3 raisons de (re)découvrir « Le Prince oublié » de Michel Hazanavicius

Le Prince oublié est l’un des films les moins connus de Michel Hazanavicius (OSS 117, The Artist). Passé un peu inaperçu à sa sortie malgré son prestigieux réalisateur, on vous donne aujourd’hui trois bonnes raisons de le (re)découvrir, alors qu’il s’apprête à passer sur TF1. 

Le Prince oublié : une ode à l’imaginaire 

Le Prince oublié est un véritable appel au rêve et à l’imagination. La frontière entre la réalité et l’imaginaire est extrêmement mince dans cette œuvre atypique. Un phénomène appuyé par la mise en scène inventive et colorée de Michel Hazanavicius. Les décors ne seront pas sans rappeler le monde de Disneyland, où chaque personnage a une place bien spécifique. On notera également le concept « d’oubliettes », qui rappellera sans nul doute l’excellent Vice-Versa, où les amis de notre enfance reposent quand on ne se souvient plus d’eux…

Une aventure familiale 

S’il y a un thème encore plus important que l’imaginaire dans Le Prince oublié, c’est bien celui de la famille. Le passage de l’enfance à l’adolescence est parfaitement illustré par le personnage de Sofia (Sarah Gaye & Keyla Fala).

Djibi (Omar Sy), doit quant à lui apprendre à laisser sa fille grandir et s’émanciper. Un apprentissage par lequel tous les papas doivent passer un jour. Une tâche d’autant plus difficile, du fait que Sofia soit orpheline de mère. Chacun doit alors composer comme il peut… Sofia sans sa mère, et Djibi sans son épouse.

Michel Hazanavicius : un réalisateur incontournable 

Rien que le nom de Michel Hazanavicius est un argument pour découvrir ce film. Certes, il s’agit d’une œuvre mineure dans son impressionnante filmographie… Malgré tout, on y retrouve une fois encore sa force créative, aussi bien dans le scénario que dans la mise en scène. On regrettera que le budget ne soit pas à la hauteur de certains effets spéciaux, mais l’aspect volontairement « cartoonesque » de l’œuvre permet fort heureusement de compenser ce défaut.

Il ne vous reste plus qu’à découvrir Le Prince oublié sur TF1. Et si vous n’avez pas vu le reste de la filmographie de Michel Hazanavicius, nous ne pouvons que vous encourager à le faire. 

Le Prince oublié : bande-annonce

One Reply to “3 raisons de (re)découvrir « Le Prince oublié » de Michel Hazanavicius”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile