Que fêtent les Américains le 4 juillet, lors de l’Independence Day ?

Que fêtent les Américains le 4 juillet, lors de l’Independence Day ? - Cultea

Le 4 juillet, les Américains fêtent l’Independence Day. Jour férié rémunéré, il représente l’occasion parfaite de faire la fête. Retour sur les bases de ce que célèbrent les Américains ce jour-là.

L’Angleterre et la guerre civile

Du XVIe au XVIIe siècles, Espagnols, Hollandais, Suédois, mais aussi Anglais viennent s’implanter en Amérique. Les Européens, ayant du mal à se nourrir et traversant des persécutions religieuses arrivent par milliers sur le continent. Initialement peuplées d’Amérindiens, les Européens s’installent sur ces terres.

À partir du XVIIe siècle, les Anglais s’imposent sur le nouveau continent. Ils fondent un territoire de 13 colonies. Les territoires se développent, mais des conflits apparaissent entre la couronne et les représentants du pays sur place. Leur conflit amènera la guerre de Sept Ans.

Endettée par le conflit, l’Angleterre met en place un système d’imposition taxant très fort les colonies américaines. Elles acceptent d’abord les impôts, mais pour très peu de temps. Elles n’obtempèrent plus et cela marque le début de la guerre civile en Amérique.

Lors du conflit, la France soutient les colonies américaines. Des hommes comme le maréchal de Rochambeau, l’amiral de Gasse ou le marquis de La Fayette ont eu un rôle important dans la victoire des colonies, et donc dans l’indépendance du pays.

Financièrement et militairement, les Français ont aidé les colonies. Le combat durera 8 ans jusqu’à la capitulation des troupes anglaise à Yorktown, en 1781. La guerre prit fin et le traité de paix fut signé le 15 avril 1783 à Paris. Aujourd’hui encore, on commémore l’aide française de plusieurs manières aux États-Unis. Par exemple, dans le parc de la Maison-Blanche est installée une statue du maréchal de Rochambeau.

La déclaration d’indépendance des États-Unis

En ce début de juillet 1776, un vent de liberté flotte sur le pays. Dès le 11 juin de la même année, une commission se réunit afin de rédiger le texte de Déclaration de l’indépendance. Dans cette commission, des noms qu’on connaît encore maintenant : Thomas Jefferson, Benjamin Franklin ou John Adams.

L'indépendance des États-Unis. Peinture de John Trumbull - Cultea
L’indépendance des États-Unis. Peinture de John Trumbull.

Le 28 juin, Thomas Jefferson, qui s’est occupé de l’écriture de la déclaration, propose la version finale. Cette déclaration pourra faire l’objet du débat général qui se déroule le 1er juillet qui suit. Durant ce débat, le délégué de Pennsylvanie, John Dickinson, exprime son envie de rester en lien avec l’Empire britannique. John Adams, très bon orateur et favorable à la scission, prit la parole afin de contre-argumenter.

Un premier vote, officieux, fut organisé. Le résultat ? 9 voix pour l’indépendance, 2 voix contre. Les trois hommes pro-indépendance firent tout ce qui était en leur pouvoir pour convaincre certains de l’accepter. Et, le 2 juillet, la Caroline du Sud décide de rejoindre la majorité.

Le 4 juillet 1776, après quelques modifications, la Déclaration d’Indépendance est officiellement adoptée. S’en suivra, plus tard, en 1787 la proclamation de la Constitution américaine. Cette dernière empruntera d’ailleurs beaucoup à nos philosophes des lumières.

L’Independence Day aux États-Unis

Ce 4 juillet 1776, une nouvelle nation et une philosophie des libertés individuelles voient le jour. Depuis, cette philosophie s’est bien répandue à travers le monde. Déclaré jour férié en 1870, il n’est devenu un jour férié rémunéré qu’en 1941. En 2005, la déclaration est inscrite au registre international « Mémoire du monde » de l’UNESCO.

Enfants fêtant l'Independence Day - Cultea
Enfants fêtant l’Independence Day. / ©Matt York

Lors de l’Independence Day, les Américains se rassemblent tous afin de fêter ensemble, de la manière la plus patriotique qu’il soit, cette fête nationale. Durant cette journée, les troupes militaires et les vétérans sont honorés, les fanfares et défilés se multiplient. Des barbecues et fêtes entre amis et voisins sont organisés dans les jardins habillés du drapeau du pays. Et le soir, de nombreux feux d’artifice sont organisés.

Le 4 juillet, les Américains célèbrent aussi autre chose. En 1826, 50 ans après cette fameuse Déclaration d’Indépendance, Thomas Jefferson et John Adams décèdent. Deux hommes importants ayant contribué à cette déclaration sont morts en ce jour symbolique.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.