« Baisser les bras » : d’où vient cette expression intemporelle ?

| | ,

« Tu ne dois pas baisser les bras »

Impossible que vous n’ayez jamais entendu cette expression. Soit quelqu’un vous l’a dit, soit vous l’avez entendu dans un film ou une série quelconque… Mais savez-vous d’où vient cette expression qui nous semble si familière ?

Définition

Revenons aux bases ! « Baisser les bras » veut tout simplement dire « abandonner » ou « renoncer ». En bref, si vous avez abandonné quelque chose qui vous tient à cœur, c’est que vous avez baissé les bras. Ceci étant dit, d’où vient cette fameuse formule ?

« Baisser les bras » : une expression instituée sous Charlemagne ? 

Certains associent cette expression au domaine sportif. Notamment à celui de la boxe, où baisser les bras implique de subir plus de coups, jusqu’à perdre le combat. Mais il semblerait que cette expression soit beaucoup plus ancienne que ça. Certains la font même remonter au temps de Charlemagne et des ordalies.

Les ordalies étaient une forme de procès impliquant le jugement de Dieu. Certaines, parmi les plus connues, impliquaient des duels judiciaires. Mais d’autres impliquaient des épreuves, douloureuses voire même mortelles. En ressortir victorieux voulait dire en ressortir innocent.

L'ordalie par le feu : une des ordalies les plus connues
L’ordalie par le feu : une des ordalies les plus connues

L’expression venait donc de ce que l’on appelait « l’ordalie de la croix ». Le principe était simple : les personnes en conflit étaient mises à l’épreuve dans un duel judiciaire. Mais au lieu de livrer un combat à mort comme dans beaucoup de duels, les concernés étaient attachés à un poteau.

Il devaient par la suite lever les bras à l’horizontale (donc en croix). Le premier à abandonner, ou plutôt le premier qui baissait les bras, était considéré comme perdant devant Dieu. Ces ordalies permettaient ainsi d’exercer un duel sans avoir à s’entre-tuer.

Une expression liée à la religion 

Si cette ordalie est donc intimement liée à la religion, certains font remonter cette expression encore plus loin dans la tradition biblique. En effet, certains y voient une allusion à l’épisode de l’attaque des Enfants d’Israël par Amalek. Ce dernier eut en effet le dessus quand Moïse baissa les bras, pour être par la suite vaincu quand Aaron et Hur relevèrent les bras de Moïse.

Toutefois, nous sommes ici plus dans une logique d’interprétation des textes religieux, là où les ordalies donnaient une valeur concrète à l’expression « baisser les bras ». Il paraît donc plus probable que l’expression vienne de cette tradition. C’est en tout cas l’explication vers laquelle les historiens se tournent majoritairement aujourd’hui.

Bien que cette ordalie soit une des plus douces existant, elle fut abandonnée en 819, sous l’impulsion de Louis le Pieux. La raison ? Il considérait cela comme une parodie de la Passion de Christ. Ce qui lui paraissait évidemment intolérable (plutôt compréhensible vu son patronyme). 

 

A lire également : Philippe Petit, l’incroyable funambule qui marcha entre les tours jumelles sur un câble

 

Sources : 

The following two tabs change content below.

Robin Uzan

Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire et gérer Cultea est un immense plaisir et une de mes plus grandes fiertés.
Précédent

Hortense de Beauharnais, un triste mariage avec Louis Bonaparte

« Animal Crossing: New Horizons » : la mise à jour est disponible dès aujourd’hui

Suivant

4 réflexions au sujet de “« Baisser les bras » : d’où vient cette expression intemporelle ?”

Laisser un commentaire