Harrison Ford : « Indiana Jones », l’aventure sans fin

Harrison Ford : "Indiana Jones", l'aventure sans fin - Cultea

Grâce aux nombreux opus des célèbres Star Wars, Harrison Ford est devenu une figure incontournable du cinéma des années 80. L’acteur à succès fête son quatre-vingtième anniversaire ce mercredi 13 juillet. L’occasion de revenir sur un mythe cinématographique qu’il a contribué à créer : Indiana Jones.  

Harrison Ford : vedette de l’Arche perdue

Une bougie de plus ou de moins, la forte présence de l’acteur semble impérissable, intemporelle. En effet, on ne présente plus Harrison Ford et encore moins les films qui ont fait sa renommée sur la scène internationale. C’est derrière les traits de l’archéologue Henry Walton Jones que le comédien brandit son chapeau et son fouet dans les quatre volets de la saga Indiana Jones. Saga qui, encore aujourd’hui, continue à enflammer les plus jeunes et à captiver les fans de la première heure.

Steven Spielberg (à gauche), George Lucas (au centre), et Harrison Ford sur le tournage d'Indiana Jones et la Dernière Croisade, troisième opus de la saga - Cultea
Steven Spielberg (à gauche), George Lucas (au centre), et Harrison Ford sur le tournage d’Indiana Jones et la Dernière Croisade, troisième opus de la saga. / © 1989 Lucasfilm – Paramount Pictures Corporation

Dès le début, Indiana Jones rencontre une réussite implacable. Le premier volet, Les Aventuriers de l’arche perdue, a effectivement réalisé aux Etats-Unis les plus grosses recettes de l’année 1981, avec un montant dépassant les 212 millions de dollars. En France, les salles de cinéma ont été comblées avec plus de six millions d’entrées. Le film obtient même une récompense aux People’s Choice Awards 1982, en tant que « film préféré des Américains ».  

L’icône de toute une génération

D’emblée, Harrison Ford est pressenti par Steven Spielberg pour incarner l’aventurier, malgré quelques hésitations de George Lucas, alors producteur du film. Hésitations bien vite dissipées. Et à juste titre. Face à cet Indiana Jones qui semble prendre vie de lui-même, les spectateurs sont charmés. Intrépide, mais pas moins cultivé et vulnérable, la personnalité du héros a de quoi plaire. Cet « homme de terrain », comme le personnage se décrit lui-même, donne par ailleurs naissance à une imagerie devenue populaire.

L’aventurier et son célèbre fouet en main, qu’il utilise parfois pour escalader des parois et combattre ses adversaires - Cultea
L’aventurier et son célèbre fouet en main, qu’il utilise parfois pour escalader des parois et combattre ses adversaires. / © Indiana Jones Officiel

Indiana Jones, que les fans aiment parfois appeler par son petit surnom « Indy », ne manque pas de charisme. Outre l’incarnation magistrale d’Harrison Ford, d’autres éléments viennent constituer son mythe, le prototype de l’aventurier « branché » de l’époque : une cicatrice, un chapeau et un fouet. 

La cicatrice au menton d’abord lui donne des airs de dur à cuire cachant une facette plus douce. Puis, son chapeau, un modèle Fedora brun et abîmé, que le héros n’abandonne jamais. Le fouet, devenu une arme de défense plus que d’attaque, est l’ultime symbole qui rend Indiana Jones reconnaissable dans le monde entier. Afin de s’immerger pleinement dans son rôle, l’acteur « a dû prendre des cours avec un spécialiste pour apprendre à faire claquer sa lanière de manière convaincante », selon un article de Télé Loisirs.      

Indiana Jones, la première croisade

Devenu une référence dans la culture populaire américaine, le héros a néanmoins vécu des premiers jours assez insolites. En effet, pas même encore en gestation, l’embryon d’Indiana Jones s’est formé… sur une plage d’Hawaï, autour d’une discussion détendue entre Steven Spielberg et George Lucas. Ce dernier a d’ailleurs avoué que le nom Indiana vient de son propre chien, un malamute de l’Alaska. Une inspiration qui s’étend au-delà d’Indiana Jones, puisque le célèbre Chewbacca (Star Wars) a lui aussi été inspiré par ce chien.

Photographie inédite de Indiana Jones 5 en cours de production, partagée par Harrison Ford sur son compte Twitter - Cultea
Photographie inédite de Indiana Jones 5 en cours de production, partagée par Harrison Ford sur son compte Twitter. / © Indiana Jones Officiel

Aujourd’hui, c’est Indiana Jones qui inspire. On retrouve en effet des références au héros dans une myriade d’œuvres : films, romans, bandes dessinées, jeux vidéo… À titre d’exemples, le fameux personnage de Lara Croft, dans la franchise Tomb Raider, et Benjamin Gates, incarné par Nicolas Cage au cinéma, semblent être les dignes héritiers de l’aventurier. D’autre part, on compte au moins quinze jeux vidéo directement dérivés de la saga, environ trente-neuf romans et une série télévisée créée par George Lucas dans les années 90.   

Or, l’aventure d’Indiana Jones n’est pas terminée : le personnage reviendra sur grand écran l’an prochain, pour un cinquième opus attendu le 28 juin 2023. Un saut dans le temps cinématographique pour les nostalgiques de la première heure, alors qu’Harrison Ford sera de retour pour, le public l’espère, ne jamais tirer son chapeau. 

 

Sources :

One Reply to “Harrison Ford : « Indiana Jones », l’aventure sans fin”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.