« Le Cercle des neiges » : l’épouvantable histoire vraie derrière le film Netflix

"Le Cercle des neiges" : l'épouvantable histoire vraie derrière le film Netflix

C’est le nouveau film à succès « Made in Netflix ». Réalisé par le talentueux Juan Antonio Bayona, Le Cercle des neiges relate la terrible histoire vraie des seize personnes ayant survécu à un crash d’avion. Ceux-ci durent par la suite survivre dans le blizzard des Andes, au prix de lourds sacrifices… 

Le Cercle des neiges est paru le 4 janvier 2024 et fait un véritable carton sur Netflix. Bien plus qu’une histoire de survie, il s’agit d’une tragédie ayant vraiment eu lieu en 1972. Le 13 octobre de cette année-là, le vol Fuerza Aérea Uruguaya 571 s’écrasa dans le Cordillère des Andes. À son bord, se trouvaient l’équipe de rugby des Old Christians, ainsi que divers membres de la famille des joueurs. Et si un crash est déjà dramatique en soi, la suite s’annonçait bien pire pour les survivants du drame…

Le Cercle des neiges : une horrible histoire vraie 

Tout est parti d’une erreur de navigation. L’avion qui comportait 45 passagers (dont les membres d’équipages) s’écrasa ainsi à 3600 mètres d’altitude dans la Cordillère des Andes. 17 personnes moururent sur le coup ou dans les 24h suivant le crash. Après quoi, 12 autres personnes périrent dans les deux mois qui suivirent…

Durant ces deux mois, le reste des survivants eurent recours à tous les moyens pour survivre, en attendant les secours. Seulement, ils comprirent très rapidement que les secours ne viendraient jamais pour eux. Comment ? Grâce à la radio encore fonctionnelle de l’épave, servant de refuge. Et tandis qu’ils essayaient tant bien que mal de se protéger du froid infernal, ils commencèrent à manquer de provisions. Ceux-ci durent alors se résoudre à manger les corps des personnes décédées, afin de survivre…

«… Le jour est arrivé où nous n’avions plus rien à manger, et nous nous sommes dit que si le Christ, pendant la Cène, avait offert son corps et son sang à ses apôtres, il nous montrait le chemin en nous indiquant que nous devions faire de même : prendre son corps et son sang, incarné dans nos amis morts dans l’accident… Et voilà, ça a été une communion intime pour chacun de nous… C’est ce qui nous a aidé à survivre… »

Déclaration de Pancho Dalgado, l’un des survivants du crash 

Après la survie, le sauvetage… 

Tout comme le reste du film, le sauvetage des membres de l’équipage est très fidèle à la réalité. En effet, deux des survivants (Roberto Canessa et Fernando Parrado) parvinrent à trouver l’énergie nécessaire pour marcher 10 jours, malgré les conditions météorologiques. Suite à cette tentative désespérée et après plusieurs échecs, ils rencontrèrent un homme à cheval. Ce dernier put prévenir les autorités, qui finirent par rapatrier les survivants.

Après avoir vécu dans des conditions aussi extrêmes, les rescapés purent être hospitalisés. Malnutrition, déshydratation, scorbut, gelures… Les séquelles furent très lourdes pour les personnes ayant échappé à la mort. Quelque temps après, les secours retournèrent également sur les lieux du drame. Ils purent ainsi inhumer les corps n’ont loin de l’avion. La carcasse fut également incendiée. Il est à noter que les survivants ne furent jamais poursuivis en justice pour anthropophagie. Le quotidien chilien La Segunda avait d’ailleurs titré un de ses numéros « Cannibalisme justifié ». Ceux-ci obtinrent même l’absolution de l’Église uruguayenne, ainsi que celle du Pape en personne : Paul VI.

Juan Antonio Bayona : un réalisateur parfait pour traiter le sujet 

Comment traiter d’un sujet aussi violent ? Surtout sur Netflix, où la qualité des films originaux varie très grandement… C’est simple : on met le bon réalisateur aux commandes. En l’occurrence, il s’agit de Juan Antonio Bayona, qui avait déjà traité d’une histoire vraie très rude avec The Impossible. Cet excellent film, sorti en 2012, traitait de la survie d’une famille dans la Thaïlande ravagée par le tsunami de 2004.

Ici, Bayona emploie la même recette et immerge le spectateur dans une réalité crue et violente. Cannibalisme, meurtrissures du corps, cris de douleur, désespoir profond… On retrouve tout ce qui fait le sel de sa réalisation, à la fois esthétique et ultraréaliste. Pour un film qui se voulait être une transposition fidèle de la réalité, Le Cercle des neiges s’impose comme un vrai tour de force. Bayona n’épargne rien aux spectateurs de Netflix, dont beaucoup ont dû avoir quelques frissons face à la violence de la situation.

Il n’est donc pas étonnant que le film connaisse un aussi gros succès sur Netflix. Cela va évidemment sans dire, mais contrairement à d’habitude où les spectateurs attendent une suite aux films Netflix, Le Cercle des neiges 2 ne verra pas le jour… A moins qu’un autre avion ne se crash dans le coin. Et vous ? Qu’avez-vous pensé du film ? 

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea 

One Reply to “« Le Cercle des neiges » : l’épouvantable histoire vraie derrière le film Netflix”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *