Médiamétrie compte bien mesurer les audiences de Netflix et Prime Video

Médiamétrie compte bien mesurer les audiences de Netflix et Prime Video - Cultea

Médiamétrie et son PDG Yannick Carriou entendent mettre fin au silence des audiences de Netflix et Prime Video dès 2024. Les plateformes américaines ne communiquent que très peu sur leurs scores actuellement.

Les plateformes et chaînes de télévision doivent être au même pied d’égalité

Médiamétrie compte mettre un coup d’accélérateur dans le monde des plateformes. Très opaque, il est impossible de connaître le nombre de visionnages d’un programme sur Netflix ou Prime Video. Le peu de fois où ils sont communiqués, ces chiffres proviennent des plateformes elles-mêmes.

Yannick Carriou, PDG de l’institut de mesure Médiamétrie, estime que les plateformes doivent jouer sur le même pied d’égalité que les chaînes de télévision. Médiamétrie mesure minute par minute les audiences des chaînes de télévision. Elle fait aussi des études des usages des médias en France.

Dernièrement, avec les confinements, les Français enfermés chez eux ont souscrit à un abonnement sur les plateformes. Les habitudes de consommation ont changé. Les programmes de chaînes de télévision sont aussi de plus en plus regardés en replay. Ainsi, des chaînes proposent de plus en plus du contenu exclusif sur leurs plateformes, comme arte.tv ou france.tv.

france.tv, la plateforme de France Télévisions - Cultea
france.tv, la plateforme de France Télévisions.

Vers une transparence des audiences

Pour Yannick Carriou, il est inadmissible que des plateformes communiquent elles-mêmes sur leurs scores. Par exemple, il a fallu un mois pour que le directeur général de Prime Video Sport Europe, Alex Green, annonce que le match Nadal/Djokovic à Roland-Garros a fait 3 millions de spectateurs. Netflix communique uniquement lorsqu’il bat un record. Par exemple, ils avaient communiqué que, fin 2021, la série Squid Game avait dépassé les 2 milliards d’heures de visionnage.

« C’est la pagaille. Aujourd’hui, certains médias se fabriquent leur propre écosystème d’indicateurs d’audience. Il est hors de question de laisser des acteurs s’automesurer quand ils rentrent en compétition avec les chaînes traditionnelles sur le marché publicitaire. » Yannick Carriou, le PDG de Médiamétrie

Squid Game, la série de tous les records chez Netflix - Cultea
Squid Game, la série de tous les records chez Netflix.

Le PDG Yannick Carriou appelle les plateformes américaines à entamer des discussions pour mettre en place une comptabilisation de l’audience. Prochainement, elles pourraient même être obligées à plus de transparence et au partage de leurs données. En effet, elles devront le faire avec les annonceurs et le Digital Marker Act. Cet organisme vise à mieux réguler les marchés numériques.

Les annonceurs et détenteurs de droits sportifs

Les annonceurs réclament cette évolution. Ils mettent de l’argent pour que leurs publicités passent sur la plateforme, alors ils veulent savoir combien de personnes les regardent. D’autant plus que Netflix lance bientôt son offre avec publicité.

Les détenteurs de droits sportifs veulent aussi savoir à quel point le sport est exposé sur la plateforme. Par exemple, pour la Ligue 1, Prime Video, qui détient 80 % des droits, n’a communiqué aucune audience. On ne sait pas combien de personnes ont regardé tel ou tel match.

Prime Video, diffuseur de la Ligue 1 jusqu'en 2024 - Cultea
Prime Video, diffuseur de la Ligue 1 jusqu’en 2024.

« Sous deux ans, nous serons capables de mesurer les audiences des plateformes avec autant de précision que celles des télés et de les publier tous les jours, que les plateformes collaborent avec nous ou non ! » Yannick Carriou, le PDG de Médiamétrie

Yannick Carriou annonce d’ailleurs que les Britanniques mesurent déjà les audiences des plateformes. Il souligne des résultats « surprenants ». Le nombre de minutes passées devant les plateformes est de seulement 30 minutes en moyenne par jour. Contre 3h30 pour la télévision.

À partir du 1er septembre 2022, de nouvelles mesures d’audience seront possibles sur les 1000 radios en France. La nouvelle mesure renforcera celle qui est traditionnellement faite par enquête téléphonique. Fini les sorties des audiences tous les 3 mois pour les radios, les périodes seront possiblement hebdomadaires ou mensuelles.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.