Quand Napoléon a perdu la bataille face à une armée… De lapins

| | ,

L’Histoire a son lot de batailles légendaires. Mais connaissez-vous celle qui a opposé l’empereur Napoléon à des lapins ? Méconnue mais pourtant bien réelle, cette anecdote met en avant un Napoléon à son apogée, qui pourtant dut fuir face aux animaux à grandes oreilles.

Une chasse organisée pour le plaisir de l’empereur

Cette bataille originale se déroule lors du mois de juillet, en 1807.

Après avoir signé le traité de Tilsit avec le tsar Alexandre Ier, Napoléon devient plus puissant qu’il ne l’a jamais été. Véritable maître du continent avec son nouvel « allié », rien ne semble pouvoir arrêter le corse. Pour lui permettre de passer du bon temps, loin de la politique et des batailles, le maréchal Louis-Alexandre Berthier invite Napoléon à une chasse. Souhaitant faire plaisir à son empereur, le maréchal commande des milliers de lapins destinés à être traqués, histoire de rendre la chasse des plus exaltante possible. Petit problème : les lapins ne sont pas de cet avis…

Des lapins « révolutionnaires »

Napoléon a connu les événements révolutionnaires qui ont frappé la France à la fin du XVIIIème siècle. Il y a même personnellement contribué afin de lutter contre la monarchie, devenant une figure révolutionnaire majeure.

Seulement, il semble que les lapins aient été pris du même sentiment révolutionnaire qui avait animé Napoléon, 10 ans auparavant. Une fois libérés de leurs cages, ces derniers ne fuient pas. Au contraire, ils commencent à se ruer vers les soldats et Napoléon.

Napoléon et ses hommes sont alors surpris. Ils ne savent guère comment agir et commencent à riposter en donnant des coups de cravache et des coups de crosse. Mais les lapins sont trop nombreux et commencent à encercler les chasseurs.

L’historien britannique David Chandler, spécialiste de la période napoléonienne, raconte :

« Avec une meilleure compréhension de la stratégie napoléonienne que la plupart de ses généraux, la horde de lapins se divise en deux ailes et se répand par les flancs, se dirigeant vers le carrosse impérial. »

La fuite de Napoléon : la victoire de l’armée aux grandes oreilles

On aurait cru voir une armée entrainée depuis des années. Les lapins, bien plus nombreux que les chasseurs, s’élancent sur ces derniers.

Les chaussures, les vestes, les pantalons… Les pertes sont énormes du côté des chasseurs. Napoléon, ne sachant que faire, ordonne la retraite de ses hommes dans le carrosse afin de fuir. La légende raconte même que certains lapins auraient réussi à s’introduire dans le carrosse, afin de continuer à malmener Napoléon et les siens. Ils finiront éjectés du véhicule par l’empereur, sûrement agacé de la situation. Et cela peut se comprendre ! Imaginez : vous êtes craint par toute l’Europe, mais vous vous retrouvez défait par des lapins. Avouez que la situation est plus que loufoque.

On apprendra par la suite que le maréchal Louis-Alexandre Berthier avait, en réalité, sélectionné des lapins domestiques et non sauvages pour la chasse. Ces derniers ne voyaient alors qu’en Napoléon, l’homme qui allait leur donner à manger. Ce qui explique alors cette vague de grandes oreilles vers l’empereur et les chasseurs.

Sources :

Précédent

Sœur André : La doyenne française est désormais doyenne de l’humanité

Les vestiges d’un atelier de céramique découverts en Égypte

Suivant

1 réflexion au sujet de « Quand Napoléon a perdu la bataille face à une armée… De lapins »

Laisser un commentaire