Quelle est donc l’histoire derrière la création du prix Goncourt ?

| | ,

Il y a quelques jours, le célèbre prix littéraire était décerné à Mohamed Mbougar Sarr pour son roman La Plus Secrète Mémoire des hommes. Mais d’où vient le prix Goncourt ?

En décembre 1903, le premier prix Goncourt est attribué à John-Antoine Nau pour son ouvrage Forces ennemies. Mais il faut remonter quelques années en arrière pour comprendre la création du prix littéraire, le plus médiatique de nos jours.

Tout commence en réalité 11 ans plus tôt. Lorsqu’Edmond Goncourt meurt, il laisse dans son testament la volonté de créer la Société littéraire des Goncourt, plus communément appelée l’Académie Goncourt.

Une histoire de famille

Edmond et Jules Goncourt, qui se font également appeler Juledemond comme une seule et même entité, sont tous les deux des hommes de lettres à l’ambition infaillible. Pourtant, leur littérature ne fait pas l’unanimité et le succès n’est pas au rendez-vous. Anatole France dira d’eux qu’ils « torturent les mots »… Appartenant au mouvement naturaliste, ils n’atteindront pas le succès des Rougon-Macquart de Zola.

Mais rien n’ébranle la détermination des deux frères. Un jour, en pleine séance de « parlote » littéraire qu’ils organisaient dans « Le Grenier » de leur hôtel particulier parisien, l’écrivain Pierre Loti annonce vouloir se présenter à l’Académie française en provocation. En effet, cette institution avait la réputation d’être classique et le mouvement naturaliste était considéré comme trop en marge pour y entrer. Une idée germe alors dans l’esprit des deux acolytes : créer leur propre Académie.

Le Grenier des frères Goncourt
Le Grenier des frères Goncourt

L’objectif de ce prix est de mettre en avant la littérature naturaliste et ses auteurs. En effet, même si les Goncourt vivaient confortablement de leur plume, il n’en était pas de même pour tous les hommes de lettres. En plus de la création de l’Académie, leur testament stipulait une rente annuelle pour les dix membres du jury, ainsi qu’une récompense de 5 000 francs au gagnant. L’argent proviendra de la vente de meubles leur appartenant.

Aujourd’hui, ça donne quoi ?

Plus de 100 ans plus tard, le prix Goncourt reste l’un des prix littéraires les plus prestigieux (parfois même plus que le prix Nobel de littérature). Décerné tous les ans au mois de novembre, il assure un succès en librairie non négligeable pour les auteurs récompensés. Pour la rémunération, le prestige est moins au rendez-vous aujourd’hui. Le jury, lui, ne touche plus d’argent. Seule marque de prestige encore restante, des couverts sont gravés à leur nom. Et pour le vainqueur, un chèque de … dix euros ! Mais la médiatisation et le prestige du prix font tout le reste.

Le mois de septembre de chaque année marque le début des débats. Avec en premier lieu une sélection de 15 puis 8 auteurs, le jury réduit finalement le champ des possibles à 4 noms. Les différents tours sont effectués par des votes à main levée des dix académiciens. Les réunions ont lieu au restaurant le Drouant (d’où les couverts…), jusqu’à l’annonce du gagnant, le 3 novembre.

Remise du prix Goncourt 2021 au Drouant © Olivier Dion
Remise du prix Goncourt 2021 au Drouant © Olivier Dion

Mais on le sait, le succès va rarement sans son lot de critiques. Et le prix Goncourt ne déroge pas à la règle. Bien qu’ultra-populaire, on l’accuse d’être la vitrine des grandes maisons d’édition (Gallimard l’a remporté 38 fois) et de garder jalousement le prestige. Dans un héritage misogyne des frères Goncourt, le prix est parfois targué d’être un peu trop masculin. En 1904 se crée d’ailleurs le prix Femina, en réponse à l’exclusivité masculine du Goncourt. Aujourd’hui encore, seulement trois femmes font partie du jury : Françoise Chandernagor, Paule Constant et Camille Laurens.

 

Sources :

Histoire du prix Goncourt : pourquoi continue-t-il de passionner les français du monde entier ?

L’histoire du prix Goncourt

Trois sélections et un Prix !

The following two tabs change content below.
Précédent

« Ciao Alberto » : le court métrage de Pixar est sur Disney+ ! [Critique]

« Rock My Movie » : les grands thèmes du cinéma revisités dans un show unique !

Suivant

Laisser un commentaire