Mexique : une ancienne cité maya découverte sur un chantier

| | , ,

Les ruines d’une ancienne cité maya ont été découvertes sur un chantier au Mexique. Ces ruines contiennent d’anciens palais, des pyramides et des places, dans la péninsule du Yucátan, près de Mérida. La ville précolombienne aurait accueilli près de 4 000 personnes entre 600 et 900 après J.-C.

L’INAH (Instituto Nacional de Antropologia e Historia) a présenté les résultats de ses fouilles qui ont commencé en 2018. Sur ce site, également appelé Xiol qui signifie « esprit de l’homme », les archéologues ont mis au jour 12 structures en tout.

Un site surprenant

Le site présente des caractéristiques du style architectural maya Puuc, d’après les archéologues. C’est un style d’architecture très répandu dans la péninsule du Yucátan. Néanmoins, il est rare près de Mérida. Cette architecture se caractérise par des bâtiments longs et dont les murs sont composés d’un noyau de pierres très solide. Les murs se composent également de grandes mosaïques constituées à partir de mortier, un ciment permettant de lier les pierres, sur lequel des parements de pierres sculptées ont été déposés.

De fait, au moins cinq des structures retrouvées sur le site étaient construites dans le style Puuc. Les sites de Chichén Itzá et Uxmal sont également composés à partir de cette architecture. Cela indique alors que le site de Xiol aurait été construit à la même époque que ces derniers.

Le site d'Uxmal au Mexique - Cultea
Le site d’Uxmal au Mexique (Pixabay)

Le site est étonnamment bien conservé et n’a pas manqué de surprendre les archéologues.

« Avec le temps, l’étalement urbain s’est développé [dans la région] et de nombreux vestiges archéologiques ont été détruits. Mais même nous, les archéologues, sommes surpris car nous ne nous attendions pas à trouver un site aussi bien préservé. »

Carlos Peraza, un des archéologues, qui dirige les fouilles depuis 2018 (Reuters)

Une ancienne cité maya

Parmi les 12 structures découvertes, on trouve des palais, des maisons, un cénote (un puits naturel) et des ateliers. Il y a également une place avec une petite pyramide, laquelle aurait servi à des fins cérémonielles. Des tombes ont aussi été retrouvées à proximité du site. En effet, il s’agit de cimetières d’adultes et d’enfants, enterrés avec des outils en obsidienne et en silex, ainsi que des offrandes et d’autres objets.

« Nous pensons que 4 000 personnes vivaient dans les environs. Il y avait des gens de différentes classes sociales. Des prêtres, des scribes, qui vivaient dans ces grands palais. Et il y avait aussi les gens du peuple qui vivaient dans de petits bâtiments. »

Carlos Peraza (Reuters)

Des restes de vie marine ont été également découverts. Ces éléments suggèrent que la population de l’époque complétait son régime alimentaire avec la pêche, le long de la côte voisine.

Ainsi, le chantier de construction pour un parc industriel aura permis de mettre au jour ces vestiges mayas. Ce dernier ne sera pas annulé et la construction aura bien lieu. Cependant, le site de Xiol sera tout de même préservé, selon les propriétaires du terrain privé.

 

Sources :

Précédent

« Prey » : une bande-annonce sous pression pour le préquel de « Predator » !

Ashkénazes et Séfarades : quelles différences ?

Suivant

Laisser un commentaire