Connaissez-vous l’histoire derrière la marque de confiseries Haribo ?

| | , ,

Tagada, crocodiles, chamallows, ours d’or… Vous les connaissez déjà ! Ces bonbons font « la joie des enfants mais aussi celle des adultes ». Et nous vous livrons aujourd’hui quelques anecdotes sur la plus célèbre marque de confiseries : Haribo.

Un fondateur parti de rien

Mais qui retrouve-t-on derrière les célèbres bonbons ? Eh bien il s’agit de Hans Rigel. Ce dernier a fondé une entreprise de confiseries à Bonn en 1920. Il s’est inspiré de son nom et de la ville où il a fondé son entreprise pour imaginer le nom de sa marque. En prenant les deux premières lettres de son prénom (HA), de son nom de famille (RI) et de la ville (BO), nous retrouvons donc HARIBO.

Hans Riegel, le père d’Haribo

Il commercialise son premier produit, un bonbon en forme d’ours gélifié, en 1922. Il s’agit de l’ours d’or. Le créateur souhaitait créer un bonbon avec une forme animale pour attirer les enfants, qui seraient les principaux consommateurs.

Il choisit l’ours qui est l’emblème de Bonn et donne à son bonbon le nom de Tanzbär, ours dansant qui faisait l’animation au Moyen Age en Allemagne. Mais il sera finalement renommé ours d’or et est devenu le bonbon le plus vendu en Allemagne quelques années plus tard.

Haribo, une entreprise familiale

Haribo n’a jamais été cotée en bourse. Ce qui est plutôt rare pour une entreprise de cette taille. D’ailleurs, on raconte qu’aucune banque n’aurait financé la compagnie.

Suite au décès d’Hans Rigel en 1945, c’est sa femme qui prendra le relais pour finalement transmettre la compagnie à ses fils : Hans Riegel Junior et Paul Riegel. Le premier s’occupera de la communication publique tandis que le second se dirigera vers la création de nouveaux bonbons. Hans junior décède en 2013 et Paul en 2009. Maintenant, ce sont les petits-fils qui sont à la direction.

Une montée en puissance de la société depuis ses débuts. :: TPE Haribo 2014

Hans Riegel Jr et Paul Riegel, les héritiers de la compagnie

Le développement d’Haribo

L’atelier de fabrication originel se trouve dans la commune de Bonn (Kessenich). En 1925, la compagnie allemande crée des produits à la réglisse, l’un de leurs grands succès. En 1935, elle s’exporte au Danemark avec la création d’Haribo Lakrids A/S Kopenhagen à Copenhague. La compagnie allemande collabore avec Christian et Eckhof Hansen.

Au fur et à mesure, la compagnie s’agrandit avec l’achat de Kleutgen et Meier en 1957. Mais Haribo se développe aussi en France avec l’achat des parts de Lorette de Marseille, magasin de confiseries français. Cet achat permettra la fabrication d’un nouveau bonbon : la tagada. Et pourquoi ce nom ? La légende raconte qu’Eugène Gabel, patron d’Haribo France a assisté un spectacle de music-hall. Lors de ce show, les danseuses auraient entonné « tagada tsoin tsoin », ce qui a inspiré le PDG.

Fraise tagada - Bonbon Haribo - 100g

La plus célèbre des fraises

Cette société fusionnera avec Ricqlès-Zan, un autre magasin de confiseries du sud de la France, en 1967. De cette fusion est née le carensac et les rouleaux de réglisse. La célèbre compagnie possède deux sites de production en France : à Marseille et à Uzès.

Quelques anecdotes sur les confiseries

Sur son site officiel, la célèbre marque de confiserie indique que :

« Tous les OURS D’OR produits en une année mis bout à bout correspondraient à quatre fois le tour de la Terre avec une longueur de 160.306 km. »

Ourson D'or Haribo Bonbon Bonbon Gélifié - Mister Bonbon

l’emblème d’Haribo

mais aussi que :

« Les rouleaux de réglisse Rotella produits en une année, une fois déroulés et mis bout à bout, représenteraient un trajet aller entre la Terre et la Lune. Cela correspond à environ 385.000 km – (distance moyenne). »

Haribo, une compagnie qui a réussi

Le groupe emploie plus de 6 000 personnes et exporte dans près de 110 pays. Avec une production de 14 milliards de bonbons par an, Haribo est devenu un incontournable dans le milieu. Parmi ses plus grands succès, nous pouvons citer la tagada, vendue à un milliard d’exemplaires chaque année.

Son chiffre d’affaires est compris entre 1.5 et 2 milliards d’euros. Elle est numéro un en compagnie de confiseries en Europe. Chaque année, les Français engloutissent 50.000 tonnes de bonbons Haribo. La compagnie s’agrandit en possédant d’autres filiales comme Maoam, Ricqlès, Zan, BärenSchmidt et Dulcia. Elle ne cesse de se diversifier en s’associant avec des marques comme Oasis. 

https://i.pinimg.com/736x/9b/3a/25/9b3a25fb0d7d2db02637b6d2dae3d55f--oasis-innovation.jpg

la dernière collaboration d’Haribo

 

Haribo s’est construit au fur et à mesure des décennies pour devenir une référence dans le domaine des confiseries. Maintenant, vous connaissez tout sur vos bonbons préférés ! 

 

A lire également : Les Illuminati, origines historiques d’une théorie du complot tenace…

A lire également : 1967, dernier duel de France à l’épée… Entre deux députés ! 

A lire également : L’affaire du collier de Marie-Antoinette, le scandale qui a entaché la Reine 

 

Sources :

Précédent

La bande-annonce du prochain James Bond promet du lourd !

Pourquoi devrions nous respecter les pieuvres (et nous agenouiller devant leur puissance)

Suivant

Laisser un commentaire