Quels sont les sujets au programme de la COP27 en Egypte ?

Quels sont les sujets au programme de la COP27 en Egypte ? - Cultea

Pendant quinze jours, le Sinaï, en Egypte, ne sera plus vraiment désertique. Du 6 au 18 novembre, pas moins de 40 000 personnes se réunissent à Charm el-Cheikh, à l’occasion de la vingt-septième conférence de l’ONU pour le climat. La COP27, pour les intimes. 

196 pays représentés, 120 dirigeants présents… La COP27 est un événement d’envergure mondiale. Le réchauffement climatique est désormais palpable aux quatre coins de la planète. Ne vient-on pas de passer le mois d’octobre en tee-shirt ?

Pourtant, la guerre en Ukraine et l’inflation relèguent la crise climatique au second plan. Pour remplacer le gaz et le pétrole russes, certains pays ont même recours au charbon, la source d’énergie la plus polluante.

Quels enjeux pour la COP27 ? 

Pour la première fois dans l’histoire des COP, la réduction des émissions de gaz à effet de serre ne sera pas au centre de la conférence.

Les pays en développement ont mis sur la table un autre sujet lié au climat : la compensation financière des pertes et des dommages liés au changement climatique. Les pays du Sud dénoncent en effet une injustice : les pays les moins pollueurs souffrent le plus des dégâts du réchauffement climatique. Et ils comptent bien se faire entendre. Pour peser dans les négociations, les pays en développement ont formé le G77 + Chine. Ces pays réclament 100 milliards de dollars par an aux pays du Nord. Ces derniers ne leur octroient pour le moment que 83 milliards de dollars par an.

Quels sont les sujets au programme de la COP27 en Egypte ? - Cultea

Par les dommages et les pertes liés au changement climatique, on entend par exemple les phénomènes météorologiques comme les ouragans et les tempêtes qui touchent de plus en plus régulièrement les pays pauvres.

Des militants sceptiques

Les associations de défense de l’environnement semblent désabusées.  « (…) Les yeux du monde sont rivés sur une COP dont les citoyens n’espèrent plus rien (…) », a par exemple amèrement tweeté la campagne de résistance civile Dernière rénovation. La militante écologiste la plus célèbre, Greta Thunberg, avait d’ores et déjà annoncé qu’elle ne se rendrait pas à la conférence. Elle dénonce le peu d’espace d’expression accordé à la société civile. Même les politiques sont sceptiques. « Je suis particulièrement pessimiste sur cette COP« , a déclaré sur France Inter l’eurodéputé Pascal Canfin, le 7 novembre.

Peu de dirigeants des pays du G20 ont fait le déplacement pour le sommet des dirigeants, le 7 et le 8 novembre. Or, ces pays sont responsables d’environ 80% des émissions de gaz à effet de serre.

La situation politique du pays hôte pose également question. Pressions, harcèlement, arrestations sont le lot quotidien des militants égyptiens pour le climat, avertit l’ONG Human Right Watch. Certains défenseurs de l’environnement égyptiens ont même fait de la prison.

Un moment nécessaire

Depuis 1995, chefs d’Etat, représentants diplomatiques, ONG et experts du climat se réunissent une fois par an pour lutter contre le réchauffement climatique.

La plus célèbre des COP reste la COP21 qui a donné lieu à l’accord de Paris. 196 pays s’engageaient alors à maintenir le réchauffement climatique à 1.5° d’ici la fin du XXIe siècle. Mais on est loin aujourd’hui de l’embrassade chaleureuse et enthousiaste de François Hollande et de son ministre des Affaires étrangères lors de la clôture de l’événement.

Mais à quoi bon ? « Même si les COP ne sont pas parfaites, voire parfois frustrantes, c’est le seul espace qui existe où tous les pays se retrouvent ensemble pour discuter de la lutte contre le changement climatique« , résume Aurore Mathieu, dans une vidéo postée sur le compte Twitter du réseau Action Climat, qui rassemble 37 associations écologistes.

Les COP sont des moments de discussion. Les pays doivent ensuite agir à l’échelle nationale. Les ONG sont sur la réserve. Mais elles sont plus que jamais déterminées à faire comprendre au plus grand nombre qu’il y a urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *