Pourquoi Pluton n’est-elle plus considérée comme une planète depuis 2006 ?

Pourquoi Pluton n'est-elle plus considérée comme une planète depuis 2006 ? - Cultea

24 août 2006 : coup de tonnerre dans le monde astronomique ! Pluton est reléguée au rang de « planète naine » et perd par conséquent le statut de « planète », comme peuvent l’être Saturne, Jupiter ou encore la Terre. Mais pourquoi ?! Pourquoi changer la qualification de cet astre ? Revenons sur cette décision qui, des années après, continue d’en faire enrager plus d’un. 

Découverte de Pluton 

Avant de parler de sa déclassification, parlons de sa découverte ! Pluton a été officiellement trouvée le 18 février 1930 à l’observatoire Lowell de Flagstaff, par l’astronome Clyde W. Tombaugh, avec la contribution de William H. Pickering. Coup de bol, car c’était justement dans l’espoir de trouver une neuvième planète que cet observatoire américain avait été créé. Il est d’ailleurs à noter que, le 19 mars 1915, l’observatoire avait capturé deux images faibles de Pluton. Elles n’avaient toutefois pas été reconnues pour ce qu’elles étaient (pas de bol).

Une fois la trouvaille officielle, Pluton fait la une des journaux du monde entier. Une neuvième planète a été trouvée ! Il revient désormais à l’observatoire Lowell de nommer cet astre et plus de mille propositions affluèrent du monde entier. C’est au final la suggestion d’une petite fille passionnée d’astronomie qui en trouvera la dénomination (ça tombe bien, on lui a consacré un article entier sur Cultea). C’est donc une belle histoire pour cet observatoire, qui offre aux USA leur première découverte de planète… Du moins jusqu’à sa reclassification en 2004 !

Le système solaire incluant Pluton - Cultea
Le système solaire incluant Pluton – Cultea

Pourquoi cette reclassification ? 

On ne vous apprendra rien si on vous dit que, depuis la découverte de Pluton, les progrès astronomiques ont été nombreux. Depuis 1930, nous avons appris à envoyer des satellites en orbite, des hommes dans l’espace et même certains sur la Lune… Il va de soi que nous avons depuis lors découvert tout plein de nouvelles choses sur notre système solaire. Et ce sont ces découvertes qui vont poser quelques problèmes à notre chère Pluton.

En effet, de nombreuses découvertes ont depuis lors eu lieu dans la « ceinture de Kuiper », lieu de résidence de Pluton. Parmi ces trouvailles, certains objets d’une taille à peu près similaire à la « planète ». Tous ces objets (Orcus, Varda, Ixion, Hauméa…) posent alors un gros problème. Doivent-ils être considérés eux aussi comme des planètes ? Idem pour les objets trans-neptuniens découverts tels que Sedna : doivent-ils porter cette classification ?

Et là vous commencez peut-être à entrevoir le problème… Avec toutes ces découvertes, on risque de se retrouver avec plusieurs dizaines (voire centaines) de planètes dans le système solaire. Peut-être donc faudrait-il revoir la façon dont les planètes sont considérées. C’est ainsi qu’une nouvelle classification fut étudiée par l’Union astronomique internationale (UAI), afin de redéfinir la notion de planète.

Mais du coup, c’est quoi une « planète » ? 

Le 24 août 2006, après un débat historique de l’UAI, la nouvelle tombe : une planète ne pourra être considérée comme telle que si elle réunit ces trois conditions bien précises :

  • Elle devra orbiter autour du Soleil.
  • Celle-ci devra également avoir une masse suffisante pour parvenir à un équilibre hydrostatique, c’est-à-dire une forme presque ronde.
  • Enfin, il faudra qu’elle ait nettoyé le voisinage de son orbite. Cela implique qu’aucun autre objet ne doit tourner trop près d’elle.

