La folle épopée de l’équipe de France à la Coupe du monde 2018 !

La folle épopée de l'équipe de France à la Coupe du monde 2018 ! - Cultea

Il y a quatre ans jour pour jour, l’équipe de France de football, menée par Didier Deschamps, soulevait sa deuxième Coupe du monde en Russie. Un événement qui a fait trembler tout un pays et donné de la joie à un peuple pendant de longs mois après la compétition. Retour sur le parcours des Bleus en 2018.

Les phases de poules, hésitation

Après une première place en groupe de qualification et 5 matchs de préparation (3 victoires, 1 match nul et 1 défaite), l’équipe de France débute sa Coupe du monde en Russie. Dans la poule, ils feront face à l’Australie, le Pérou, et sûrement la plus cotée des équipes de cette poule derrière les Bleus, le Danemark.

Lors de son face-à-face avec l’Australie pour leurs débuts, la France se fait peur et gagne 2 buts à 1. Lors de ce match, quelque chose semble clocher en attaque. Alors qu’elle est habituée à évoluer avec Olivier Giroud en pointe, Didier Deschamps décide d’aligner le trio Griezmann/Dembélé/Mbappé. Alléchante sur le papier, la triplette ne fonctionne pas du tout avec le dispositif de « La Dèche ». Les ultras favoris Français font alors 1-1 à la 62ème minute. À la 70ème, Olivier Giroud fait son entrée, et tout semble bien plus fluide. La France réussit à gagner grâce à un but contre son camp de l’Australie. La Coupe du monde est lancée, mais de premières questions se posent.

Au deuxième match, contre le Pérou, l’équipe de France gagne par la plus petite des marges : 1-0. Dans ce match, cadenassé défensivement, Kylian Mbappé chipe le but sur un lob d’Olivier Giroud à la 34ème. L’équipe de France et son capitaine, Hugo Lloris, sont désormais qualifiés pour les huitièmes de finale. Et cela, même avant leur ultime match de poule.

Réaction des Français au 0-0 entre la France et le Danemark

Pour le troisième match, l’équipe fait face au Danemark. Les deux équipes sont déjà qualifiées. Alors, au bout d’un 0-0 bien pale, signé par une équipe de France bis, les critiques fusent. Pour les spécialistes, le match France-Danemark est le pire match de ce Mondial. De leur côté, les joueurs français ne semblent pas alarmés par la prestation du jour, témoins de la confiance et de la bonne ambiance qui règnent dans le vestiaire. En huitièmes de finale, la France affrontera l’Argentine de Lionel Messi.

Les phases finales, affirmation

Critiqué parfois sur sa tactique, la marque de fabrique de Deschamps a toujours été la hargne, la détermination qu’il inculquait à ses joueurs. L’ambiance du groupe est primordiale aussi pour l’entraîneur. Ce match contre l’Albiceleste en a été le parfait exemple. Alors qu’à la 48ème la France est menée 2 à 1, la force de caractère de l’effectif renversera tout. En l’espace de 11 minutes, de la 57ème à la 68ème, 3 buts seront marqués. Tout le monde se rappelle alors la demi-volée de Benjamin Pavard et le doublé de Kylian Mbappé. Score final : 4-3. La France impressionne et signe, peut-être, le match le plus vibrant du Mondial.

Les coulisses du match France-Argentine

La machine bleue semble lancée et fait face en quarts de finale à l’Uruguay. Fort de ses défenseurs (Godin/Gimenez) et de son attaquant Luis Suarez, la Celeste ne verra pas le jour. L’homme du match ? Le défenseur Raphaël Varane, buteur de la tête sur corner et intraitable défensivement. Car, si l’on devait bien trouver une qualité à cette équipe de France lors de ce Mondial, ce serait bien la défense. Dans les moments importants, rien ne semblait pouvoir passer la doublette Varane/Umtiti et le gardien Hugo Lloris. Sans trembler, et avec un score de 2-0, la France file en demi-finale.

Il était attendu, ce match entre la Belgique et la France. Deux pays voisins, avec leurs deux générations dorées, s’affrontaient pour une finale lors de la plus belle des compétitions de football. Durant la partie, les Belges ont la balle (60% de possession). Mais durant les 90 minutes, rien ne passe. Les Belges ont beau multiplier les attaques, tout est renvoyé par la tête de Raphaël Varane. Une autre tête, celle de Samuel Umtiti, mettra la balle au fond des filets belges à la 51ème minute. Les Français exultent et Umtiti « casse la démarche ». Les Diables Rouges, amers, disent au revoir à la compétition.

Finale, consécration

En finale, la France affronte une formidable Croatie. Avec les Belges, les Croates sont, d’après les spécialistes, l’équipe qui offre le plus beau jeu de la compétition. Mais une victoire ne se joue pas, elle se gagne.

Le match commence, pour le plus grand bonheur des Français, par un contre son camp de Mario Mandzukic sur un coup franc d’Antoine Griezmann. Dans la foulée, Ivan Perisic égalise pour la Croatie. La France, forte mentalement, obtient un penalty qui est transformé par Griezmann. L’attaquant de l’Atletico Madrid n’aura décidément jamais tremblé face à un penalty de toute la compétition.

À la rentrée au vestiaire, la France mène 2 à 1. À la 55ème, l’équipe est battue systématiquement dans les airs. Le grand Christopher Nzonzi remplace Ngolo Kanté. Kanté, malade le jour de la finale, aura tout de même fait une compétition de haut vol, lui qui aura droit à son chant personnel pour avoir « stoppé Leo Messi ». La France va mieux et enfonce le clou avec un but de Paul Pogba. 3 à 1, et 4 à 1 avec le but du petit prodige, âgé de 19 ans, Kylian Mbappé. Malgré une réduction du score, la Croatie de Luka Modric ne reviendra pas. 4-2, score final.

Le France exulte lors de la finale

Le dimanche 15 juillet 2018, au stade Loujniki de Moscou, les Bleus ont montré une détermination admirable. Ils soulèvent alors la deuxième Coupe du monde de leur histoire. Vingt ans après celle de 1998. L’Hexagone rejoint au nombre de Coupes du monde gagnées l’Uruguay et l’Argentine. Seuls l’Italie, l’Allemagne et le Brésil font mieux.

« Une finale, cela se gagne, oui. Parce que celle qu’on a perdue il y a deux ans, on ne l’a toujours pas digérée. » – Didier Deschamps

Deux ans après la défaite en finale de l’Euro 2016, la leçon a été apprise. Les Bleus ont été des tueurs et n’ont pas laissé le temps de rêver aux Croates. Kylian Mbappé est désigné meilleur jeune du tournoi.

Ce jour-là, 26,1 millions de Français étaient devant leurs postes de télé, au bar ou en Fan Zones. Tout un pays exulte et fête la victoire aux quatre coins du pays. Les Bleus laissent un message très fort : ensemble, tout est possible, et encore plus quand on s’entend bien.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *