Wolfgang Petersen : le réalisateur de « L’Histoire sans fin » est décédé

Wolfgang Petersen : le réalisateur de « L’Histoire sans fin » est décédé

On lui doit des films comme L’Histoire sans fin, Troie ou encore Air Force One… Wolfgang Petersen est décédé ce mardi 16 août 2022 dans les bras de son épouse, des suites d’un cancer du pancréas. 

Né en 1941 en Allemagne, le cinéaste a commencé sa carrière en 1965 avec divers courts-métrages. Il se lança par la suite dans le long-métrage, pour nous offrir au fil des années certaines œuvres devenues cultes.

La percée à Hollywood 

Le premier long-métrage de Wolfgang Petersen fut Ich werde dich töten, Wolf, paru en 1971. Toutefois, il ne se fit réellement connaître que dix ans plus tard avec son film Le Bateau (Das Boot – 1981).

Avec cette renommée fraîchement acquise à Hollywood, il est engagé pour réaliser ce qui deviendra une œuvre culte : L’Histoire sans fin. Son film engendra deux suites (qu’il ne réalisera pas), ainsi qu’une série télévisée. Petersen s’imposera par la suite comme un caméléon du cinéma, navigant à travers les genres sans la moindre difficulté.

Description de cette image, également commentée ci-après

Wolfgang Petersen : un cinéaste « touche-à-tout » 

On peut dire que le réalisateur n’avait pas peur de diriger des acteurs de légende ! Clint Eastwood, Brad Pitt, George Clooney, Glenn Close, Harrison Ford, Dustin Hoffman, John Malkovich… Tout un panel d’acteur qu’il savait exploiter à leur juste mesure. Glenn Close avait d’ailleurs évoqué son talent particulier pour diriger ses équipes :

« Je me souviens de beaucoup de rires, surtout lors des scènes autour de l’immense table dans la War Room » […] « Mon souvenir est celui d’un homme plein de ‘joie de vivre’ (en français dans le communiqué) qui faisait ce qu’il aimait faire le plus. »

En plus du fait de diriger de nombreux acteurs légendaires, Petersen n’hésita pas à s’attaquer à différents styles cinématographiques, comme du thriller d’action (Air Force One), du péplum (Troie), du fantastique (L’Histoire sans fin), ou encore de la comédie policière (Braquage à l’allemande). On lui notera toutefois un amour particulier pour la mer, avec Le Bateau, En pleine tempête ou encore Poséidon.

Malgré sa capacité à gérer des films à gros budget, Wolfgang Petersen cessa en 2006 de réaliser des blockbusters. Son dernier long-métrage fut Braquage à l’allemande en 2016. Il nous laisse en héritage de nombreux films, dont certains devenus cultes. 

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.