Mileva Einstein : la grande oubliée de l’histoire scientifique ?

| | , ,

Nul besoin de présenter le génie Albert Einstein. Reconnu mondialement pour sa théorie de la relativité, les avancées permises par ce scientifique ne sont plus à démontrer. Cependant, il se pourrait que l’histoire ait oublié sa femme : Mileva Einstein. 

Mileva Eintein, née Mileva Marić, est née le 19 décembre 1875 en Serbie, dans la ville de Titel. Elle fut la camarade d’études d’Albert Einstein, avant de devenir sa première épouse. Tout comme son illustre mari, Mileva fit carrière dans le domaine complexe de la physique, mais également des mathématiques. Mileva est à ce moment la seule femme inscrite dans la section maths et physique à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Il est d’ailleurs possible que son talent pour les mathématiques ait aidé Albert Einstein à construire la carrière qu’on lui connaît…

Mileva et Albert : deux génies aux tempéraments très différents

Albert et Mileva Einstein étaient deux êtres humains à l’intelligence hors norme. Une intelligence qui les a réunis afin d’assouvir leurs grandes questions concernant l’univers. Deux sujets retinrent particulièrement l’attention du jeune couple : l’espace-temps et la vitesse de la lumière.

Cependant, malgré leurs affinités intellectuelles, Albert et Mileva s’avérèrent être de caractères très différents. Albert Einstein était un homme au tempérament joyeux et éloquent, tandis que Mileva était plus réservée et taciturne.

Puisqu'on vous dit qu'Albert Einstein avait un tempérament joyeux... - Cultea
Puisqu’on vous dit qu’Albert Einstein avait un tempérament joyeux…

Cela mena finalement à leur séparation. Mais malgré tout, il semblerait que Mileva ait eu une influence certaine sur les travaux de son compagnon…

Mileva Einstein : la grande oubliée de la théorie de la relativité ?

C’est grâce à divers courriers échangés entre les deux Einstein que la communauté scientifique a commencé à se questionner sur l’importance de la contribution de Mileva. En effet, le 27 mars 1901, Albert lui écrit ces mots :

« Comme je serai heureux et fier quand nous aurons tous les deux mené notre travail sur le mouvement relatif à une conclusion victorieuse ! »

Bien évidemment, ces termes n’enlèvent en rien à Albert Einstein la paternité de ses découvertes. Cependant, une question se pose : à quel degré Mileva a-t-elle participé à cette découverte ? N’aura-t-elle pas été victime, comme de nombreuses femmes scientifiques, de l’effet Matilda ?

Nota Bene : « L’effet Matilda » désigne le déni ou la minimisation récurrente et systémique de la contribution des femmes scientifiques à la recherche, dont le travail est souvent attribué à leurs collègues masculins.

Wikipédia

Pour rappel, Mileva était mathématicienne. Une discipline dans laquelle elle surpassait son mari. Il est donc arrivé régulièrement que celle-ci apporte des précisions ou des corrections à ses travaux. Une aide précieuse qu’Albert Einstein n’a jamais reniée, bien au contraire :

« J’ai besoin de ma femme, elle résout pour moi tous les problèmes mathématiques. […] Sans elle, je n’aurais ni commencé ni achevé mon œuvre. […] Nous ne faisons qu’un. »

Mileva Einstein - Cultea

Les indices sur la contribution de Mileva Einstein

Le débat concernant la contribution de Mileva Einstein prend un tournant dans les années 1980, époque où diverses correspondances des deux scientifiques sont révélées. Un contenu personnel, mais également en rapport avec leur collaboration. La mauvaise conservation des documents de Mileva rend difficile de connaître l’étendue de cette contribution. De ce fait, les débats font rage pour savoir si celle-ci fut mineure ou essentielle.

Quelques éléments sont cependant pris en compte, en dehors de ces échanges épistolaires. Notamment le fait qu’au moment où Einstein reçut son prix Nobel, celui-ci donna l’argent reçu à Mileva. En effet, au moment de leur divorce en 1914, le contrat stipulait que, si Albert obtenait un prix Nobel, l’argent reçu reviendrait à Mileva pour l’éducation de leurs enfants.

Mais en 1925, Albert veut indiquer dans son testament que cet argent est l’héritage de ses fils. Mileva ne l’entend pas de cette oreille et menace de révéler l’impact qu’elle aurait eu sur ses recherches. Ce dernier rétorque alors dans une lettre :

« Tu m’as fait beaucoup rire quand tu as commencé à me menacer de tes mémoires. T’est-il jamais venu à l’esprit, ne serait-ce qu’une seconde, que personne ne prêterait la moindre attention à tes salades si l’homme dont tu parles n’avait pas accompli quelque chose d’important ? Quand une personne est quelqu’un de complètement insignifiant, il n’y a rien d’autre à dire à cette personne que de rester modeste et de se taire… C’est ce que je te conseille de faire. »

Au final, Mileva ne mettra jamais ses menaces à exécution et ne revendiquera rien à propos des travaux de son ex-mari.

Un débat impossible à trancher pour les historiens des sciences

En l’absence de preuves solides, il impossible de trancher sur la contribution de Mileva Einstein aux travaux d’Albert. Mais ce qui est certain, c’est que Mileva a relu et corrigé plusieurs papiers du physicien. Il est donc probable qu’elle ait discuté avec lui de ses théories. On peut ainsi spéculer sur les idées qu’elle aurait pu lui souffler à cette époque. Mais rien ne permet de le confirmer.

Bien évidemment, cela n’amoindrit en rien le génie d’Albert Einstein. Ses découvertes parlent pour lui et continuent de fasciner le monde scientifique. Mais la contribution de sa compagne à ses travaux nous permet de nous poser une question fascinante : aurait-il pu y arriver sans elle ? Ou aurait-il réussi seul, du fait de son génie ?

Il est d’ailleurs à noter, qu’après leur divorce, Albert continua de rédiger d’éminents papiers scientifiques, tandis que Mileva ne publia plus rien de significatif… Il faut cependant prendre en compte la situation familiale de cette dernière. En effet, celle-ci fut en charge de l’éducation de leurs enfants, dans des conditions de vie bien plus difficiles que celles d’Albert. Ce qui explique sans doute ce retrait du monde scientifique.

Il est à noter que, pour certains sociologues, Mileva Einstein ne serait pas victime de l’effet Mathilda, mais plutôt de l’effet Mathieu. Selon cette théorie, certains grands personnages sont souvent reconnus, mais au détriment des proches qui ont pu contribuer à leurs découvertes. 

 

À lire également : Pour ses 105 ans, comprenons ensemble la théorie de la relativité

À lire également : Mettons un pied en physique quantique avec le chat de Schrödinger

 

Sources : 

Précédent

La langue des oiseaux : le langage des alchimistes ?

« Reminiscence » : le nouveau thriller avec Hugh Jackman dévoile un court teaser et une date de sortie !

Suivant

Laisser un commentaire