« Ciao Alberto » : le court métrage de Pixar est sur Disney+ ! [Critique]

| | ,

Pour le Disney+ Day, Disney a prévu un grand nombre d’annonces. Cependant, ce n’est pas tout : c’est aussi un certain nombre de contenus exclusifs qui sortent ce 12 novembre sur la plateforme ! C’est le cas de Ciao Alberto, un court métrage des studios Pixar. Dérivé du film Luca sorti cet été sur Disney+, ce court métrage était très attendu. Chez Cultea, on l’a visionné. Voici notre avis. 

Synopsis : Après le départ de son meilleur ami Luca, parti à l’école, Alberto profite de sa nouvelle vie à Portorosso, où il travaille aux côtés de Massimo : l’imposant et peu loquace pêcheur manchot. Selon Alberto il est probablement la personne la plus cool de la terre et il souhaite l’impressionner plus que tout au monde, mais cela semble plus facile à dire qu’à faire.

Un rythme très dynamique pour un très court film !

Le court métrage de Pixar est très court. Il dure 8 minutes, générique compris. Ce qui fait un temps d’action d’environ 5 minutes sans le générique. Cependant, ce n’est pas un film dénué de sens ou d’histoire. En effet, on retrouve le personnage d’Alberto après la fin du film Luca. Le jeune monstre marin vit maintenant au milieu des humains.

Dans un rythme très dynamique, Alberto raconte comment il tente d’impressionner Massimo, le pêcheur pour qui il travaille. Cependant, c’est un monstre marin très maladroit. Va-t-il réussir à enfin rendre Massimo plus bavard et fier de lui ? Ce sera à vous de le découvrir en visionnant ce court métrage !

Finalement, bien que ce film soit très court, on retrouve tout ce qui fait un Pixar : une pointe d’humour, de l’espoir et de très belles images ! 

Ciao Alberto – Bande Annonce – Disney+

The following two tabs change content below.

Charlotte Yankovitch

Guide conférencière diplômée, spécialisée en Histoire de l'art et passionnée de mode. Ma passion pour l'écriture ma guidée jusqu'à Cultea!
Précédent

Francis Lai : Une histoire d’amour

Quelle est donc l’histoire derrière la création du prix Goncourt ?

Suivant

Laisser un commentaire