« Les Gardiens de la Galaxie 3 » est une incroyable conclusion ! [critique]

C’est après 6 ans d’attente que nous avons enfin pu découvrir Les Gardiens de la Galaxie 3. Un opus qui a dépassé toutes nos attentes et qui s’impose comme une véritable réussite. Une conclusion épique et émouvante, principalement centrée sur Rocket Raccoon. 

Rocket Raccoon : le gardien sans famille 

Les bandes-annonces étaient déjà explicites sur l’importance de Rocket dans ce troisième opus et elles n’étaient pas mensongères. Tous les enjeux principaux tournent autour de lui, pour un niveau d’émotion jamais atteint dans la saga. C’est d’ailleurs ce qui frappe dans Les Gardiens de la Galaxie 3. James Gunn n’a pas eu peur d’aller taper là où ça faisait mal et d’aller chercher au plus profond de nos émotions. Le passé de Rocket et son rapport à la famille sont ainsi magnifiquement dépeints, nous offrant l’un des meilleurs traitements de personnage de tout le Marvel Cinematic Universe.

Une mise en scène cosmique (et désordonnée)

Le talent de metteur en scène de James Gunn n’est plus à prouver depuis longtemps. Même dans ses films les plus faibles, celui-ci est capable de nous offrir des images grandioses et bien construites. Les Gardiens de la Galaxie 3 n’échappe pas à la règle et nous offre un pur spectacle impeccablement mis en scène. On notera d’ailleurs un très beau travail de funambule entre les moments grandioses et ceux plus intimistes, toujours parfaitement gérés.

On notera toutefois un certain manque d’uniformité d’un point de vue de la direction artistique, ce qui pose un problème d’identité visuelle. Certes, le film est très riche visuellement et nous offre des environnements très originaux. Toutefois, le passage un peu rapide d’un endroit à un autre fait que nous n’avons pas le temps de nous y habituer que nous sommes déjà dans un autre endroit, complètement différent. Ce que le film y gagne en créativité, il le perd en cohérence visuelle. Heureusement, c’est un problème auquel nous n’avons pas affaire dans les flashbacks de Rocket, où nous avons le temps de nous habituer aux environnements poisseux (et donc de nous investir émotionnellement).

La Galaxie danse au rythme des Gardiens 

Le rythme a toujours été important dans Les Gardiens de la Galaxie. Le premier opus s’était démarqué par sa mise en scène vibrante et musicale, donnant immédiatement une identité à cette équipe de « loosers de l’espace ». Le deuxième épisode s’était quant à lui démarqué pour son rythme épouvantable, venant fracasser toutes les bonnes idées narratives initiées… Fort heureusement, James Gunn semble avoir appris de ses erreurs. Ainsi, Les Gardiens de la Galaxie 3 se démarque par sa fluidité narrative.

L’histoire ne souffre d’aucun temps mort, malgré ses 2h30. De surcroît, Gunn a su trouver un excellent équilibre entre les moments tragiques et ceux plus légers. L’introduction du film en est un excellent indicateur et prend le contrepied du premier opus. En effet, là où le premier volet commençait sur une note très « feel good » avec la chanson Come and Get Your Love de Redbone, nous commençons ici avec Creep de Radiohead, soulignant immédiatement la portée plus tragique de cet épisode.

Bien évidemment, on ne pouvait pas échapper à quelques blagues malvenues venant casser des moments tragiques. C’est la marque de fabrique du MCU depuis des années et ce n’est pas avec nos Gardiens que ça allait changer. Fort heureusement, Gunn a eu l’intelligence de ne pas fracasser tous les moments d’émotion par une blagounette, nous laissant ainsi vivre pleinement cette belle expérience.

La fin des Gardiens ? 

Ce n’est pas un secret : Les Gardiens de la Galaxie 3 vient conclure la saga de James Gunn. Et ce dernier n’est pas près de revenir bosser chez Marvel, puisqu’il a mis les voiles chez la concurrence, à savoir Warner Bros, pour gérer l’univers DC au cinéma. Mais qu’en sera-t-il de nos Gardiens ? Auront-ils droit à de nouvelles aventures ? On ne va pas se mentir, il ne faut pas espérer voir Les Gardiens de la Galaxie 4 un jour. D’ailleurs, c’est probablement pour le mieux, puisque ce troisième opus offre à ces personnages une parfaite conclusion. Toutefois, il est très probable que certains d’entre eux fassent leur retour dans d’autres films du MCU. Reste à savoir lesquels et s’il sera pertinent de les inclure dans d’autres productions (hors Avengers).

Les Gardiens de la Galaxie 3 s’impose comme une superbe conclusion et peut-être même comme le meilleur film de cette trilogie. Une aventure épique et émouvante, dont les quelques défauts disparaissent derrière la sincérité de la narration… 

Les Gardiens de la Galaxie Volume 3 : bande-annonce (vostfr) – Sortie le 3 mai 2023 

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea

2 Replies to “« Les Gardiens de la Galaxie 3 » est une incroyable conclusion ! [critique]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile