Site icon Cultea

Mary Read, l’une des femmes pirates les plus célèbres de l’histoire

Mary Read, l'une des femmes pirates les plus célèbres de l'histoire

Au début du XVIIIème siècle, en plein âge d’or de la piraterie, Mary Read a bataillé et fait trembler la mer des Caraïbes aux côtés de Jack Rackham et Anne Bonny. Elle est ainsi devenue légendaire, car elle fut l’une des rares femmes pirates. Retour aujourd’hui sur cette combattante féroce qui troqua son corset pour devenir corsaire, puis pirate.

Mary Read, travestie depuis l’enfance

Mary Jane Read est née vers 1690. Elle passa son enfance dans le comté de Devon en Angleterre. Orpheline de père, ce dernier était capitaine de la marine mais disparut en mer.  A la mort de son frère, Willy, sa mère la déguisa en homme très jeune pour continuer à percevoir la pension de la part de la mère de son défunt mari. Ainsi, jusqu’à l’âge de treize ans, Mary grandit dans la peau d’un garçon.

Plus grande, Mary décida de continuer de se faire passer pour un homme, puisqu’elle ne trouvait pas très attrayant la vie de jeune femme à cette époque. En effet, elle refusait de se conformer à ce qu’on attendait des femmes et, au contraire, rêvait de grandeur et de danger. Elle fit donc des travaux d’homme et s’engagea dans la marine anglaise, milieu exclusivement masculin, sous le pseudo de Willy Read.

Engagement dans la piraterie

Elle quitta l’Angleterre avec la marine pour se rendre en Indes Occidentales, dans les Caraïbes. Mais une fois arrivé aux Bahamas, son navire fut pris d’assaut par des pirates qui cherchaient de nouvelles recrues. Elle fut alors séduite par les codes de la piraterie qu’elle trouvait plus justes et démocratiques. Les femmes n’étant pas admises en tant que pirates, elle garda donc son identité de Willy et rejoint la piraterie. Elle avait soif d’aventures et était particulièrement déterminée, beaucoup plus que la plupart des hommes. Elle devint donc un pirate respecté.

Mary Read
Gravure de Mary Read se battant

Au sein de l’équipage de Jack Rackham et Anne Bonny

En 1718, la première expérience de piraterie de Mary Read s’arrêta. Elle et le reste de l’équipage acceptèrent un pardon royal, se soumettant au gouverneur. Elle devint alors corsaire pour la Couronne, luttant contre les Espagnols. Cela ne dura pas, puisque tout l’équipage se mutina puis retourna à la piraterie. C’est alors qu’elle croisa le chemin du célèbre Jack Rackham, détesté par l’armée britannique et réputé pour être un pirate exceptionnel.

Le capitaine accueillit Mary Read dans son équipage, croyant qu’elle était un homme. A bord de son navire baptisé le Revenge, se trouvait déjà une autre femme, la pirate irlandaise Anne Bonny. Elle aussi s’était enrôlée dans la piraterie sous les traits d’un homme. Toutefois, la féminité de cette dernière était connue de tous. Elle jouissait d’ailleurs du statut de maitresse du capitaine. Mary, elle, ne révéla pas tout de suite sa véritable identité.

Mary Read et Anne Bonny
Grave représentant Mary Read et Anne Bonny

Elle se lia d’amitié avec Anne Bonny. Cette dernière tenta de la séduire. Mary lui avoua alors qu’elle aussi était une femme. L’équipage découvrit ainsi sa féminité, mais ayant déjà fait ses preuves et n’étant pas la première femme à bord, cela ne posa aucun problème aux pirates. La présence de femmes pirates sur un navire était évidemment extrêmement rare à l’époque.

Mary Read, un pirate des Caraïbes hargneuse et sans peur

Mary Read fit trembler la marine britannique et enchaina les pillages aux côtés de Jack Rackham et d’Anne Bonny. Ils formaient une brillante équipe. Mary aimait se battre et était une adversaire hors-pair. La légende raconte qu’elle dévoilait son sexe ou ses seins à ses victimes avant de les achever, pour leur montrer qu’une femme pouvait se battre à armes égales.

Mary Read
Gravure de la pirate dévoilant sa féminité à une de ses victimes

En octobre 1720, la marine anglaise arrêta le navire de Jack Rackham. Les pirates à bord ne résistèrent pas, étant tous sont ivres morts, sauf les deux femmes. Méprisant le comportement lâche des hommes, Mary et Anne furent les seules à combattre pour défendre leur honneur et leur liberté.

Elles luttèrent face un équipage entier pendant plus d’une heure et tuèrent plusieurs marins. Mais malgré leur courage, les officiels britanniques sortirent victorieux du combat. Tout l’équipage de Jack Rackham fut ramené aux Bahamas. Mary Read mourut dans sa cellule peu de temps après.

Mary Read était donc une sacrée dure à cuire ! Et bien que n’ayant été pirate que pendant quelques années, elle marqua l’histoire et devint une femme légendaire. Elizabeth Swann (Pirates de Caraïbes) a donc bel et bien existé à certains égards, le personnage s’inspirant sûrement des destins de ces deux femmes pirates. Si la piraterie vous intéresse, vous pouvez également découvrir le pirate Black Bart !

 

Sources : 

Quitter la version mobile