Et là, Pluton va avoir un problème ! Car celle-ci est loin d’avoir fait le ménage dans son voisinage. En témoignent les autres astres du même gabarit qui gravitent dans son sillage, ainsi que les innombrables astéroïdes qui tournent sur la même orbite. Ainsi, le coup de tonnerre retentit : Pluton n’est désormais plus une planète. Il s’agit d’une « planète naine ». Qu’est-ce qu’une planète naine ? Eh bien, selon l’UAI, une planète naine est :

« Un corps céleste qui est en orbite autour du Soleil, a une masse suffisante pour que sa gravité l’emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique, sous une forme presque sphérique, n’a pas éliminé tout corps susceptible de se déplacer sur une orbite proche, n’est pas un satellite. »

Sont d’office nommées comme planètes naines Pluton, Cérès et Eris… En 2008, Hauméa et Makémaké rejoignent la liste. D’autres astres sont susceptibles de rejoindre prochainement la liste, parmi lesquels Sedna, Charon (en système binaire avec Pluton) ou encore Orcus. Pire ! Selon Michael E. Brown, co-découvreur (entre autres) de Sedna, Orcus, Éris et Makémaké, les planètes naines pourraient bien être des centaines dans notre système solaire. Ainsi, selon sa propre classification :

Les planètes naines selon Michael E. Brown - Cultea
Les planètes naines selon Michael E. Brown – Cultea

Un nombre d’astres qui donne le tournis (nan sérieusement, vous vous voyez apprendre tout ça par cœur en cours de sciences ?) et qui justifie grandement cette reclassification. Mais alors, si ce choix fût effectué de façon raisonnée, pourquoi donc les gens ont-ils hurlé au scandale en 2006 (et encore aujourd’hui) ?

Pourquoi cet attachement tout particulier à Pluton ? 

S’agissant du grand public, la déconvenue se fit probablement pour une raison simple : l’habitude. Nous avons appris étant enfants que Pluton était une planète, la plus petite de notre système solaire. Difficile dans ces conditions de vouloir changer d’avis. Qu’importe la science, dans notre cœur, c’est toujours une planète, n’est-ce pas ?

Toutefois, il faut se rendre à l’évidence et il nous faut revoir notre paradigme, au même titre que la communauté scientifique. Après tout, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis… Et c’est à la science de s’adapter aux nouvelles découvertes (pas l’inverse).

S’agissant de la communauté scientifique, la raison de cet attachement est un peu plus particulière. En effet, Pluton a été la première (et la seule) « planète » découverte par des Américains. La voir rétrogradée au rang de planète naine est donc perçu comme une humiliation par leur communauté scientifique. En témoigne la pétition des 300 planétologues lancée pour redonner à Pluton le statut de planète, dont la plupart étaient américains. Malheureusement pour eux, ces 300 scientifiques sont une infime minorité face aux membres actifs de l’UAI (environ 6 000 à l’époque et plus de 13 000 aujourd’hui).

Il faut d’ailleurs souligner qu’aux USA, cela est toujours perçu comme un affront par les scientifiques, mais aussi par le grand public. Au point que cela en est devenu un sujet de société. La série Rick & Morty s’est d’ailleurs emparée de la controverse pour en faire un épisode tout bonnement hilarant et très pertinent.

Malheureusement, si vous espérez voir Pluton retrouver son statut d’antan, nous avons une mauvaise nouvelle. En effet, lors de l’assemblée de l’UAI d’août 2009, Catherine Cesarsky, présidente de l’Union, clôt le débat en décidant que l’assemblée ne reviendrait pas sur la définition de planète. Et avec les découvertes de potentielles planètes naines qui s’accumulent, Pluton risque fort de rester dans cette catégorie pour un bon moment. À moins bien sûr que vous ne soyez prêts à apprendre par cœur les noms des possibles 741 nouvelles « planètes » du système solaire… 

 

Sources :

2 Replies to “Pourquoi Pluton n’est-elle plus considérée comme une planète depuis 2006 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *