Découvrez le Machu Picchu, le site incontournable du Pérou

Découvrez le Machu Picchu, le site incontournable du Pérou - Cultea

Situé dans la Cordillère orientale du sud du Pérou, à 2 430 mètres d’altitude, le Machu Picchu est une ancienne ville inca. Il est l’un des plus beaux sites architecturaux à l’échelle mondiale. Il est également connu pour être un site historique très mystérieux. Cultea vous emmène au Pérou pour en apprendre davantage sur la « vieille montagne ». 

La civilisation inca : une civilisation des plus prestigieuses

Le Machu Picchu, bien que très apprécié par les visiteurs et les explorateurs, représente bien plus qu’un simple site touristique. Il s’agit d’un véritable témoignage de la puissance et de l’ingéniosité du peuple inca.

Apparue au cours du XIIIe siècle, la civilisation inca est devenue, au fil des siècles, l’une des plus importantes du monde. À son apogée, elle s’étendait sur 4 023 kilomètres. Aujourd’hui, on estime qu’elle s’étendait de l’Équateur jusqu’au Chili, soit sur l’intégralité du littoral ouest du continent sud-américain.

Si les Incas sont aussi réputés, c’est aussi pour leurs richesses. Les Incas n’ont cessé de s’étendre. Ils ont conquis de nombreux territoires sud-américains. Ces conquêtes ont naturellement donné naissance à l’empire inca, le plus grand empire connu du continent. Les Incas représentaient donc la plus importante culture d’Amérique latine.

Civilisation des incas - Cultea
Civilisation des incas (source : Histoire pour tous)

La civilisation inca est aussi connue pour ses rapports avec les domaines des mathématiques, de l’astrologie, mais également avec le domaine des constructions. Les Incas construisaient de nombreuses infrastructures, sans l’aide d’outils essentiels à la construction de ces dernières. Plus intriguant encore, les infrastructures incas tiennent debout, sans mortier ! Le Machu Picchu en est un parfait exemple.

Un lieu cérémoniel ? Un endroit à but militaire ? Le mystère du Machu Picchu

Le Machu Picchu n’est pas seulement un lieu unique en son genre pour ses structures ou même sa beauté. Il est aussi unique en son genre car les archéologues n’arrivent pas à déterminer le but de ce site.

On sait que le site abrite de nombreux édifices. Il abrite par exemple des temples, comme celui du Soleil et du Condor, véritables figures des croyances incas. Mais au sein du site, on trouve aussi des résidences, et notamment une résidence royale. Il s’agit de la plus belle, de la plus grande et de la mieux distribuée du Machu Picchu.

Carte du site du Machu Picchu - Cultea
Carte du site du Machu Picchu (source : l’Internaute)

Sa position en hauteur questionne donc la plupart des archéologues. Le Machu Picchu servait-il à des fins cérémonielles ? La civilisation inca est connue pour les sacrifices qu’elle commettait, dans le but de demander des grâces aux dieux. Mais des sacrifices pouvaient également avoir lieu en vue du sacrement d’un nouvel empereur inca. Ce détail expliquerait alors la présence d’une résidence royale. Doit-on voir le Machu Picchu comme un possible lieu de passation de pouvoir, situé en hauteur pour être plus proche des dieux ? On ne sait guère.

Certains archéologues pensent, qu’au contraire, le Machu Picchu serait un lieu de retraite pour la noblesse. Cela expliquerait alors la présence des infrastructures au sein du site. D’autres encore pensent qu’il s’agit d’un rempart militaire. Mais cette théorie n’est pas la plus avancée.

Un site qui est resté secret pendant 4 siècles

Pourtant exposé à la face du monde, le Machu Picchu est resté inconnu du monde extérieur pendant de nombreuses années.

On rappelle que la civilisation inca s’est éteinte à cause des conquistadors, lors d’une conquête qui a duré de 1532 à 1572. La conquête prit fin avec l’assassinat de l’empereur Atahualpa par l’Espagnol Pizzaron. Les Espagnols n’avaient d’yeux que pour le trésor des Incas. Ils n’ont pas jugé bon de se concentrer sur les trésors architecturaux de la civilisation, désormais éteinte.

Ce n’est qu’au début du XXe siècle qu’un agriculteur de la région a mené un explorateur au Machu Picchu. Cet explorateur, c’est Hiram Bingham, un éminent professeur de l’université de Yale. En 1911, l’explorateur visite pour la première fois le site et est ébahi devant sa beauté. Il aura donc fallu à peu près 400 ans avant que l’existence de ce lieu ne devienne publique. Il attire alors de nombreux chercheurs, venus du monde entier, qui souhaitent en découvrir plus sur la légendaire civilisation latine.

En 1983, le Machu Picchu est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Aujourd’hui, il est l’un des sites touristiques incontournables à visiter dans une vie. L’affluence est telle que les autorités ont dû restreindre le nombre de visiteurs.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.