Décès du prince Philip, retour sur son destin hors du commun

| | ,

Nous l’apprenions ce midi, le prince Philip n’est plus. L’époux de la reine Elisabeth II s’est éteint ce matin à Windsor. Quelques mois avant de célébrer son centième anniversaire. En effet, Buckingham a communiqué l’information ce matin par le biais de divers médias, dont son site internet. Cependant, au-delà d’avoir été l’époux de la reine durant plus de 70 ans, la vie du prince a été riche ! Revenons ensemble sur la vie mouvementée du prince consort.

Une enfance errante

Né à Corfou le 10 juin 1921, Philip est prince de Grèce et du Danemark. Cependant, la Grèce est en guerre et le roi est contraint d’abdiquer. La famille royale n’est alors plus à l’abri dans ce pays. André de Grèce, le père de Philip, en est banni à vie. La famille prend alors la mer pour quitter la Grèce. Philip a 1 an lorsqu’il emménage en France.

Dès 1928, il part pour l’Angleterre chez son oncle George Mountbatten et sa grand-mère maternelle. Durant ce temps, ses 4 sœurs se marient avec des princes allemands, tandis que sa mère est diagnostiquée schizophrène et enfermée dans un asile.

En 1933, il rejoint ses sœurs en Allemagne et entre à la Schule Schloss Salem. Cependant, avec la montée du nazisme, le fondateur de l’école Kurt Hahn, étant juif, quitte l’Allemagne pour l’Ecosse. Il y fonde la célèbre Gordonstoun School. Le prince va poursuivre ses études en Ecosse dans cette école, après moins d’une année dans la première école. Cette école base son enseignement sur le développement en tant qu’individu, mais aussi comme membre d’une communauté. La série The Crown sur Netflix montre quelques moments de la scolarité du prince à Gordonstoun.

En 1937, Philip vit un terrible drame. Sa sœur Cécile et sa famille périssent dans un crash aérien à Ostende, en Belgique. Leurs funérailles ont lieu en grande pompe sous les étendards nazis. En 1938, c’est son oncle et tuteur qui meurt. Il quitte Godronstoun l’année suivante et entre dans la Royal Navy. 

Le prince Philip à Gordonstoun - Cultea
Le prince Philip à Gordonstoun.

De l’armée à la couronne

C’est durant sa première année dans la Royal Navy qu’il croise le chemin de sa future épouse. En effet, celle-ci visite le Britannia Royal Naval College de Dartmouth avec son père, le roi George VI, sa mère, la reine Elisabeth et sa sœur, la princesse Margaret. Après avoir gravi les échelons de l’armée et s’être illustré dans plusieurs batailles, Philip demande la main de la princesse Elisabeth au roi George VI, à l’été 1946. Leur mariage a lieu le 20 novembre 1947. La cérémonie est diffusée à la télévision par la BBC et regardée par 200 millions de personnes à travers le monde ! 

Pour pouvoir passer la bague au doigt de la future reine, le prince a dû faire de nombreuses concessions. D’abord, il abandonne ses titres de prince de Grèce et du Danemark et prend le nom de sa mère, Mountbatten. Ensuite, il se convertit à l’anglicanisme en laissant l’orthodoxie grecque. À savoir que Meghan Markle a dû faire de même pour épouser le prince Harry, abandonnant le protestantisme.

Mariage de la reine Elisabeth II et du prince Philip - Cultea
Mariage de la reine Elisabeth II et du prince Philip.

Prince Philip, le facétieux prince consort

Le prince devient prince consort lors de l’accession au trône de la reine Elisabeth II. Le 6 février 1952, il doit donc abandonner toutes ses fonctions à la Royal Navy et devenir conseiller personnel de la reine. Il doit épauler la reine lors des événements officiels, mais toujours se mettre en retrait de celle-ci. Cependant, il n’en a pas toujours été ainsi.

En effet, le prince Philip est connu pour avoir été une personne à l’humour piquant, aimant la provocation. Il n’a jamais hésité à dire ce qu’il pensait, même en public, sans s’occuper des incidents qu’il pourrait provoquer. Il n’épargnait personne. Ni les chefs d’Etat, ni les enfants, ni les animaux. Tous ont été victimes des blagues du prince.

Il est aussi soupçonné d’avoir trompé son épouse et cela est revenu sur le devant de la scène avec la série The Crown. Cependant, rien de tout cela n’a été prouvé. Il aurait aussi intercédé auprès de son fils Charles pour son mariage puis divorce avec Diana.

Le prince Philip et la reine Elisabeth II riant - Cultea
Le prince Philip et la reine Elisabeth II riant.

Les meilleures phrases du prince Philip (plus ou moins drôles)

  • En 1997, il rencontre Helmut Khol, il l’appelle par le titre de « Reichskanzler ». Titre porté par Hitler.
  • En Australie, on lui a proposé de caresser un koala. Il aurait répondu :  » Ah non, je risquerai d’attraper une maladie.« 
  • En 1961, en visite dans un institut féminin, il a déclaré : « Les femmes britanniques ne savent pas cuisiner.« 
  • Un garçon de 13 ans lui confiait rêver de devenir astronaute, il lui a répondu : « Tu es trop gros pour devenir astronaute.« 

Le prince n’a pas été tendre avec les autres. Cependant, il ne l’a pas été non plus avec sa famille, ni même avec son épouse. Il ne l’a pas été non plus avec lui-même. En effet, lors de l’annonce de sa retraite, il a déclaré : « Il est mieux de partir avant d’atteindre la date de péremption. »

Le prince Philip s’en est allé ce matin. Ce qui est sûr, c’est que jusqu’au bout, il a gardé son énergie. En effet, il a dû accepter sous la contrainte de ne plus conduire à la fin de l’année 2019. Il avait causé plusieurs accidents. Il a été tout au long de sa vie un homme sportif, loin d’être en retrait derrière sa femme. Et nous retiendrons justement cette image de lui. Un prince énergique, avec un franc-parler parfois trop poussé, mais toujours honnête. 

Précédent

Sony et Netflix signent un accord d’exclusivité historique !

Clara Luciani dévoile un premier extrait de son futur album !

Suivant

Laisser un commentaire