Site icon Cultea

Le « Golden Gate » : retour sur sa construction tumultueuse

Le "Golden Gate" : retour sur sa construction tumultueuse

Inauguré en 1937, le pont du Golden Gate est considéré comme une des sept merveilles du monde moderne. Ce pont suspendu situé en Californie, traverse le détroit du Golden Gate, reliant ainsi la baie de San Francisco à l’océan Pacifique. Retour sur la construction difficile de ce pont mythique. 

L’intérêt d’un tel pont

Au début du XIXe siècle, on souhaite développer de nouveaux axes routiers autour de San Francisco, dans le but d’accroitre les possibilités d’échanges et d’approvisionnements. De plus, le trafic maritime dans le détroit du Golden Gate est bien trop dense. Les bacs et les ferries sont en effet surchargés.

Dès 1872, l’entrepreneur Charles Crocker a alors l’idée de créer un pont reliant San Francisco à la ville de Sausalito. En 1906, l’idée réémerge en raison du séisme ayant secoué la ville. Plus tard, en 1916, on reparle de la création d’un pont à cet endroit dans le New York Times. Mais la construction d’une telle structure serait très délicate, les courants étant forts dans le détroit, le sel de l’eau pouvant entrainer une corrosion rapide, et le brouillard étant très épais…

Exemple du brouillard épais au niveau du pont du Golden Gate.

Les prémices de la construction du Golden Gate

L’ingénieur Michael O’Shaughnessy est le premier à appeler la structure le « pont du Golden Gate » et ce en 1919. Il demande alors à l’architecte Joseph Strauss, d’origine allemande mais résidant à Chicago, de mettre en place un plan de construction pour un pont suspendu. Celui-ci est en fait spécialisé dans la mise en œuvre de ponts à bascule, puisqu’il en a déjà construit 500. Le projet, financé par la Work Projects Administration, voit finalement le jour et les travaux démarrent en 1933.

Malgré tout, mettre en place un tel édifice est toujours aussi complexe. D’abord, il a fallu faire accepter le montant des travaux aux habitants. Par la suite, il fallait assurer aux sociétés de ferries que le pont ne leur fera pas perdre d’activité. De manière plus concrète, il s’agissait aussi de poser des fondations dans des eaux agitées. Cela était d’autant plus difficile à marée haute, lorsque l’eau douce de la baie et l’eau salée de l’océan se rencontraient.

La construction du Golden Gate

Dès lors, la construction du pont va se heurter à de nombreuses difficultés. Par exemple, la jetée servant à transporter les matériaux sera détruite puis reconstruite à de multiples reprises. La construction du pont nécessite également l’intervention de plongeurs, qui peinent à accéder au fond marin, étant donné les courants violents et les nombreux remous du détroit.

À la suite des travaux de fondation effectués sous l’eau, on édifie deux tours de 227 mètres, qui enjambent le détroit sur 2 737 mètres. En plus des tonnes de béton, 75 000 tonnes d’acier seront utilisées. Contrairement à la teinte de nombreux ponts déjà mis en place, celle du Golden Gate ne sera pas aluminium ou gris acier.

L’architecte Irving Morrow, qui faisait partie de l’équipe de Strauss, décide en outre de peindre le pont en orange (« orange international » si on veut être précis), pour que ce dernier s’accorde avec les éléments de la baie. C’est aussi lui qui a conçu les sculptures qui décorent le pont.

Pont du Golden Gate.

Un terrible accident

Malheureusement, la construction du Golden Gate entraina la mort de plusieurs personnes. En premier lieu, Kermit Moore trouve la mort le 21 novembre 1936, en raison d’un accident. Par la suite, le 16 février 1937, dix autres employés meurent en raison de l’écroulement d’une partie du pylône nord. Le filet censé retenir la bâtisse si un tel événement venait à se produire n’a en effet malheureusement pas été efficace. Il réussit certes à retenir la structure de cinq tonnes au début, mais finit par rompre. Onze des douze ouvriers tombent alors dans les eaux glaciales du Golden Gate. Seul un d’entre eux, Slim Lambert, s’en sortira vivant.

Finalement, le 27 mai 1937, le président de l’époque Franklin Roosevelt inaugure le pont.

Le Golden Gate est resté le pont suspendu le plus long du monde jusqu’en 1964. Dans l’ensemble, la construction de l’une des sept merveilles du monde moderne aura coûté 27 millions de dollars. Aujourd’hui, il est le monument le plus célèbre de San Francisco. 

 

Sources :

The following two tabs change content below.

Lauren Puma

Etudiante en Master Culture, patrimoine et médiation, je m'intéresse de très près à l'histoire ainsi qu'à culture pop, particulièrement à Marvel et Star Wars. Passionnée d'anglais depuis toujours, j'ai un goût prononcé pour les contenus dans cette langue ainsi que les pays où elle est parlée.
Quitter la version mobile