4 avril 1949 : Organisation du traité de l’Atlantique nord (création de l’OTAN)

4 avril 1949 : Organisation du traité de l'Atlantique nord (création de l’OTAN)

Durant ces dernières semaines, du fait du conflit russo-ukrainien, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a été beaucoup mentionnée au sein des médias. Proclamée il y a maintenant 73 ans, cette alliance a pour but de proposer une alliance militaire défensive, dont les pays membres bénéficient. Cultea vous explique le contexte de sa création.

Une impossibilité à gérer la paix mondiale

Quelques années après la Seconde Guerre mondiale, les Alliés entendent réduire leurs effectifs militaires. Cette décision exprime la volonté d’empêcher un autre conflit à l’échelle mondiale.

Néanmoins, l’instabilité politique continue de régner. À l’Est, le bloc soviétique continue de s’expandre. Ce dernier inquiète la Grèce, la Turquie ou encore la Norvège. Lesdits pays prennent peur pour leur souveraineté et leur intégrité territoriale. L’ONU, fondée en octobre 1945, ne parvient pas à stabiliser la situation.

De plus, les relations déjà fragiles depuis plusieurs années entre l’Ouest et l’Est ne s’améliorent pas. Une situation qui est à l’origine du discours de Winston Churchill quelques années auparavant. Il y explique la non entente des deux blocs par la mise en place d’un « rideau de fer » par l’Union soviétique. Une Union qui ne cesse de gagner en puissance. Elle va même jusqu’à intégrer la Tchécoslovaquie en son sein, après le coup de Prague en 1948.

Construire une défense commune pour assurer une meilleure attaque

Puisque l’Union soviétique dispose d’un droit de veto au Conseil de sécurité, les pays occidentaux décident d’appliquer l’article 51 de la charte des Nations unies.

Cet article dit :

« Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations unies est l’objet d’une agression armée. »

Cela veut dire qu’une alliance défensive peut être mise en place, dans le cadre de la légitime défense, sans avoir l’approbation du Conseil de sécurité et donc, sans subir le veto de l’Union soviétique.

De ce fait, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni (déjà membre d’une alliance avec la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas par l’intermédiaire du traité de Bruxelles, signé le 17 mars 1948) décident de mettre en place un traité de défense collective pour la zone de l’Atlantique Nord.

Les Européens souhaitent que les États-Unis interviennent dans la défense de l’Occident face à la menace soviétique. Ils craignent une probable expansion russe. Le seul problème est que la Constitution américaine interdit aux États-Unis de rejoindre une alliance militaire en temps de paix. Cette interdiction est levée par la résolution Vandenberg, le 11 juin 1948. Le traité de Washington peut désormais être mis en place. Il devient officiel le 4 avril 1949 et réunit douze pays membres : les États-Unis, le Canada, la Belgique, la France, le Danemark, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Islande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège et le Portugal. La défense contre l’Union soviétique stalinienne est née.

4 avril 1949 : le traité de l’Atlantique Nord proclame la création de l’OTAN
Signature du traité de Washington, le 4 avril 1949, qui proclame la naissance de l’OTAN (source : NATO).

La colère soviétique à propos de l’OTAN

Après la proclamation de cette alliance, le ton monte à l’Est. Les Soviétiques se disent outragés qu’une telle alliance voie le jour.

Ils reprochent aux États-Unis de vouloir jouir d’une sorte d’impérialisme. L’OTAN est qualifiée « d’outil principal à but d’expansion » par les Soviétiques. L’argument premier présenté par le bloc de l’Est est la mise en place du principe de libre échange économique entre les pays membres. Un principe proposé par la conférence de Bretton Woods, en 1944.

Pourtant, l’OTAN ne veut pas être l’ennemi de l’URSS. Les Américains affirment que l’OTAN ne vise pas le bloc de l’Est. Une affirmation peu recevable pour les Soviétiques. Son mécontentement quant à cette alliance n’a pas changé au fil des années.

Aujourd’hui, l’OTAN compte 30 membres. Sa volonté reste la même depuis sa création : assurer une défense commune entre les pays membres, pour se protéger d’une invasion extérieure dans les temps à venir.

 

Sources :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.