1939 : la première édition du Festival de Cannes qui n’a jamais eu lieu

1939 : la première édition du Festival de Cannes qui n'a jamais eu lieu

Il s’agit du rendez-vous à ne pas manquer pour les cinéphiles. Le Festival de Cannes, qui vient de terminer son édition de 2022, rassemble depuis des décennies les plus grandes figures du 7ème art. Mais saviez-vous qu’en 1939, année de lancement du festival, ce dernier n’avait jamais eu lieu ? 

Aux origines de Cannes, la Mostra de Venise

On pourrait croire, au vu de son aura, que le Festival de Cannes est le premier festival à présenter le monde du cinéma. Mais en réalité, ce dernier s’est inspiré d’un autre festival : celui de Venise.

Créé en 1932, le Festival de Venise, ou appelé aussi la Mostra de Venise, offre au monde la possibilité de présenter son savoir-faire en matière de cinématographie. Ledit festival fait partie de la Biennale de Venise, une fondation italienne qui organise différents événements, notamment dans le cadre de l’art et du divertissement.

L’idée de ce festival nait grâce à différents acteurs : le président de la Biennale de Venise, Giuseppe Volpi, Antonio Maraini qui était sculpteur et Luciano De Feo, un journaliste. La Mostra de Venise connait alors un franc succès et s’affirme comme la grande fête du cinéma mondial.

Quand la politique s’en mêle

Promis à un brillant avenir, le Festival de Venise rencontre toutefois beaucoup de soucis, notamment à cause de la politique, à la fois à l’échelle nationale et internationale.

En 1937, quelques années après la première édition, Adolf Hitler apprend que les films allemands n’ont reçu aucune récompense importante. De plus, le Prix du Jury est attribué à Jean Renoir, pour son film La Grande Illusion.

Il s’agit là d’un véritable affront pour Hitler. Les films allemands ne sont pas récompensés et en plus, les éloges s’adressent à un film qui rappelle la défaite allemande de 14-18. Hitler se sent offusqué et y voit l’Allemagne tourné en ridicule.

Il décide donc, pour l’édition suivante, de s’entendre avec son homologue italien, Benito Mussolini. En 1938, à la fin du festival, les jurés souhaitaient accorder le Prix à un film américain. Mais les Allemands et les Italiens ne l’entendirent pas de cette oreille. Ils décident de faire pression sur les jurés.

Hitler et Mussolini (source : Radio Canada)

Finalement, c’est un film allemand, à caractère propagandiste et un film italien qui sont récompensés. Ce changement de situation indigna les Français, les Britanniques et les Américains qui ne voyaient désormais le Festival de Venise comme un moyen de propagande grotesque.

Jean Zay : celui qui voulait un festival du « monde libre » 

Dans les années 30, les tensions entre les différents pays européens ne cessent de grandir. Il faut calmer les esprits. Et quoi de mieux que de proposer un festival qui s’inscrit uniquement dans le domaine du divertissement et non plus de propagande politique, comme ce fût le cas pour le Festival de Venise ?

Mais l’heure tourne, il faut l’autorisation des autorités pour mettre en place un tel projet. De plus, à cause des tensions entre l’Italie et la France quant à des questions de territoires, on pense que l’idée de mettre en place un festival concurrent à celui de Venise, ne ferait qu’accentuer les discordes entre les deux pays.

Jean Zay, alors Ministre de l’Éducation nationale, ne l’entend pas ainsi. Il pense au contraire, qu’il s’agit d’une brillante idée qui pourrait mettre un terme au climat tempétueux qui frappe l’Europe depuis des années.

Olivier Loubes, historien et auteur du livre Cannes 1939. Le festival qui n’a pas eu lieu (2016) raconte la vision de Jean Zay :

« Le festival de Cannes est le festival du « monde libre » dressé contre les dictatures dans ce qu’il appelle abusivement la « guerre froide » opposant fascisme et démocratie. […] Le plus engagé des cinémas démocratiques dans la lutte contre les dictatures, le plus antifasciste en pratique ».

Le projet, qui à la base n’était qu’une simple idée, devient alors une véritable affaire officielle. L’État s’en charge personnellement.

On apprend que le Festival de Venise de 1939 se déroulerait de la même manière qu’en 1938 et cette fois-ci, avec un triomphe sans précédent pour le Dr Gœbbels, chef de la propagande nazie. Cette décision montre alors l’unité de l’Allemagne et de l’Italie, mais aussi un véritable affront pour les autres nations participantes.

L’État français lance alors son propre festival, avec l’accord de l’Allemagne et de l’Italie en 1939. Ce festival n’a pas pour but de concurrencer celui de Venise, mais bien d’offrir un rendez-vous unique pour le monde du cinéma. C’est ainsi que nait le Festival de Cannes, ville choisie pour sa localisation et son aspect de tranquillité.

Un Festival de Cannes qui n’aura pas lieu, au profit de la déclaration de guerre

Le Festival de Cannes devient rapidement le sujet de toutes les discussions. Tout le monde a grande impatience de découvrir le grand projet français, qui a été grandement soutenu par les Américains.

Une du Littoral, 8 juin 1939 (source : archives municipales de la ville de Cannes)

En vue de préparer les festivités, la France invite alors les autres pays au festival. Malheureusement, de nombreux pays vont refuser. Ils préfèrent se ranger du côté du festival vénitien. D’autres, comme l’Italie et l’Allemagne, ont mieux à faire que de participer à un festival de cinéma.

Néanmoins, d’autres pays comme la Grande-Bretagne et les États-Unis répondent à l’appel lancé par le pays organisateur. La date de lancement du festival est programmée pour le 1er septembre 1939.

1er septembre 1939, deux nouvelles tombent : le Festival de Cannes, le moment que tout le monde attendait, commence enfin. L’autre nouvelle, c’est l’envahissement de la Pologne par les forces allemandes. A cause de cet acte, la France et la Grande Bretagne décide de lancer un appel à l’Allemagne et de mettre en place une mobilisation générale. Si Hitler n’a pas répondu et retiré ses troupes sous 48 heures, alors la guerre sera déclarée. La suite, nous la connaissons.

A cause de cet événement tragique, le festival de Cannes est sans cesse repoussé car on se dit que la guerre sera courte. Mais lorsque les Allemands pénètrent en France, on sait que la première édition du festival ne verra pas le jour.

Au lendemain de la guerre, dans un pays en ruines, on décide de remettre en avant le projet international. Finalement, la première édition se déroule du 20 septembre au 5 octobre 1946. Cette période marque alors le renouveau et une nouvelle ère pour le cinéma mondial.

Sources :

One Reply to “1939 : la première édition du Festival de Cannes qui n’a jamais eu lieu”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.