Fidel Castro : les 638 tentatives d’assassinat (ratées) menées par la CIA !

Fidel Castro : les 638 tentatives d'assassinat (ratées) menées par la CIA ! - Cultea

Vous avez bien lu, oui. Ce ne sont pas moins de 638 tentatives d’assassinat recensées à l’encontre de Fidel Castro. Et ce, avec des méthodes parfois dignes des inventions de Q, inventeur des gadgets du célèbre agent 007, James Bond. Près d’un demi-siècle de tentatives vaines qui démontrent l’acharnement de la CIA à essayer de tuer le dirigeant autoritaire cubain. 

Fidel Castro fut au pouvoir après la révolution de 1959 qui l’y a conduit. Dès lors démarrent les tentatives d’assassinat à son encontre. Pendant des décennies, le dirigeant cubain a échappé à toutes les méthodes utilisées par la CIA pour le tuer, au point qu’il aurait même proposé un jour de se tuer lui-même, d’après le journaliste britannique Duncan Campbell…

Mille et un moyens d’arriver à ses fins

Bien que l’attentat dans lequel son cigare aurait dû lui exploser à la figure soit le plus connu, Fidel Castro a connu bien d’autres tentatives de meurtre, et parfois bien plus farfelues.

Attaquer son image

Au début, la CIA ne pense pas éliminer physiquement Fidel Castro. L’agence de renseignement se disait que discréditer le comandante devrait suffire pour le moment. Alors, ces derniers ont eu l’idée de diffuser un produit chimique, aux effets semblables à ceux du LSD, dans un studio de télévision où le dirigeant de Cuba devait aller. Ils imaginent également l’idée d’imprégner une de ses boîtes de cigares avec le même produit. Mais l’opération s’avère trop compliquée à réaliser et tombe à l’eau.

La CIA ne jette pas l’éponge pour autant, loin de là. En effet, l’agence de renseignement américaine pense à une nouvelle attaque. Fidel Castro n’est pas la cible mais… Sa barbe, si. « Ma barbe signifie plein de choses pour mon pays » avait déclaré le dirigeant cubain à la télévision américaine, juste après son arrivée au pouvoir. Cette information n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque la CIA a lancé le projet « La Barbe ». Le but était de saupoudrer un produit chimique dépilatoire sur les chaussures du comandante. Une tentative qui échoua une fois de plus, car Fidel Castro annula son voyage pendant lequel l’opération devait être menée.

Attaquer sa passion

Fidel Castro était un amateur de plongée sous-marine, et ça n’a pas échappé à la CIA. Ces derniers se sont mis en tête de piéger un coquillage, dans les eaux où le dirigeant avait pour habitude de plonger. L’agence de renseignement a investi dans un volume conséquent de mollusques. L’idée était de dissimuler une charge d’explosif dans un coquillage assez attrayant pour que la cible s’en approche. Malheureusement – ou heureusement ? -, ils n’en trouvèrent aucun qui soit assez gros pour contenir la charge.

N’en démordant pas, la CIA ne manque pas de ressources. Ils complotèrent une nouvelle manière de l’assassiner, mais cette idée n’aboutira pas non plus. Toujours dans le thème de la mer, la CIA prévoyait de saboter sa combinaison de plongée. Pour ce faire, ils comptaient l’imprégner d’un champignon qui lui aurait provoqué une maladie cutanée chronique et débilitante. Les documents prouvant la conception de ces idées par l’agence ont été rendus publics sous l’administration de Clinton.

Des méthodes plus radicales

La CIA n’a pas manqué d’idées pour essayer de tuer Fidel Castro. Ces derniers ont pensé à toutes sortes de choses, comme des cigares piégés, des boissons empoisonnées, un podium explosif… Et pourtant, Fidel Castro s’en sort toujours.

Les pilules empoisonnées

Amateur de la mer mais également de boissons lactées, la CIA imagine un nouveau plan. Celui-ci consiste à imprégner sa boisson d’une pilule de toxine botulique. Grâce à la collaboration de la mafia de Chicago, la pilule est introduite dans l’hôtel où séjournait Fidel Castro. La pilule est donc stockée par l’agent chargé d’empoisonner le dirigeant dans le congélateur. Cela s’avérera être une mauvaise idée, puisque la pilule, sous l’effet du froid, est gelée et se fend en deux. C’est une nouvelle tentative qui se termine en échec.

Selon Peter Moore, le producteur de 638 ways to kill Fidel Castro (2006), on aurait même engagé une ancienne amante du dirigeant. En effet, une jeune femme recrutée par la CIA se vit remettre des pilules empoisonnées. Celle-ci devait les mettre dans la bouche du dirigeant cubain, une fois qu’il se serait endormi. La femme aurait caché ces pilules dans une de ses crèmes et elles auraient alors fondu. Elle reconsidéra donc sa position et décida de ne pas assassiner son ancien amant. Par ailleurs, selon elle, Fidel Castro avait déjà deviné qu’elle était là pour le tuer.

La baie des Cochons

Cette tentative d’invasion militaire de Cuba par les exilés cubains n’offrit pas le résultat escompté. Soutenue par les Etats-Unis sous l’administration d’Eisenhower, l’opération fut lancée au début du mandat de John Fitzgerald Kennedy. Cette dernière avait pour but de renverser le régime cubain qui menait une politique économique défavorable aux Etats-Unis.

Ainsi, 1 400 exilés cubains débarquèrent sur la côte sud de Cuba, dans la baie des Cochons. Ce fut un échec, encore une fois. Ces derniers ne s’attendaient certainement pas à la résistance de la population sur place. Plus tard, les Etats-Unis lanceront donc une nouvelle opération dans le but de déstabiliser le régime castriste, l’Opération Mongoose.

Toujours vainqueur

Pour conclure, toutes ces opérations pourraient être résumées en un seul mot : échec. Même si ces tentatives d’assassinat n’ont jamais eu raison de Fidel Castro, ce dernier a dû vivre beaucoup plus prudemment. Il ne pouvait plus sortir seul dans la rue, des doubles étaient utilisés, il déménagea même une vingtaine de fois à travers Cuba pour ne pas être retrouvé par des tueurs à gages. Pourtant, lors de son voyage aux Etats-Unis en 1979 pour y donner un discours devant l’ONU, un journaliste lui demande s’il porte un gilet pare-balles. Fidel Castro lui répond alors qu’il a un « gilet moral ».

L’attentat le plus récent est survenu en 2000 et fut déjoué. Alors que Fidel Castro devait se rendre au Panama, 90 kilogrammes d’explosifs avaient été placés sous son podium. C’est l’équipe de sécurité personnelle du comandante qui a déjoué le complot en faisant ses propres vérifications sur le site.

Ainsi, Fidel Castro aura toujours échappé à ses ennemis. Ce dernier mourut finalement de vieillesse en 2016, à l’âge de 90 ans.

 

Sources :

One Reply to “Fidel Castro : les 638 tentatives d’assassinat (ratées) menées par la CIA !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.