Connaissez-vous Sir Nicholas Winton, surnommé le « Schindler britannique » ?

Connaissez-vous Sir Nicholas Winton, surnommé le "Schindler britannique" ?

Vous ne connaissez probablement pas son nom et pour une raison simple : Sir Nicholas Winton était un homme très discret. Pourtant, les actes héroïques de cet homme lui valurent le surnom de « Schindler britannique ». Et pour cause : durant la Seconde Guerre Mondiale, Nicholas Winton sauva 669 enfants des camps de la mort…

Nicholas Winton est né en 1909 au Royaume-Uni, de parents juifs-allemands. Dans un souci d’intégration, ceux-ci se convertissent au Christianisme et Nicholas est baptisé. Celui-ci vivra une vie assez banale, jusqu’à 1938 où tout change pour lui.

Le sauvetage de Prague

En 1938, alors qu’il est un simple courtier en bourse à Londres, Winton décide de partir skier en Suisse. Mais il y renonce afin d’aider un ami engagé dans le sauvetage d’enfants juifs. Il part ainsi à Prague et y monte un réseau d’évacuation pour ces enfants. Après avoir visité un camp de réfugiés, il monte ce réseau dans un hôtel en plein centre-ville.

Entre mars et août 1939, il contribue à l’évacuation de huit trains remplis d’enfants destinés à la déportation. Ceux-ci sont envoyés jusqu’en Grande-Bretagne et y sont mis en sécurité. Alors qu’un neuvième train devait être envoyé vers son pays natal, celui-ci est bloqué par le début de la guerre. Tous les enfants présents ont malheureusement disparu…

Bien que ce réseau ne fut pas unique, celui-ci avait une particularité : Winton a quasiment tout fait par lui-même. Là où ce genre de structure était généralement organisée et financée, celle de Nicholas Winton fut mise en place par ses propres moyens.

Nicholas Winton : un héros très discret

De retour en Angleterre, Nicholas Winton ne parlera jamais à personne de son acte héroïque, pas même à sa famille. D’ailleurs, celui-ci estimait n’avoir rien fait de si exceptionnel. C’est environ 50 ans après les faits que ceux-ci seront dévoilés. Et ce de façon très étonnante.

En 1988, Greta Winton (la femme de Nicolas) découvre une serviette de cuir dans laquelle figure une liste. Une liste composée de noms d’enfants, ainsi que plusieurs lettres de leurs parents. Étonnée de cette découverte, elle transmet ces documents à l’historienne Elisabeth Maxwell, spécialiste de la Shoah. Cette dernière, mariée à un magnat de la presse, parvient à donner une grande ampleur médiatique à cette histoire.

The Touching Moment When Nicholas Winton (RIP) Met the Children He ...

Nicholas Winton fut alors invité dans l’émission That’s Life, où il put rencontrer celles et ceux qu’il avait sauvés. Les rescapés, surnommés « Les enfants de Winton », purent alors lui exprimer leur gratitude, au sein d’une émission chargée d’émotion.

La petite particularité, c’est qu’en allant à cette émission, Nicholas Winton ne savait alors pas qu’il était entouré de ses « enfants ». Mais les membres du public présents étaient bel et bien les survivants de l’holocauste qu’il avait aidé à évacuer.

Hommages au « Schindler britannique »

Le terme « Schindler britannique » fut employé par Tony Blair. Un surnom plus ou moins approprié. Certes l’analogie est assez facile à comprendre, quand on sait qu’Oskar Schindler a sauvé environ 1100 juifs de la Shoah. Cependant, contrairement à Schindler, Nicholas Winton ne s’est jamais fait d’illusions sur la dangerosité du régime Nazi :

« Notre famille avait recueilli des amis juifs qui fuyaient l’Allemagne nazie et savait quel sort leur était réservé »

Barbara Winton – Fille de Nicholas

En décembre 2002, Nicholas Winton est fait chevalier par la Reine Elisabeth, pour service rendu à l’humanité. Il devient ainsi Sir Nicholas Winton. Il recevra également le titre de « Héros britannique de l’holocauste » en 2010, décerné par le gouvernement britannique.

En 2009, un hommage des plus touchants lui fut rendu. Un voyage en train de Prague à Londres est mis en place pour les rescapés de la Shoah. A l’arrivée, les « Enfants de Winton » sont accueillis par leur sauveur, dont beaucoup ignoraient jusqu’ici l’identité…

Sir Nicholas Winton s’éteindra le 1 juillet 2015, à l’âge de 106 ans. Il laisse derrière lui un héritage de bravoure et une « descendance » nombreuse. Pour la séquence émotion, vous pouvez découvrir l’extrait de That’s Life où Winton découvre le visage de celles et ceux qu’il a sauvés. 

 

Sources : 

 

Sir Nicholas Winton – BBC Programme « That’s Life » aired in 1988

 

5 Replies to “Connaissez-vous Sir Nicholas Winton, surnommé le « Schindler britannique » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *