« Les Aventures d’Alice au pays des merveilles », découvrez la genèse du roman

| | , ,

Les Aventures d’Alice au pays des merveilles est une histoire connue de tous. En effet, c’est un livre lu autant par les enfants que par les adultes. De plus, le livre a fait l’objet de nombreuses adaptations plus ou moins fidèles au cinéma. Parmi les plus connues, citons la première adaptation de Walt Disney en 1951 et le film de Tim Burton, sorti en 2010. Si ces adaptations ont contribué à faire perdurer le rêve du pays des merveilles, le livre a toujours été très important dans la culture littéraire. Notamment au Royaume-Uni.

Pour comprendre l’histoire souvent farfelue, il faut se pencher sur la genèse du roman. En effet, son auteur était un homme particulier qui mérite d’être découvert.

Lewis Carroll et Alice Liddell

Point de pays des merveilles dans le paysage de Lewis Carroll, mais le Christ Church College d’Oxford où il enseigne. Charles Lutwidge Dogson, de son vrai nom, écrit d’abord des ouvrages d’algèbre et de mathématiques.

Puis, il se passionne pour la photographie. Particulièrement celle de petites filles, même s’il a d’autres sujets. S’il appréciait particulièrement les jeunes enfants, c’est parce qu’il était bègue et s’exprimait plus facilement en leur compagnie qu’avec des adultes. C’est en photographiant des fillettes qu’il rencontre les filles du doyen Liddell. Parmi les trois sœurs se trouve une Alice. Cette petite Alice Liddell apparaît sur de nombreuses photographies de Lewis Carroll. De plus, il invitait les trois sœurs à des promenades et des goûters durant lesquels il leur racontait des histoires. Alice Liddell a elle-même raconté ces après-midis en la compagnie de Lewis Carroll.

« Nous allions chez lui escortées de notre gouvernante. Nous prenions place sur un grand sofa. Il s’installait entre nous et, tout en nous racontant des histoires, il dessinait avec un crayon ou une plume. Quand il nous avait bien amusées, il nous faisait poser et il prenait ses photographies avant que nos expressions aient eu le temps de changer. Il semblait avoir une réserve inépuisable d’histoires fantastiques, qu’il inventait au fur et à mesure tout en dessinant sans arrêt sur une grande feuille de papier. » Alice Liddell, pour The Cornhill Magazine, 1932.

Alice Liddell, photographiée par Lewis Carroll - Cultea
Alice Liddell, photographiée par Lewis Carroll.

C’est lors d’une de ces après-midis que Lewis Carroll raconta aux fillettes ce qui deviendrait Alice au pays des merveilles. Le 4 juillet 1862, il emmène les jeunes filles se promener en barque et leur raconte une histoire dont Alice est l’héroïne. Celle-ci lui aurait fait promettre de coucher l’histoire sur papier pour elle. Trois ans plus tard exactement, le premier exemplaire des Aventures d’Alice au pays des merveilles était dans les mains d’Alice Liddell. 

Il n’y a pas qu’une seule Alice au pays des merveilles !

Si Alice Liddell est l’inspiration première de Lewis Carroll pour le personnage principal, il semblerait que la petite fille brune ne soit pas l’apparence imaginée par l’écrivain pour Alice. En effet, pour l’illustration de son œuvre, Lewis Carroll donne à l’illustrateur John Tenniel des exemples photographiques. Sur ces photos, ce n’est pas Alice Liddell, mais d’autres petites filles, dont Béatrice Henley, qui était une fillette blonde.

Beatrice Henley, photographiée par Lewis Carroll - Cultea
Beatrice Henley, photographiée par Lewis Carroll.

Le personnage d’Alice est un mélange de plusieurs fillettes que l’écrivain a fréquentées. Alice est donc bien un personnage imaginé par Lewis Carroll et non entièrement copié sur la personnalité et l’apparence d’Alice Liddell. Finalement, Lewis Carroll a créé sa propre Alice alors que celle qu’il connaissait allait grandir. Celle-ci ne grandit jamais. En effet, depuis la première publication du roman, il a été traduit dans au moins 97 langues et édité plusieurs centaines de fois. Ce qui a permis à de nombreux illustrateurs de présenter leur image d’Alice. Elle est le plus souvent blonde, mais parfois inquiétante ou bien très enfantine.

Parmi toutes ces Alice se trouvent plusieurs éditions illustrées remarquables. L’une d’elles par Salvador Dali qui a illustré sa propre vision du livre. Plus récemment, l’artiste Benjamin Lacombe ou encore Minalima Studio ont rendu hommage à l’œuvre de Lewis Carroll.

Alice, imaginée par Benjamin Lacombe - Cultea
Alice, imaginée par Benjamin Lacombe.

Si, lors de sa sortie, le roman de Lewis Carroll a fait couler beaucoup d’encre, il est aujourd’hui un classique de la littérature britannique. En effet, son caractère parfois incompréhensible, voire subversif pour l’époque victorienne, fait qu’il a su devenir intemporel. Alice au pays des merveilles est si connu qu’il a même donné son nom à un syndrome psychiatrique

 

Sources :

Précédent

5 programmes à voir absolument sur Netflix en mai !

Porte des Lilas : la station fantôme dédiée au cinéma

Suivant

1 réflexion au sujet de « « Les Aventures d’Alice au pays des merveilles », découvrez la genèse du roman »

Laisser un commentaire