Le 24 novembre 1859 paraissait « L’Origine des espèces » de Charles Darwin

| | , ,

Considéré comme le texte fondateur de la théorie de l’évolution, L’Origine des espèces est paru le 24 novembre 1859. Dans cet ouvrage majeur, Charles Darwin présente la théorie de la « sélection naturelle ». 

Grâce à un ensemble d’observations, Darwin démontra que les espèces n’ont pas été créées indépendamment et qu’elles ne sont pas immuables. Cette théorie est aujourd’hui la base de la majeure partie des travaux en biologie pour tout ce qui concerne le monde du vivant.

La genèse de L’Origine des espèces

Durant les années 1830, Charles Darwin effectuait un voyage sur le navire britannique Beagle. Ce bateau était envoyé pour cartographier les côtes d’Amérique du Sud. C’est en arrivant sur les Îles Galapagos que Darwin observa quelque chose de surprenant.

Les Galapagos furent le laboratoire de Darwin pour "L'origine des espèces"
Les Galapagos furent le laboratoire de Darwin pour L’Origine des espèces.

En effet, il constata que chaque île abritait une faune unique. Idem pour la végétation. Cette observation allait complètement à contre-courant des idées scientifiques de l’époque. Cependant, un problème se posait : l’étude de la génétique n’existait pas encore.

Darwin ne démontra donc pas sa théorie au moyen d’expériences, mais en utilisant de nombreuses données collectées par lui-même ou bien par d’autres naturalistes. Et parmi ces données, on retrouve l’observation la plus connue de Charles Darwin : l’observation des pinsons.

Les pinsons des Galapagos : le principal exemple de la « sélection naturelle » 

Les pinsons des Galapagos sont les superstars de la théorie de Darwin. En effet, sur les 13 îles principales et sur les 47 îlots de l’archipel, le scientifique constate que toutes les espèces de pinsons sont différentes.

Le résultat des observations est sans équivoque : en fonction du milieu, une même espèce peut évoluer d’une façon qui lui est propre. Ainsi, l’exemple des pinsons est resté emblématique, car il est une parfaite démonstration des deux grandes idées de Charles Darwin :

  1. Le principe de l’évolution, ou plutôt de la « descendance avec modification » comme il l’appelait lui-même.
  2. Le principe de « sélection naturelle », qui implique une adaptation aux contraintes d’un habitat particulier.

On retrouve ainsi une grande idée au cœur de la « sélection naturelle » : celle de la lutte pour l’existence. Si l’on devait résumer de façon très sommaire, la « sélection naturelle » veut que les caractéristiques qui favorisent la survie d’une espèce voient leur fréquence augmenter au fil des générations. Cette sélection repose sur trois grands principes :

  1. Le principe de variation, qui explique pourquoi les individus diffèrent les uns des autres, ainsi que d’une génération à l’autre.
  2. Le principe d’adaptation, qui veut que les individus les mieux adaptés à leur milieu survivent et se reproduisent davantage.
  3. Et enfin, le principe d’hérédité, qui implique que les caractéristiques d’une espèce se transmettent à la génération suivante.

Cependant, si cette théorie est aujourd’hui structurante pour la biologie moderne, elle ne fut pas du goût de tout le monde au moment de sa parution…

Les Pinsons de Darwin : L'origine des espèces
Les Pinsons de Darwin.

L’Origine des espèces : une vive controverse 

Même si Darwin fut très prudent lors de la parution de son ouvrage, celui-ci ne pouvait que déplaire à l’Eglise. En effet, il inclut l’Homme parmi les autres êtres vivants dans le cycle de l’Evolution. Ce faisant, il exclut toute vision théologique de l’origine des espèces.

Selon sa théorie, un organisme vivant n’évolue pas pour atteindre un but ou un résultat précis. L’apparition de l’espèce humaine n’a donc pas pour vocation d’atteindre un objectif supérieur. Une vision révolutionnaire qui avait de quoi faire râler l’ensemble de la communauté chrétienne. Ce qui ne manqua pas d’arriver, puisque la parution de cet ouvrage fit l’objet de réactions très virulentes de la part de l’Eglise Anglicane, et même du Vatican.

Il est à noter qu’aujourd’hui encore certains courants religieux s’opposent ouvertement à la théorie de l’évolution. On notera notamment les thèses créationnistes, encore très en vogues aux Etats-Unis. À tel point que Mike Pence, vice-président de Donald Trump, est un défenseur de cette croyance.

Cependant, avec la parution de L’Origine des espèces en 1859, les bases d’une révolution scientifique et culturelle étaient posées…

Un livre accessible au grand public 

Darwin avait initialement pour projet d’écrire une œuvre beaucoup plus détaillée sur la « sélection naturelle ». Une œuvre qui ne fut finalement jamais publiée. Après plusieurs discussions avec d’autres confrères, Darwin décida finalement d’écrire un résumé de son ouvrage. C’est ce résumé qui paraîtra le .

On notera que même si Darwin fut un précurseur, il ne fut pas le premier à proposer le concept d’Evolution. Il citera ainsi des travaux antérieurs menés par Aristote, Lamarck ou encore Erasmus Darwin, son grand-père. Et oui, l’Evolution, c’était une affaire de famille.

Encore aujourd’hui, l’influence de L’Origine des espèces se ressent dans de très nombreux travaux biologiques de par le monde. Plus qu’une idée ayant changé la science, la théorie de l’Evolution est un principe qui a bouleversé notre vision du monde. Si aujourd’hui certaines affirmations de Darwin ont été affinées ou corrigées, il n’en demeure pas moins que ses travaux sont parmi les plus influents de la science moderne. 

 

À lire également : Le 15 août 1977, la Terre recevait un message étrange du ciel… Le « Signal Wow » 

A lire également : « La conquête spatiale est inutile », si vous pensez ça vous avez tort (et on vous explique pourquoi) 

 

Sources : 

Précédent

« Voici l’œuvre d’un connard » : l’artiste Toolate affiche les masques jetés dans la rue !

Pour ses 105 ans, comprenons la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein !

Suivant

Laisser un commentaire