Saturnino de la Fuente García : le doyen de l’humanité est mort

| | ,

Le 10 septembre 2021, l’Espagnol Saturnino de la Fuente García était devenu le doyen masculin de l’humanité. Seulement quelques mois plus tard, l’homme est décédé, à trois semaines de fêter ses 113 ans… 

Saturnino est né le 11 février 1909 à Puente Castro, dans le nord-ouest de l’Espagne. Mesurant à peine 1,50 m, il ne fut pas appelé pour combattre en 1936 lors de la guerre civile espagnole. Toutefois, celui-ci put quand même mettre un talent particulier au service de l’armée… Son talent de cordonnier ! Malgré cette période difficile pour le pays, Saturnino se fit rapidement un nom en créant des bottes pour l’armée. Ainsi, tout le monde connaissait « El pepino », le cordonnier le plus renommé de la région.

Lorsqu’il n’était pas occupé à s’occuper de son entreprise florissante, Saturnino cultivait une autre grande passion : le football. Une passion qui l’accompagna quasiment jusqu’à la fin de ses jours. Il co-fonda d’ailleurs l’équipe locale de Puente Castro et y joua lui-même. De fait, à l’occasion du 110e anniversaire de Saturnino, le club de Puente Castro a rendu hommage à son ancien joueur en tant que membre le plus âgé.

Après avoir épousé Antonina Barrio Gutiérrez en 1933, Saturnino n’eut pas moins de 8 enfants (dont un mourut très jeune), 14 petits-enfants et 22 arrière-petits-enfants. Un bel arbre généalogique pour le doyen de l’humanité. Lorsqu’on lui demandait quel était le secret de sa longévité, Saturnino de la Fuente García répondait tout simplement :

« Une vie tranquille… et ne faire de mal à personne. »

Bien qu’il n’ait pas réussi à voir beaucoup sa famille l’année dernière à cause de la crise sanitaire, toute la famille fut aux côtés de Saturnino pour célébrer son 112e anniversaire. Une étape importante dans la vie de l’Espagnol, puisque peu de temps après, cela fut validé comme un record. Ainsi, le Guinness World Records ratifia officiellement la longévité exceptionnelle du doyen masculin de l’humanité.

C’est donc à seulement quelques semaines de ses 113 ans que Saturnino nous a quittés. D’ailleurs, l’homme fêtait systématiquement son anniversaire le 8 février, malgré le fait qu’il soit né le 11.

Il est à noter que Saturnino n’était pas la personne la plus âgée sur Terre. En effet, cet honneur incombe à une Japonaise : Kane Tanaka. Celle-ci vient de fêter ses 119 ans. Quant au record de longévité, il reste détenu par la Française Jeanne Calment, qui vécut jusqu’à 122 ans et 164 jours.

 

Source :

The following two tabs change content below.

Robin Uzan

Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire et gérer Cultea est un immense plaisir et une de mes plus grandes fiertés.
Précédent

ALBA, notre coup de cœur pop avec le clip « Les Mots »

Pourquoi Pluton n’est-elle plus considérée comme une planète depuis 2006 ?

Suivant

Laisser un commentaire