Quelles sont les origines des feux d’artifice ?

Feux d'artifice Paris France

Véritables incontournables du 14 juillet en France, les feux d’artifice n’avaient pas vraiment cet aspect festif à l’origine. Retour sur les premiers pas du feu d’artifice, une invention venue d’Orient !

L’invention d’un moine chinois

Plusieurs histoires existent, concernant les feux d’artifice sans qu’on sache vraiment à quel moment précis ils ont été inventés. Cependant, ce qui est clair, c’est qu’ils sont nés en Chine. On situe son invention entre le VIIème et Xème siècle.

On attribue généralement l’invention de la première forme de feu d’artifice à un moine, Li Tran. Ce dernier, venant de la ville de Liuyang, aurait créé les premières bombes d’artifice. Il aurait mélangé charbon de bois, salpêtre et souffre afin d’éloigner les mauvais esprits. Ce mélange provoquait alors une explosion faisant jaillir des éclairs blancs et jaunes. Parfait pour repousser les diables. Aujourd’hui, la ville du moine, Liuyang concentre les deux tiers de la production mondiale de feux d’artifice. C’est la capitale mondiale dans ce domaine.

On considère aussi que l’invention aurait servi pour l’art de la guerre. La poudre noire artisanale servait en effet d’arme pour les militaires chinois. Ils mélangeaient alors bitume, résine, salpêtre, souffre afin de faire des flammes. Cette fois-ci, le but n’était pas de faire peur aux mauvais esprits, mais aux ennemis, et de les garder à distance. Les feux d’artifice faisaient alors beaucoup de bruit et de lumière.

La poudre noire (ou poudre à canon) permet aux feux d’artifice de se développer. Ils se développent notamment sous la dynastie Song (960 – 1279) dans l’Empire du Milieu. Pour éloigner les mauvais esprits, ils sont utilisés lors de célébrations militaires, mariages et au jour de l’an.

L’Europe découvre les feux d’artifice

Il faudra attendre le XIIIème siècle pour que ce procédé soit ramené en Europe. Cela se fera par le biais de Marco Polo lorsqu’il ramena la fameuse poudre noire. Les alchimistes et pyrotechniciens se penche sur cette technique et en font quelque chose de festif.

Dès le XIIème siècle, l’école italienne de feux d’artifice se développe. Tous les grands événements de la cour sont accompagnés de pyrotechnie. On mélange à cette poudre noire de l’or et de l’argent afin de donner une couleur aux étincelles. La pyrotechnie rejoint le rang des beaux-arts. Pendant un long moment, les Italiens seront présentés comme les meilleurs artificiers du monde.

C’est seulement qu’au XVIème siècle que le phénomène prendra le nom de feu d’artifice. En effet, lors des spectacles, ils étaient utilisés pour l’imitation du vrai feu. Il n’était pas un feu naturel, il était artificiel : un feu d’artifice.

Feux d'artifice France Louis XIV
Oeuvre de Jean Le Pautre représentant les feux d’artifice lors d’une fête donnée par Louis XIV.

Après l’Italie, les feux d’artifice touchent la France. Ils sont utilisés pour animer les dragons cracheurs de feu lors des fêtes populaires. Le premier véritable feu d’artifice en France a lieu sous le règne de Louis XIII. Il a alors lancé en 1615, Place des Vosges, à Paris.

Désormais, le feu d’artifice a une connotation festive. Il est intéressant de voir qu’avant cela, l’invention avait une tout autre connotation : militaire et religieuse. Désormais, les pays redoublent, chaque année, d’inventivité pour impressionner les spectateurs et le monde entier. À l’image des Émirats arabe unis, qui cette année ont fait porter les feux d’artifice par 452 drones.

Sources

One Reply to “Quelles sont les origines des feux d’artifice ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.