La forteresse Saqsaywaman, vestige de l’Empire inca

La forteresse Saqsaywaman, vestige de l'Empire inca - Cultea

Saqsaywaman, ou Sacsayhuaman, est une forteresse inca située à deux kilomètres de Cuzco (Cusco), au Pérou. Elle aurait été construite par l’empereur inca Pachacutec puis ses successeurs au XVe siècle. Retour aujourd’hui sur cette énigmatique forteresse ! 

Histoire de Saqsaywaman

Au XVe siècle, l’Empire inca, connu sous le nom de Tahuantinsuyu (« quatre quartiers »), s’étend du lac Titicaca jusqu’à la cordillère des Andes. Une partie de la jungle amazonienne et certaines côtes désertiques du Pacifique en font aussi partie. On pense que la forteresse a été édifiée dans le but de défendre Cuzco, alors capitale de l’empire. L’empereur Pachacutec commence la construction de la citadelle au milieu du XVe siècle, qui dura environ 50 ans. Les deux empereurs qui suivent, à savoir Tupac Yupanqui et Huayna Capac, achèveront la construction. L’édifice sera bâti sur les hauteurs de Cuzco, face au terrain marécageux du nord. D’après les chroniques de Garcilaso de la Vega, on aurait eu besoin de 6 000 ouvriers pour transporter les pierres, et de 4 000 autres pour les tailler. Ayant conquis de nombreuses populations, les Incas ne manquaient en effet pas de main-d’œuvre.

L’architecture de la forteresse

Si Saqsaywaman est célèbre aujourd’hui, c’est parce que c’est une merveille d’architecture. La forteresse se compose de trois murs parallèles de presque 600 mètres, faits de blocs monolithiques de calcaire. Les blocs de pierre, allant de 128 à 200 tonnes, sont parfaitement encastrés les uns contre les autres. On raconte même qu’il est difficile de faire passer une feuille de papier entre les pierres ! De plus, les Incas n’ont pas utilisé de mortier pour les fixer : Sacsayhuaman est une prouesse. Ce qui est déroutant, c’est qu’on ne sait pas comment ils sont parvenus à monter ces blocs si haut. La forteresse se trouve en effet à 3 700 mètres d’altitude !

Les vestiges de Saqsaywaman, Pérou - Cultea
Les vestiges de Saqsaywaman, Pérou.

Selon les archéologues, les ouvriers se servaient des faiblesses des rochers pour détacher et découper les blocs. Cela explique d’ailleurs pourquoi ils ont parfois des formes irrégulières. Les blocs obtenus, il fallait ensuite les tailler pour qu’ils s’encastrent les uns contre les autres. Pour ce faire, les ouvriers utilisaient un matériau extrêmement dur : l’hématite. De plus, ils avaient parfois recours à des attaches en bronze en forme de C ou de double T. Celles-ci permettaient aux ingénieurs incas de lier les blocs. Une fois assemblées, ces pierres aux formes irrégulières présentaient un avantage : elles rendaient la forteresse résistante aux tremblements de terre, qui sont fréquents au Pérou.

La citadelle possède également des enceintes d’environ 360 mètres de long. Des escaliers et des portes trapézoïdales les relient par ailleurs entre elles. Par la suite, on peut observer les fondations de trois anciennes tours. La première d’entre elles, la tour ronde de Muyuqmarka, servait de lieu de rassemblement pour l’empereur et sa cour durant les périodes de méditation et de jeûne. La tour de Paucamarca, quant à elle, était vouée au culte du Soleil. Une légende raconte même qu’un réseau de galeries souterraines la relierait au temple du Soleil… La dernière tour, celle de Suyaqmarka, abritait des vêtements, de la nourriture, de la céramique, des outils, ou encore des armes.

Fonction de Saqsaywaman et conquête espagnole

D’un côté, Sacsayhuaman est une forteresse, puisqu’elle pouvait abriter jusqu’à 1 000 guerriers. Ce qui est étrange, c’est que les Incas ne craignaient pas vraiment d’invasions, puisque c’était en général eux les envahisseurs. De fait, quelle utilité l’édifice aurait-il eue ? Plus qu’une simple forteresse, la bâtisse possédait plusieurs temples (comme celui voué au culte du Soleil cité précédemment), et la troisième tour faisait aussi office de garnison. Pour autant, on utilisa bien Sacsayhuaman en tant que forteresse lors de la conquête espagnole au Pérou.

Ville actuelle de Cuzco - Cultea
La ville actuelle de Cuzco.

En 1533, Francisco Pizarro et ses hommes conquirent Cuzco peu après avoir tué le souverain inca Atahuallpa. Par conséquent, des rebelles incas tentèrent de reconquérir la capitale, ainsi que la citadelle trois ans plus tard. Ils y parvinrent, mais les Espagnols récupérèrent vite la ville. On arracha alors les pierres les moins lourdes de Sacsayhuaman pour construire des églises.

On ne sait toujours pas comment les Incas ont réussi à transporter les fameux blocs de pierre jusqu’au lieu de construction. Aujourd’hui, Sacsayhuaman est bien moins impressionnante qu’elle devait l’être à l’origine. Malgré tout, l’édifice est encore là, vestige d’une civilisation disparue

 

Sources :

One Reply to “La forteresse Saqsaywaman, vestige de l’Empire inca”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.