. France, 1917.
Tranchée de première ligne, observateur : travail de soutien de tranchée. France, 1917.
Trois soldats atteints de conjonctivite ont été empoisonnés le 23 mars 1918 ; photographie médicale. France, 1918.
Poste téléphonique PC protégé par des sacs de sable. Soldats français faisant leur lessive dans les auges d’une fontaine. France, 1917.

 

Sources :

3 Replies to “Les étonnantes photos en couleur de la Première Guerre mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile