Waterloo : une cuirasse de l’armée napoléonienne refait surface sur Twitter

Waterloo : une cuirasse de l'armée napoléonienne refait surface sur Twitter

Depuis le 3 janvier 2022, la vidéo de la cuirasse d’un soldat napoléonien transpercée par un boulet de canon a refait surface sur Twitter. Retour sur la bataille de Waterloo et l’héritage des guerres napoléoniennes. 

Une précieuse relique de l’histoire militaire européenne 

La cuirasse fut d’abord découverte sur le site de la bataille de Waterloo, à quelques kilomètres au sud de Bruxelles par un agriculteur. Acquise par le colonel Philippe Lichtenstein au XIXe siècle, elle fut ensuite remise au musée de l’Armée. Faite de tôle, laiton et cuir, elle aurait appartenu à un ancien beurrier du Val d’Oise du nom de François-Antoine Fauveau, mort sur le champ de bataille.

La vidéo, visionnée depuis le début de l’année plus de 17,3 millions de fois, témoigne de la violence des combats livrés il y a seulement deux cents ans, alors que Napoléon venait de reprendre le pouvoir après son exil de l’île d’Elbe. 

https://twitter.com/InteresChannel/status/1478067297168371716?s=20&t=BRpUjd3I-0vq7IyowxKdPg

Les conquêtes napoléoniennes, l’Europe par la force? 

La construction de l’Europe selon Napoléon est alors interrompue par la défaite de Waterloo. Mais en quoi consistait-elle? Elle ne répondait pas à un plan précis, mais s’inscrivait dans la lignée de l’héritage de la Révolution. Les « frontières naturelles » défendues par Danton devant l’assemblée législative en 1792 sont d’abord reprises par Napoléon. Cette théorie se cantonne cependant à défendre la frontière du Rhin, une limite rapidement franchie par l’intégration du Piémont par le Premier consul. 

Le Consulat (1799-1804) protège également les « républiques soeurs » constituées sous le Directoire (1795-1799) en Hollande, Suisse et Italie, lesquelles sont proches idéologiquement des idéaux de la Révolution française. Après son coup d’Etat de 1799, Napoléon devient le premier Empereur français cinq ans plus tard. Il s’immisce alors dans les affaires politiques des Etats satellites et s’impose comme le protecteur incarné de leurs institutions respectives.

Au lendemain du traité de Presbourg (1806) le système des Etats satellites devient un système de royaumes dirigés par des membres de la famille impériale. Ainsi la reprise de la guerre sur le continent amorce une unification européenne des territoires sous contrôle napoléonien. Elle se fait notamment juridiquement par l’exportation du Code civil en 1805 rebaptisé Code Napoléon en 1807.

L'Europe en 1811, Le Livre Scolaire
L’Europe en 1811. (Le Livre Scolaire)

Du « Vol de l’Aigle » à Sainte-Hélène

En 1814 se forme une alliance entre le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, l’Empire russe, le royaume de Prusse et l’empire d’Autriche. Paris tombe le 31 mars et l’Empereur est contraint d’abdiquer sous la pression des maréchaux. Déchu par le Sénat le 3 avril et exilé à l’île d’Elbe, il conserve le titre d’Empereur. Toutefois, il n’a aucune autorité sauf sur l’île au large de la péninsule italienne. Louis XVIII prend le pouvoir, et bientôt circulent des rumeurs de déportation de Napoléon dans l’Atlantique.

L’Empereur déchu décide de reprendre le pouvoir en 1815, débarque avec sa troupe à Golfe-Juan puis remonte jusqu’à Grenoble en une semaine. La montée à Paris connue sous le nom de « Vol de l’Aigle » marque le début de la période dite des Cent-Jours. Le 18 juin suivant, la Grande Armée se prépare à affronter la coalition à Waterloo. Au bout de dix heures de bataille, les Français reculent et finissent par battre en retraite. 

L'Europe du Congrès de Vienne en 1815.
L’Europe du Congrès de Vienne en 1815. (Fondation Napoléon / Aurélie Boissière – 2019)

Napoléon est contraint d’abdiquer une seconde fois, le 22 juin 1815. Alors que les armées de la Septième Coalition approchent Paris, il quitte la ville et finit par demander l’asile à l’Angleterre. Napoléon embarque pour l’île de Sainte-Hélène. De 1792 à 1815, plus de 1 700 000 hommes ont perdu la vie, majoritairement au cours des guerres napoléoniennes. Avec le Traité de Paris (20 novembre 1815), le territoire national est ramené à ses frontières de 1790… Il est également placé sous occupation des coalisés.

La défaite de Waterloo signe la fin de l’utopie européenne de Napoléon. Les 86 batailles menées par la Grande Armée n’auront pas suffi à la réaliser. Quant aux reliques de ces guerres, celles-ci rappellent la violence avec laquelle elles ont été livrées.

Tableau Turner Waterloo
William Turner (1775-1851), The Field of Waterloo (1818).

Sources :

One Reply to “Waterloo : une cuirasse de l’armée napoléonienne refait surface sur Twitter”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *