Site icon Cultea

Paris : à quoi ressemblait le quartier des Halles il y a 70 ans ?

Paris : à quoi ressemblait le quartier des Halles il y a 70 ans ? - Cultea

Ces photos montrent Les Halles, l’ancien marché de produits frais de Paris, qui s’étendait de façon désordonnée dans le centre de la ville et était connu comme « le ventre de Paris ».

Un marché vieux de 900 ans

Autrefois animé par les cris des vendeurs de fruits, des poissonniers, des bouchers et des fleuristes, par l’odeur des bouquets de fleurs aux couleurs vives qui se mêlaient aux effluves de pain fraîchement cuit et par la foule des marchands, il ne reste aujourd’hui aucune trace du marché vieux de 900 ans qui se tenait aux Halles, au centre de Paris. Au cours du XIIe siècle, un décret royal y a établi le grand marché de la capitale. Mais l’endroit n’était pas approprié pour un marché, car la ville évoluait très vite.

Les Halles il y a 70 ans - Cultea

Les Halles de Baltard

Ce n’est qu’au XIXe siècle que Les Halles sont « proprement » nées. Les Halles de Baltard sont alors douze pavillons d’une architecture avant-gardiste, faits de fonte et de verre. Elles ont été conçues par le célèbre architecte Victor Baltard. Ces pavillons sont restés en place pendant cent ans. Chacun d’entre eux avait une spécialité, comme le poisson, les légumes, la viande, tandis que de nombreux autres étals de marché envahissaient les rues.

Les Halles il y a 70 ans - Cultea

La construction se voulait pratique par rapport aux normes des XIXe et XXe siècles. Ensuite, elle a représenté la beauté de la fin du siècle. Les marchés étaient particulièrement intéressants le soir, lorsque les marchés aux viandes et aux poissons battaient leur plein. Des milliers de tonnes de viande et de poisson étaient achetées, dépecées, échangées et vendues au milieu de la nuit.

Les Halles il y a 70 ans - Cultea

Malheureusement, le succès du marché a été à l’origine de sa propre disparition. En effet, le volume du trafic en provenance et à destination du marché a commencé à provoquer de sérieux goulets d’étranglement dans le centre-ville, vouant le site à sa destruction dans les années 1960.

Relocalisation

Incapable de rivaliser avec la nouvelle économie de marché et nécessitant des réparations massives, l’ambiance colorée autrefois associée à la zone animée des étals des marchands a disparu en 1971, lorsque Les Halles ont été démantelées. Le marché de gros a alors été déplacé dans la banlieue, à Rungis.

Les Halles de Paris il y a 70 ans - Cultea

Deux des pavillons de verre et de fonte du marché ont été démontés et reconstruits ailleurs, l’un à Nogent-sur-Marne, en banlieue parisienne, l’autre à Yokohama, au Japon.

Ce qu’il reste des Halles

Le site devait devenir le point de convergence du RER. Trois lignes sortant de la ville vers le sud, l’est et l’ouest devaient être prolongées et connectées dans une nouvelle station de métro.

Pendant plusieurs années, le site des marchés était une énorme fosse à ciel ouvert, surnommée « le trou des Halles ». Il était considéré alors comme une horreur au pied de l’église historique de Saint-Eustache. La construction du Châtelet-Les-Halles, nouveau pôle ferroviaire urbain de Paris, s’est achevée en 1977.

Le marché devant l'église historique de Saint-Eustache - Cultea

Le Forum des Halles, un centre commercial partiellement souterrain à plusieurs étages, y a été inauguré. Le Forum, inauguré par Jacques Chirac (alors maire de Paris), y est toujours présent. Un jardin public de quatre hectares a ensuite été inauguré en 1986 et de nombreuses rues environnantes ont été rendues piétonnes.

Depuis lors, le quartier de Châtelet-Les-Halles est resté le centre névralgique de Paris. S’il n’y a plus de marché, il y reste une vie active, avec des bars, cafés et magasins à profusion.

 

Source : 

Quitter la version mobile