La bataille de Prokhorovka, la plus grande bataille de chars de l’Histoire ?

La bataille de Prokhorovka, la plus grande bataille de chars de l’Histoire ? - Cultea

Le 12 juillet 1943, la bataille de Prokhorovka a lieu. Elle oppose les forces allemandes aux Russes pour la domination du front de l’Est. Cette confrontation restera célèbre pour être la plus grande bataille de chars de l’Histoire. Une information qui fut un peu remise en question avec le temps…

Les prémices de la bataille de Prokhorovka

Entre l’Allemagne nazie et l’Union soviétique, un pacte de non-agression est signé le 23 août 1939. Les deux pays ne doivent pas s’attaquer entre eux et pensent même à se partager des pays européens comme la Pologne. Cependant, quelques semaines après le pacte signé, l’Allemagne envahit la Pologne, le 1er septembre 1939. C’est alors le début de la Seconde Guerre mondiale.

Cela marquera le début de la défiance entre les deux pays. Deux ans après, en 1941, Adolf Hitler rompt le pacte de non-agression. Les pays seraient opposés idéologiquement et économiquement. Il prévoit de les attaquer.

Une opération, nommée Barbarossa, est lancée par l’Allemagne le 22 juin 1941. Le pays veut établir une ligne de défense tout le long du fleuve de la Volga. L’objectif est d’en finir avec l’Armée rouge russe. Cette dernière tenant bon, cela marque le début du front de l’Est. Une guerre acharnée qui durera un peu moins de 4 ans et sera le plus important théâtre d’opérations de la Seconde Guerre mondiale.

La bataille de Prokhorovka

Après le revers de la Wehrmacht lors de la bataille de Stalingrad en février 1943, l’Allemagne ne semble plus capable de conquérir la Russie. Pour détruire l’armée soviétique, les troupes d’Hitler se tournent vers Koursk.

La bataille de Koursk en 1943 - Cultea
La bataille de Koursk en 1943.

Là-bas, les Allemands sont repoussés de nombreuses fois. Hitler veut alors que des chars soient envoyés au front. De son côté, la Russie apprend la nouvelle. Le pays renforce alors les lignes des défenses avec, eux aussi, des chars. Lorsque l’état-major allemand déclenche l’opération Citadelle le 5 juillet 1943, les Russes sont prêts. Ils sortent canons antichars, mines, mortiers et font des tranchées.

Le but des Allemands est de raccourcir la ligne de front, s’étendant sur plusieurs milliers de kilomètres. Ils souhaitent aussi stopper leur repli et s’emparer du front de l’Est. Le 12 juillet 1943, le Troisième Reich fait face à l’Union soviétique, à Prokhorovka. La ligne soviétique est prête et bien en place. Les affrontements aériens et terrestres sont d’une violence inouïe. Chez les Allemands, le nombre de chars varie selon les sources. Certaines parlent de 400 chars, mais d’autres sources soviétiques évoqueraient un nombre compris entre 500 et 700 chars. Du côté des Russes, on ne dénombrerait pas moins de 800 blindés.

Un char lors de la bataille de Prokhorovka - Cultea
Un char lors de la bataille de Prokhorovka.

Les conséquences de la bataille

Finalement, les deux camps n’atteignirent pas leurs objectifs. L’Allemagne s’épuise et manque de ressources, ne gagnant pas de territoire. Pour les Russes et leur Armée rouge, les pertes sont très lourdes. Elle qui est parvenue à maintenir sa défense perd beaucoup d’hommes lors de sa contre-offensive. Si l’on compte les pertes des deux camps, elles s’élèvent à 6 000 soldats tués.

Les batailles de Prokhorovka, de Koursk et de Stalingrad ont marqué le conflit entre l’Allemagne nazie et l’Union soviétique. Le jour qui suivit la bataille de Prokhorovka, Adolf Hitler annonça abandonner l’opération Citadelle.

Stalingrad, ville détruite par la bataille - Cultea
Stalingrad, ville détruite par la bataille.

Les troupes soviétiques n’en finissent pas d’avancer. Alors, les nazis sont obligés d’arrêter toutes les missions sur le front de l’Est. D’autant plus, qu’à ce moment-là, ces derniers doivent faire face à de nouveaux défis. Les Alliés débarquent en Normandie. Et, en avril 1945, Berlin tombe. Les Alliés gagnent et les nazis capitulent sans conditions.

Les doutes sur la bataille de Prokhorovka

La bataille de Prokhorovka est la plus grande bataille de chars qui n’ait jamais existé. Cependant, des recherches récentes nuancent les propos. Même actuellement, les effectifs réels de la confrontation sont incertains. Les sources sont incomplètes.

La plus grande bataille de chars de l’Histoire pourrait s’être déroulée en Ukraine en 1941 lors de la bataille de Brody. Là-bas, on aurait compté pas moins de 1 600 blindés.

Un historien, Bill Purdue, avance que le lieutenant-général Rotmistrov devait justifier les pertes occasionnées lors de la bataille. Le commandant de la 5ème armée enjolivera le nombre de chars allemands auprès de Staline, cela permettant d’offrir du prestige à l’Armée rouge. Par la suite, la bataille fut un atout majeur pour la propagande soviétique.

Qu’elle soit oui ou non la plus grande bataille de chars de l’Histoire, la bataille de Prokhorovka marqua un tournant dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Les nazis furent alors obligés de stopper leurs missions sur le front de l’Est, marquant un arrêt dans la folle avancée de l’Allemagne.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.