Le jeu vidéo : un patrimoine historique et culturel conservé à la BNF

Le jeu-vidéo : un patrimoine historique et culturel conservé à la BNF

La BNF (Bibliothèque ´Nationale de France) continue d’emmagasiner les trésors culturels. Aux côtés d’ouvrages légendaires, de films cultes ou d’anciens documents sonores, se trouvent de nombreux jeux vidéo ainsi que diverses consoles vintages.  Entamée en 1992, il s’agit d’une des plus grandes collections du genre. 

Si vous souhaitez découvrir ces objets cultes, il vous faudra vous rendre dans l’une des quatre tours de la bibliothèque. Et cela ne pourra pas se faire à votre guise, puisqu’il vous faudra être escorté par un conservateur. Eh oui, comme pour les ouvrages à préserver, les jeux vidéo doivent être manipulés avec soin.

Quels jeux vidéo et consoles trouve-t-on à la BNF ? 

La Bibliothèque François Mitterrand conserve à ce jour certaines consoles emblématiques. On pense évidemment à la SEGA Saturn ou encore à la légendaire Game Boy. Mais l’on y retrouve également des consoles moins connues comme la Magnavox Odyssey, datant de 1972… Oui oui, cette console a 50 ans !

« Pour la BnF, le jeu vidéo est aussi précieux que les autres types de documents conservés. On y porte la même attention, c’est un patrimoine culturel à part entière. »

Laurent Duplouy, chef du service multimédias à la BNF

Chaque jeu doit être déposé à la BNF en deux exemplaires. L’un est conservé précieusement pour sa préservation, l’autre est dédié à la consultation. Actuellement, la BNF récole environ 2000 documents vidéoludiques chaque année, avec l’aide d’une vingtaine de personnes dédiées à cette tache.

Le jeu vidéo : un patrimoine historique et culturel conservé à la BNF

Pourquoi cette conservation ? 

Plusieurs raisons imposent aujourd’hui la conservation de ces jeux vidéo dans une institution aussi importante que la BNF :

  1. La raison la plus évidente est l’aspect historique et culturel. Le jeu vidéo est un art à part entière, qui commence doucement à prendre de l’âge, puisqu’il a plusieurs décennies maintenant. Sa valeur culturelle n’est donc plus sujette à débat.
  2. Les consoles et les exemplaires de jeux rétro se font de plus en plus rares… Et ceux en bon état le sont d’autant plus ! Il faut donc commencer à prendre des dispositions pour les préserver.
  3. En tant que patrimoine culturel, les jeux vidéo sont de plus en plus étudiés par les historiens. Il est donc important que ceux-ci soient accessibles aux professionnels.

Chaque titre est ainsi reconditionné et placé dans une boîte neutre. On y retrouve des jeux éducatifs comme Adibou, ou d’autres comme Tomb Raider, qui ont révolutionné le jeu vidéo. Cartouches, CD-ROM ou même disquettes… Tous les supports sont préservés avec soin.

« On conserve ces consoles pour donner aux futurs chercheurs, dans des dizaines voire des centaines d’années, à comprendre comment on pouvait jouer à ces jeux vidéo, quel était le matériel utilisé »

Laurent Duplouy, chef du service multimédia à la BNF

Ce travail de conservation est loin d’être terminé, puisque le jeu vidéo fait aujourd’hui face à un phénomène qui change la donne : la dématérialisation. Un véritable challenge pour les conservateurs, qui cherchent d’ores et déjà le moyen de les récupérer en dépôt légal. 

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.