Philippe Petit : l’incroyable funambule qui traversa les Tours Jumelles sur un câble

| |

Philippe Petit est un funambule français, qui effectua un des actes les plus insensés et les plus beaux que l’on puisse imaginer. En effet, ce dernier entreprit en 1974 plusieurs allers-retours entre les tours du World Trade Center sur un câble suspendu à 417 mètres d’altitude.

Philippe Petit : une vie de funambule

Philippe Petit est né en 1949 à Nemours. Dès son enfance, ce dernier s’intéresse aux arts du spectacle, comme la magie ou le jonglage. A 16 ans, il commence à se former comme funambule autodidacte. C’est ainsi que démarre une carrière d’artiste… Ou de vandale, dépendamment des points de vue.

En effet, Philippe aime déployer ses talents de manière illégale, ce qui lui vaut quelques arrestations. L’une des plus emblématiques étant après qu’il ait traversé les deux tours de Notre-Dame. Et ses initiatives étaient loin de plaire à tout le monde. Y compris à nous en France, où ses traversées illégales étaient parfois considérées comme du vandalisme

Mais qu’importe ! L’artiste s’apprête dès ses 18 ans à commettre ce qu’il appellera le « crime artistique du siècle ».

La traversée des Tour Jumelles

En 1968, alors qu’il est chez le dentiste, Philippe Petit tombe sur un article parlant de la construction des tours du World Trade Center. Dès ce moment, l’idée germe d’y tendre un câble et d’y effectuer une traversée. Démarre alors une préparation de 6 ans pour Philippe. Une préparation physique, technique et logistique…

Car on ne tend pas un câble entre les Tours Jumelles facilement, encore moins sans autorisation. A cela s’ajoutent des défis techniques, comme la gestion du câble alors qu’il est tendu à 417 mètres du sol sur 61 mètres de long. Car à cette hauteur, gérer le vent et le balancement des Tours n’est pas chose aisée.

Un biopic sur Philippe Petit, funambule fou des Twin Towers - French Morning US

C’est ainsi qu’après des années de préparations minutieuses, Philippe Petit s’élance le 7 août 1974 sur son câble. Démarrent alors 45 minutes de magie pour les New-yorkais matinaux. Le funambule effectuera 4 allers-retours sur son câble. Il en profitera pour danser, saluer la foule, ou même s’allonger sur le câble.

Après cette traversée ayant fait rêver bon nombre de passants, Philippe Petit est arrêté par la police. Pour un acte de cette gravité, il fut ainsi condamné à… Marcher sur un câble dans une fête pour enfants à Central Park.

Eh oui ! Le juge accepta en effet d’abandonner les charges, en échange d’un spectacle gratuit de la part du funambule. Une belle façon de saluer cette performance artistique.

« Ma criminalité est purement artistique. Si j’avais demandé l’autorisation et qu’on me l’avait refusée, j’aurais fait cette traversée quand même. Mais je n’y ai même pas songé. Pour moi, c’est une évidence : il n’y a pas besoin de permission quand on a envie de faire des choses belles. Il faut les faire, c’est tout. »

La postérité

L’exploit de Philippe Petit ne laissa évidemment pas Hollywood indifférent ! Ainsi, sortit en 2008 le documentaire Le Funambule, retraçant la vie et la traversée de Philippe Petit. Un film qui reçut d’ailleurs l’Oscar du meilleur film documentaire.

En 2015 sortit également l’excellent film The Walk, réalisé par Robert Zemeckis (Retour vers le Futur). Là encore, l’œuvre retrace la vie et le parcours sensationnel du funambule, cette fois-ci sous le prisme de la fiction. Un film dont le succès ne fut pas au rendez-vous, mais que l’on vous conseille vivement !

Cette traversée de 45 minutes reste encore aujourd’hui l’une des performances artistiques les plus audacieuses de tous les temps. Et malgré la disparition du World Trade Center, ce jour reste gravé dans l’histoire de New-York et des Tours Jumelles.

 

A lire également : Abraham Lincoln fut un grand Président… Mais aussi un grand bagarreur ! 

 

Sources : 

Précédent

Ce moment où Franck Dubosc passait le casting pour… Indiana Jones

La conférence Ubisoft Forward annonce du nouveau pour les mois à venir !

Suivant

7 réflexions au sujet de “Philippe Petit : l’incroyable funambule qui traversa les Tours Jumelles sur un câble”

Laisser un commentaire