Avant d’être acteur, Lino Ventura était… catcheur !

Avant d’être acteur, Lino Ventura était… catcheur ! - Cultea

Lino Ventura n’a jamais voulu devenir acteur. Le destin l’a amené vers ce métier. Bien avant Les Tontons flingueurs ou Le Clan des Siciliens, l’italien était catcheur. Retour sur sa brève carrière dans le catch, lorsque la discipline était au plus haut de sa popularité en France.

Une carrure qui l’amène vers la lutte

Humilié à l’école à cause de sa « tête de parmesan », Lino Ventura n’a jamais été très scolaire. Un jour, alors qu’il traîne avec sa bande, il fait une rencontre qui va provoquer un tournant dans sa vie. Fred Oberlander, un lutteur autrichien, voyant la carrure du jeune Lino, le pousse à s’entraîner à la lutte gréco-romaine.

Après des entraînements et des compétitions, le jeune Lino devient l’un des espoirs de ce sport ! Cependant, la Seconde Guerre mondiale vient mettre un coup de frein à cette jeune carrière. Enrôlé dans l’armée italienne, il déserte lorsque le régime fasciste s’effondre. Il retrouve sa femme en 1943. Lorsqu’il revient, le catch est devenu bien plus populaire que la lutte gréco-romaine.

Une carrière dans le catch commence

À la fin de la guerre, les gens ont envie de s’amuser, d’extérioriser. Le catch est parfait pour cela. Très vite, la discipline gagne en popularité. Pour sa carrière, Lino met Ventura de côté pour endosser le nom de famille de sa mère. Lino Borrini, alias « la fusée italienne », fait alors ses débuts.

Lino Ventura dans la salle d'entrainement de catch - Cultea
Lino Ventura dans la salle d’entraînement de catch. / © Jack Garofalo

Il endosse le rôle d’un méchant et, à l’orée des années 50, Lino Borrini est l’un des catcheurs les plus populaires en France. Au tout début de l’année 1950, Lino Ventura est sacré champion d’Europe des poids moyens !

« Ventura était un méchant. Il était l’Italien impulsif et très violent. » – Claude Brenachot, ancien catcheur

Une blessure met un terme à sa carrière

Le vendredi 31 mars 1950, quelques jours après avoir été sacré champion, Lino Borrini remet son titre en jeu. Cette fois-ci, il affronte Henri Cogan. Adulé par le public, ce dernier est une superstar. Durant une lutte sans merci qui dure plus de 30 minutes, les deux athlètes impressionnent. Jusqu’au moment où Henri Cogan tente une prise sur « la fusée italienne ». Lino, se réceptionnant mal, se fait une double fracture ouverte à la jambe droite. La carrière de catcheur de Lino Borrini s’arrête là. Il deviendra, pour le plus grand bonheur des spectateurs, Lino Ventura, une superstar du grand écran.

Pour l’anecdote, l’ex-catcheur recroisa un jour Henri Cogan. Dans Les Tontons flingueurs, Cogan joue en effet l’un des méchants. Dans une scène, son personnage se bat contre celui de Ventura. Les prises s’enchaînent et Ventura met des coups de plus en plus proches de la mâchoire de Cogan. Lors d’une prise, le poing de Ventura vient se loger dans la mâchoire de son adversaire. Lino Ventura tient enfin sa vengeance.

Alors qu’il ne savait pas ce qu’il souhaitait faire de sa vie, Lino Ventura est devenu lutteur, puis catcheur. C’est finalement sur grand écran qu’il excellera, devenant une « gueule » du cinéma français qui a traversé les époques.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.