Ana Mercedes Hoyos : pionnière de l’art moderne

Peintre et sculptrice multirécompensée, Ana Mercedes Hoyos fut une artiste de renom en son temps. Véritable pionnière de l’art moderne, cette créatrice est une véritable fierté colombienne. 

Ana Mercedes Hoyos : une artiste née 

Ana Mercedes Hoyos est née le 29 septembre 1942 dans une famille d’architectes. De par son tempérament créatif, Ana est vite encouragée par sa famille à suivre des études dans le domaine artistique. Elle entreprit ainsi des études d’histoire de l’art, en commençant un cursus au Colegia Marymount, avant d’étudier les arts visuels à l’Université des Andes. Dès 1961, Ana Mercedes Hoyos commença à enseigner dans cette même Université. Elle y exposa d’ailleurs régulièrement à partir de 1966.

Étant particulièrement douée pour la peinture, Ana explora tout d’abord des styles minimalistes et abstraits. Cela l’amena à présenter sa première série intitulée Ventanas (Fenêtres). Cette collection est aujourd’hui considérée comme le tournant de sa carrière, puisqu’elle remporta pour cela le prix Caracas du Salon national des artistes colombiens.

Diversification des styles 

Au cours des décennies suivantes, Hoyos n’hésita pas à diversifier son style et à explorer plusieurs genres. Au cours des années 1970, elle publia la série Atmósferas (Atmosphères), explorant l’étendue de la lumière et de ses possibles. Ces œuvres lui valurent cette fois une reconnaissance internationale.

Par la suite, elle mis en scène la flore et les fruits trouvables dans la région de Cartagena, où elle vécut courant des années 1980. Cela l’amena tout naturellement à explorer les natures mortes créant des œuvres uniques par leurs couleurs.

Artiste engagée, Ana Mercedes Hoyos mit un point d’honneur à intégrer dans ses oeuvres dans  un héritage afro-colombien. Elle mena ainsi des recherches historiques sur l’esclavage afin de comprendre comment celui-ci avait pu affecter l’histoire de la Colombie. Cette exploration du passé l’amena à documenter de façon méticuleuse ses entretiens sur l’histoire de San Basilio de Palenque, par le biais des témoignages des habitants sur leurs traditions culturelles, leurs légendes, etc.

De 2004 à 2005, une rétrospective itinérante du travail d’Ana fut exposée au Mexique ainsi qu’en Colombie. L’exposition permit de présenter le travail de l’artiste sur une période de 36 ans, permettant ainsi d’analyser ses évolutions au cours de sa longue carrière.

Ana Mercedes Hoyos mourut le 5 septembre 2014, à l’âge de 71 ans, laissant derrière elle un héritage considérable à l’art colombien. Nombre de ses œuvres sont aujourd’hui exposées un peu partout dans le monde. On peut notamment en retrouver dans le Musée d’art moderne de Mexico, à l’Université des Nations unies de Tokyo, au Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine à Washington et, évidemment, dans le Musée d’art moderne de Bogota, où son voyage artistique commença… 

Sources : 

Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire et gérer Cultea est un immense plaisir et une de mes plus grandes fiertés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile