Le Maneki-Neko : ce chat emblématique à la patte levée

Le Maneki-Neko : ce chat emblématique à la patte levée - Cultea

Vous l’avez sûrement déjà croisé quelque part. Ce petit chat blanc à la patte levée : le Maneki-Neko. Il est omniprésent dans les boutiques asiatiques du monde entier. Avec sa patte levée, le Maneki-Neko est un porte-bonheur japonais qui apporte bonheur et prospérité à ses propriétaires.

Les origines du Maneki-Neko sont japonaises et son nom signifie « chat qui invite » en français. De fait, ce chat ne vous salue pas, il vous invite à vous approcher de lui. Au Japon, le signe de la main levée avec les doigts inclinés vers le bas constitue une invitation à s’approcher. Ainsi, il est essentiellement connu pour attirer la chance et la bonne fortune.

La légende du Maneki-Neko

Dans la culture japonaise, il existe deux légendes qui expliqueraient les origines de ce dernier. Cependant, peu importe sa véritable origine, une chose est sûre : le Maneki-Neko porte chance.

La première parle d’un chat, vivant au temple Gōtoku-ji à l’époque d’Edo (1603-1868). Le daimyo ou dirigeant régional Ii Naotaka aurait été en train de chasser le faucon lorsqu’il fut surpris par un orage. Alors, Ii Naotaka aurait cherché un abri pour échapper à la foudre. Il aurait ainsi aperçu, plus loin, un chat blanc à la patte levée, lui faire signe d’approcher. Ce chat était celui de l’abbé du temple. Ainsi, le daimyo est allé se réfugier dans le temple Gōtoku-ji. Reconnaissant envers l’animal, Ii Naotaka l’aurait alors nommé maître des lieux – un sanctuaire où il était désormais vénéré.

La seconde raconte l’histoire d’une femme. En effet, en 1854, une vieille dame vivant à Imado faisait face à une extrême pauvreté. Cette dernière, propriétaire d’un chat, n’avait plus de quoi nourrir son animal. Elle fut alors contrainte de l’abandonner. Pourtant, la nuit qui suivit, son chat vint lui rendre visite dans ses rêves. Ce dernier lui confia : « crée une statuette à mon effigie et je te porterai chance ». La vieille dame s’exécuta et fabriqua des statuettes en porcelaine, qu’elle vendit aux portes du sanctuaire. Ainsi, ses statuettes furent un succès et elle devint très riche.

Ses différentes significations

Si le Maneki-Neko est blanc à l’origine, ce dernier a développé sa palette de couleurs au fil du temps. Des versions plus colorées sont apparues et chacune possède sa propre signification. En effet, le Maneki-Neko a plein de cousins, désormais. Celui en blanc, le plus populaire, vous apportera du bonheur et du positif. Celui en vert peut vous aider dans votre réussite scolaire. Une version rose vous sera utile si vous n’avez pas de chance en amour. Celle dorée attire la prospérité, tandis que la noire offre une protection contre le mal. Vous n’avez plus qu’à choisir le Maneki-Neko qu’il vous faut.

« L’importance du Maneki-Neko réside dans le pouvoir mystifié du chat à porter chance aux personnes qui s’en occupent. »

Yoshiko Okuyama, professeur de japonais à l’Université d’Hawaï

Par ailleurs, sa couleur n’est pas la seule chose qui le définit. En effet, plus sa patte est haute et plus le Maneki-Neko est puissant. A travers les siècles, leurs pattes n’ont cessé de s’élever vers le ciel et c’est d’ailleurs ce qui permet d’identifier leurs époques. De plus, le Maneki-Neko peut également être droitier ou gaucher. S’il est droitier, il favorisera l’argent et la chance. S’il est gaucher, il favorisera l’amitié. Il peut également posséder des accessoires traditionnels, tels qu’un ryō, une bavette ou une cloche.

« [Ces figurines] sont bien plus que des amulettes protectrices. Ce sont des intermédiaires, des émissaires, qui font le lien entre notre vie et le royaume des déités. Elles ont le pouvoir, en période de désespoir et de détresse, de transmettre notre appel à l’aide au monde spirituel. »

Yoshiko Okuyama

Célébrer le Maneki-Neko

Un musée est dédié à ce chat emblématique à Okayama : le musée Manekineko. Ce dernier retrace l’histoire de ce symbole avec une collection de plus de 700 chats porte-bonheur de différentes époques. Si vous voyagez au Japon, faites également un détour à Tokoname. Une rue nommée Manekineko-dori (rue du chat porte-bonheur) est entièrement dédiée à ce dernier, avec une dizaine de statuettes à son effigie. Vous pouvez également visiter le temple de Gōtoku-ji, où une infinité de Maneki-Neko résident, ainsi que le sanctuaire Imado où vous trouverez la variante locale de ce dernier, le Maru-Shime No Neko.

Maneki-Neko situés au temple Gōtoku-ji - Cultea
Maneki-Neko situés au temple Gōtoku-ji. (Flickr)

Un festival est également organisé tous les ans pour célébrer les chats à travers plusieurs villes du pays, en septembre. De fait, la journée du 29 septembre est entièrement dédiée au Maneki-Neko. On retrouve également l’inspiration de ce dernier un peu partout dans les dessins animés. Par exemple dans le Royaume des Chats, des Studios Ghibli, Hello Kitty ou encore Miaouss dans Pokémon. Etonnant quand on se rappelle des échecs cuisants de la Team Rocket…

Ainsi, vous en savez désormais plus sur ce chat populaire dans le folklore japonais, dont l’influence s’est répandue internationalement. C’est également une nouvelle preuve de l’admiration du chat dans leur culture et à quel point il y est ancré. En attendant, de quel Maneki-Neko auriez-vous bien besoin ?

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.