Découverte d’une nouvelle espèce de boa nain en Amazonie

Découverte d'une nouvelle espèce de boa nain en Amazonie

Tropidophis cacuangoae : tel est le nom de cette nouvelle espèce de boa nain, découverte récemment en Amazonie équatorienne. Ce reptile est considéré par les scientifiques qui l’ont découvert comme une « relique » dans le monde animal. 

Ces deux spécimens de Tropidophis cacuangoae furent trouvés dans la réserve nationale Colonso Chalupas, dans la province de Napo, ainsi que dans la réserve Sumak Kawsay, dans la province voisine de Pastaza. Cette espèce de boa nain mesure jusqu’à 20 centimètres de long et présente des couleurs, ainsi que des motifs très similaires à ceux d’un boa classique. Tropidophis cacuangoae est considérée par ses découvreurs comme une « relique » dans le monde animal.

« [Ces serpents] sont une relique du temps. Ce sont des animaux si anciens qu’en trouver ou en croiser un spécimen est évidemment un privilège. »

Mario Yanez, de l’Institut national de la biodiversité (Inabio) – déclaration à l’AFP

Cette espèce fut nommée en hommage à l’activiste équatorienne Dolores Cacuango. Celle-ci fut une pionnière dans la lutte pour les droits des indigènes et fonda notamment les premières écoles bilingues.

Pourquoi ce boa nain est-il une « relique » ? 

Plus haut, nous évoquions le fait que ce boa nain était considéré par les scientifiques comme une « relique » ? Mais pourquoi une « relique » ? Eh bien, car cette espèce est dotée d’un :

« bassin vestigial, caractéristique des serpents primitifs, qui témoigne de la réduction des membres chez les reptiles écailleux il y a des millions d’années, suite aux pressions climatiques de l’ère quaternaire. »

Mario Yanez

Ce boa devrait donc être une merveille à étudier d’un point de vue de la biologie de l’évolution. Selon le ministère de l’Environnement, cette découverte porte actuellement à six le nombre d’espèces du genre Tropidophis (espèce endémique d’Amérique du Sud). Il s’agit pour ses découvreurs d’une raison supplémentaire de préserver ces lieux et sa biodiversité.

« L’identification de cette nouvelle espèce est un argument de plus pour maintenir et augmenter les zones protégées en Équateur. »

Mario Yanez

Le boa nain est actuellement considéré comme une espèce endémique en Équateur. Son habitat est principalement constitué par les forêts de collines, dans des environnements humides et brumeux. Cette découverte fut publiée fin décembre 2022 dans la revue scientifique European Journal of Taxonomy.

 

Source : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *