« Il était une fois les Imagineers » est un bijou made in Disney+ [critique]

| | ,

Disney+ est enfin arrivé et est fort réconfortant en cette période de confinement. Disney, Pixar, Marvel, Star Wars… il est toujours plaisant de se replonger dans ces univers. Mais qu’en est-il des programmes originaux ? S’ils ne sont pas très nombreux pour le moment, nous y avons découvert une pépite : Imagineers. Ou Il était une fois les Imagineers – Les visionnaires Disney, si vous préférez le titre complet. Focus sur cette série documentaire fort intéressante. 

Les Imagineers : ces artistes hors-pair

Si pour vous Disneyland est le royaume du carton-pâte et du factice, vous pourriez être surpris. Imagineers se focalise sur les artistes éponymes à l’origine des parcs Disney. Et il est impressionnant de découvrir à quel point les personnes derrière Disneyland débordent de créativitéImagineers se déroule sur 6 épisodes, chacun se focalisant sur un parc différent et sur les enjeux derrière les attractions. Du premier parc à thème au sixième, en passant par les évolutions de chacun, nous virevoltons aux quatre coins du monde.

La vision des Imagineers nous accompagne tout du long et nous offre un aperçu très original de ces lieux d’émerveillement. Car les Imagineers sont indéniablement des artistes de grand talent, ayant à cœur d’offrir les expériences les plus immersives possibles. Scénaristes, graphistes, artisans, ouvriers, designers, architectes… autant de corps de métiers nécessaires pour créer ces parcs ayant fait rêver des millions de personnes.

Toujours innovants, les Imagineers repoussent sans cesse les limites de la narration et de la technologie. Il était une fois les Imagineers permet de les mettre à l’honneur, ce qui est amplement mérité au vu de leur travail acharné. Disneyland est peut-être le royaume de l’illusion et du carton-pâte… mais il reste avant tout un sanctuaire de la créativité.

Une narration parfaite

Pour mettre à l’honneur les Imagineers, il leur fallait une narration digne de ce nom. Fort heureusement, Disney est à la production. Autant dire que la qualité est au rendez-vous. Il était une fois les Imagineers nous offre non seulement une histoire intéressante, mais aussi et surtout des images d’archives passionnantes.

Nous pouvons ainsi découvrir Walt Disney lui-même lors de l’élaboration des premiers parcs. Nous assistons aux balbutiements du projet, aux réunions créatives, aux enjeux économiques et sociaux… Le tout du point de vue des décisionnaires et des créatifs. Il est d’ailleurs intéressant de constater à quel point chaque parc s’intéresse à l’exportation de sa culture, tout en intégrant celle du pays dans lequel il s’exporte. Chaque Disneyland devient donc unique, malgré une ambition similaire : faire rêver petits et grands.

Outre un rythme très agréable, cette série documentaire s’est offert pour narratrice la talentueuse Angela Bassett. L’actrice de Black Panther et American Horror Story nous conte donc l’histoire derrière ces parcs avec beaucoup de douceur, rendant les épisodes d’autant plus agréables. Au final, Il était une fois les Imagineers jouit d’une narration parfaite… Mais n’est-ce pas là son plus grand défaut ?

Une narration « trop parfaite » ? 

Loin de nous l’idée de nous plaindre d’une narration aussi propre que celle d’Imagineers. Cependant, on peut légitimement se demander si tout n’a pas été un petit peu trop embelli. Après tout, Il était une fois les Imagineers est une série créée par Disney, pour Disney… Et malheureusement, cela veut dire que la part sombre du lieu a probablement été mise de côté.

Certes, quelques échecs sont évoqués, notamment pour les plus petits parcs à thèmes. Mais qu’en est-il des rivalités au sein du lieu ? Des différents créatifs ? Des projets abandonnés ? De la défiance populaire lors de l’exportation des parcs ? Cela n’est évoqué que trop furtivement voire pas du tout et c’est bien dommage. Car parler de ce genre d’obstacles au sein de Disney aurait rendu la création de leurs parcs encore plus grandiose qu’elle ne l’est déjà.

Mais passé cette petite réflexion quant à l’aspect très « embellit » de l’histoire, force est de constater que la série est un régal du début à la fin.

Il était une fois les Imagineers est indéniablement un petit bijou signé Disney+. Une série originale qui a amplement mérité sa place auprès de The Mandalorian. Doit-on maintenant s’attendre à une saison 2 ? Après tout, les parcs Disneyland ne cessent d’évoluer et de s’étendre. La France est même en train de se préparer à accueillir trois nouvelles zones distinctes. Une dédiée à Star Wars, une à Marvel et une à La Reine des Neiges. L’avenir nous le dira. En attendant, vous pouvez dévorer le reste du catalogue de Disney+

Trailer – Il était une fois les Imagineers

The following two tabs change content below.

Robin Uzan

Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire et gérer Cultea est un immense plaisir et une de mes plus grandes fiertés.
Précédent

Le Prince de Bel Air, bientôt de retour sur nos écrans ?

« The Mandalorian » (Disney+) est un show passionnant, créatif et… Inégal [Critique]

Suivant

5 réflexions au sujet de “« Il était une fois les Imagineers » est un bijou made in Disney+ [critique]”

Laisser un commentaire