Le « Festival de Woodstock » : un événement unique, catastrophique et légendaire !

| | ,

En 1969, le festival de Woodstock se déroulait dans le hameau de Bethel aux Etats-Unis. Un événement culte organisé par  Michael Lang, Artie Kornfeld, John Roberts et Joel Rosenman. Revenons sur son origine ainsi que son influence dans le monde la culture hippie. 

Woodstock festival (très) mal organisé

Un moment culte

Du 15 au 17 août, le Woodstock a rassemblé entre 400 000 et 500 000 spectateurs venus profiter de la musique, marquant l’importance du mouvement hippie aux Etats-Unis. Cependant, cet événement fédérateur aurait dû devenir un vrai fiasco. Après avoir eu du mal pour choisir le lieu où le festival devait se tenir. Les organisateurs rencontrèrent un autre problème…

Un grand n’importe quoi !

L’événement avait une capacité d’accueil pour 50 000 spectateurs. Mais ce fut environ 450 000 américains qui se précipitèrent à l’annonce du festival de Woodstock, créant d’énormes embouteillages dans l’Etat du New-York. Face à la forte affluence, les organisateurs ont été obligés de rendre le spectacle gratuit alors que la place était de 18 dollars.

Il y eut même des problèmes d’ordre sanitaire avec (entre autres) deux naissances lors du concert. L’un des garçons fut nommé Bob et l’autre Dylan ! Des problèmes de nutrition obligèrent même l’intervention de l’armée américaine pour aider au ravitaillement. Janis Joplin en concert avait d’ailleurs déclaré :

« S’il vous reste quelque chose à manger, le gars à votre droite est votre frère et la fille à votre gauche votre sœur, alors partagez en toute fraternité. »

Le concert de 3 jours sera notamment gâché à plusieurs reprises à cause de certains problèmes techniques, qui n’empêcheront toutefois pas la jeunesse hippie de savourer un instant de fraternité.

L'anniversaire de Woodstock célébré avec un festival en août 2019 ...

Un coup de pouce au mouvement hippie

Un concert politique ?

Ce festival fut un moyen de présenter à un plus grand nombre de personnes le visage de la culture hippie. Symbole d’une jeunesse pacifiste et engagée. Le mouvement hippie est un courant de pensée qui a été développé dès les années 60 par les baby-boomers. Woodstock a permis à des milliers de jeunes américains de connaitre une expérience psychédélique et de se placer en opposition au contexte historique de guerre du Vietnam, de violences et de manifestations. Avec par exemple Country Joe and The Fish qui chantait : « Un, deux, trois, pourquoi nous battons nous ? »

Un mouvement social

Woodstock a aussi été le catalyseur d’une idéologie : faire naître une nouvelle civilisation utopique, qui souhaitait retourner tout le système. Les festivaliers rejetaient les traditions et valeurs de leurs parents. Ils refusaient de s’attacher à une société de consommation ainsi que conformiste.

Ils souhaitaient ainsi organiser le travail et la famille. Ces festivaliers revendiquaient également la mise en place d’un ordre plus égalitaire. Des revendications qui ont marqué l’histoire. Cependant, Woodstock ne s’est pas contenté de faire de la récupération culturelle, car le mouvement avait déjà entamé son déclin. Il fut fortement médiatisé, notamment par Michael Wadleigh qui en fit un documentaire : Woodstock. Un film qui fut plusieurs fois récompensé.

Comment Woodstock a changé la musique

Comment la « sous-culture » s’est imposée

Le festival de Woodstock a également permis de diffuser des chansons qui ont fédéré les spectateurs, en passant du rock au gospel. Des sons qu’on n’avait jamais entendus avant et qui viennent s’ajouter à une consommation de drogue : marqueur de musiciens décomplexés. Une musique qui fut à l’époque considérée comme une sous-culture, mais qui a réussi à devenir un genre dominant.

En effet, les 400 000 spectateurs du festival ont montré aux maisons de disque de l’époque que cette « sous-musique » était bien plus répandue que ce qu’elles pensaient. En témoignent d’ailleurs la présence de grand artistes comme Jimi Hendrix, Janis Joplin, The Who… Ce fut une bonne opportunité pour le secteur de la musique américaine, qui commençait à monter en puissance.

Woodstock 1969 : sexe, musique et météo | Les Echos

Un festival en manque d’invités

Ce sont près de 32 groupes qui ont pu jouer à Woodstock, avec la présence d’artistes emblématiques. On nota tout de même l’absence de Bob Marley, quand bien même l’événement était un hommage à ce dernier. Parmi les absents, on compte également les Beatles ou de Mick Jagger qui étaient en tournage à l’époque ou des Rolling Stones.

L’après Woodstock

Le festival de Woodstock devint un moment épique. Si bien que le terrain utilisé rentra dans l’histoire et fut inscrit dans le registre national américain des lieux historiques. Il eut même droit à la construction dans le lieu même où s’est tenu l’évènement.

D’ailleurs, de nouvelles éditions du concert on suivit, notamment en 2019 avec le Woodstock 50 qui fut finalement annulé car les organisateurs ne trouvaient pas de lieu pour l’accueillir.

Il devint une raison de croire qu’un grand nombre de personnes pourraient se rassembler autour de la même musique, sans l’existence d’aucune sécurité, sans violence et dans la fraternité.

Il marqua un tournant dans le monde de la musique et favorisa la montée des festivals modernes comme on les connait aujourd’hui.

« Woodstock a établi les conditions pour savoir ce qu’est un festival de musique. Quand vous assistez à l’un de ces festivals aujourd’hui, il y a toujours un sens de la communauté, [et] Woodstock était le festival qui a permis à ça d’arriver. »

Woodstock marque ainsi une partie de l’histoire américaine qui nous a fait découvrir d’un peu plus près le mouvement hippie. Un mode de pensée qui a influencé divers domaines, que ce soit l’art, la mode ou les relations sociales… 

 

A lire également : Etats-Unis, comment le pays s’est historiquement construit avec les armes ? 

 

Sources : 

 

Précédent

« Comme Avant » : quand la mode est plus éthique et responsable

5 faits à connaître sur Halloween

Suivant

2 réflexions au sujet de “Le « Festival de Woodstock » : un événement unique, catastrophique et légendaire !”

Laisser un commentaire