« Tekken » : qui est Lucky Chloe, l’aspirante idol ?

"Tekken" : qui est Lucky Chloe, l'aspirante idol ?

Lucky Chloe est actuellement un des personnages les plus détestés de Tekken. Elle apparaît dans le roster de base du septième opus en tant qu’idol travaillant pour la G Corporation. Retour sur son histoire et sa réception mouvementées.

Costume d’idol

On ne connaît pas la nationalité de Lucky Chloe, mais on sait qu’elle fait office d’idol Japonaise pour la G Corporation. Une idol est une artiste qui multiplie les compétences et met continuellement son image en avant. Lucky Chloe est une jeune fille blonde aux yeux bleus vêtue de rose. Sa tenue est une sorte de costume de chat aux inspirations pop qui se veut mignon.

"Tekken" : qui est Lucky Chloe, l'aspirante idol ?
Lucky Chloe dans Tekken 7

Elle se déplace toujours en rythme et multiplie les pas de danse. Son style de combat est défini comme de la danse freestyle. Pendant ses affrontements, elle compte ses mouvements et répète souvent son nom d’idol.

En route vers la gloire

Lucky Chloe découvre le monde des idoles Japonaises durant son enfance, suite à une exposition. Elle se met rapidement en tête de devenir la meilleure idol du monde et ne lâche jamais cet objectif de vue. Excellente danseuse qui devient virale sur internet, elle divise mais gravit les échelons et devient une star de la pop. Souriante et adorable en apparence, la G Corporation tenue par Kazuya Mishima lui propose un contrat d’idol. Elle accepte et représente depuis la société aux intentions douteuses en faisant office de sourire de façade plein d’énergie.

Durant les évènements de Tekken 7, elle rencontre Eddy Gordo. Il s’est infiltré dans le bâtiment et elle est déterminée à l’arrêter. Elle le défie alors… Et s’il perd, il deviendra un de ses danseurs. Qu’elle perde ou qu’elle gagne, son attitude est exécrable. Soit elle leurre un Eddy qui cherche à retrouver Kazuya en le narguant, soit elle l’entraîne à la danse en le frappant au moindre faux mouvement. On découvre une jeune femme capricieuse qui se comporte comme une diva. 

Réception violente de Lucky Chloe

Lucky Chloe fut annoncée lors d’un évènement qui fêtait les 20 ans de la saga Tekken. Tout de suite, sa réception est très mitigée. Cliché kawai pour certains, figure malsaine de femme-enfant pour d’autres… Beaucoup la considèrent comme un gâchis pour le roster de base du jeu. Elle est si détestée par la majorité du public occidental qu’il est envisagé de la retirer des versions Nord-Américaines et Européennes du jeu. Finalement, la jeune idol fera bel et bien son apparition dans le jeu partout dans le monde. Le créateur du jeu Katsuhiro Harada lance une pique aux joueurs dans la biographie du personnage en précisant que « les Nord-Américains la détestent. »

Lucky Chloe en plein combat

Inspirée par les vraies idoles Japonaises qui font partie d’un penchant de la culture du pays, elle est aussi créée pour attirer un nouveau public selon les dires d’Harada. Le lancement de Lucky Chloe soulève des aspects plus difficiles de l’univers des jeux de combat. En effet, il existe un archétype de femme-enfant présent depuis toujours qui dérange les joueurs pour les dérives qui peuvent en découler ; et tout simplement pour l’aspect étrange de la chose. On ne peut nier que le personnage s’est aussi pris une vague de haine aux propos misogynes.

Et maintenant ?

Désormais, Lucky Chloe a gagné en popularité mais elle reste assez mal-aimée. Entre les clichés qu’on lui prête et son caractère insupportable, elle ne parvient pas vraiment à faire sa place. Cerise sur le gâteau, ses mouvements sont rapides au combat, et elle peut être assez difficile à anticiper.

Lucky Chloe ne revient pas dans le roster de base de Tekken 8. On ne sait pour l’instant pas si elle reviendra dans un DLC. Représentation de diva aux faux airs de jeune fille adorable qui présente un nouvel aspect de la G Corporation, à voir si elle en aura plus à raconter. 

Le trailer de Lucky Chloe dans Tekken 7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *