« Morbius » : comment expliquer sa descente aux enfers ?

"Morbius" : comment expliquer sa descente aux enfers ? - Cultea

Sorti le 30 mars, le film Morbius continue de décevoir. Il enregistre une deuxième semaine de diffusion désastreuse, il n’arrive pas à attirer les foules et, cerise sur le gâteau, il est à deux doigts de battre un triste record… Comment expliquer un tel scénario ?

Des chiffres catastrophiques

Communiqués par Forbes, les chiffres montrent bien la position délicate qu’occupe Morbius.

La deuxième semaine de diffusion permet au film de ne récupérer que 3 millions de dollars de recettes. La première semaine de diffusion avait rapporté 83% de plus. À ceci s’ajoute la baisse notable de fréquentation, que Forbes estime à hauteur de 75%. Si les statistiques communiquées viennent à se concrétiser, la recette totale représenterait 57 millions de dollars en une dizaine de jours. Morbius serait alors en pole position pour devenir le film adapté de comics américain à connaître le plus gros effondrement au box-office. Pour le moment, cette place est occupée par X-Men: Dark Phoenix.

Comment expliquer cette situation délicate pour Morbius ?

L’acteur qui tient le rôle principal n’est autre que Jared Leto. Ce dernier a interprété Paolo Gucci dans le dernier film de Ridley Scott : House of Gucci (2021). Mais pour ce qui est des films de super-héros et de super-vilains, Jared ne fait pas souvent l’unanimité… On rappelle que ce dernier a interprété le Joker dans Suicide Squad (2016). Et cela n’a pas été une réussite. La communauté qualifie même le personnage comme le pire Joker de tous les films confondus. Jared Leto a donc du mal à s’imposer dans un film de héros et de vilains. Les critiques sont à peu près les mêmes pour Morbius.

Pour ce qui est de la date de sortie du film, l’attente a caractérisé cette dernière. Les décalages ont été nombreux. Les scénaristes ont alors eu du mal à positionner leur film, notamment dans un moment où la communauté n’attendait qu’une chose : le retour de Spider-Man.

Enfin, le choix du personnage. Michael Morbius est un lauréat du prix Nobel de chimie. Seulement, il se rend compte qu’il est atteint d’une grave maladie du sang. Pour se soigner, il décide de se baser sur les chauves-souris, alliées avec les électrochocs. Mais l’homme se transforme alors en vampire. Un vampire assoiffé de sang qui n’arrive pas à contrôler son appétit. Morbius provient bien des comics, mais la communauté ne connaît pas assez le vampire. Pourtant, un lien existe entre lui et l’homme araignée. Un lien non présent dans le film.

Si Morbius 2 semble être compromis, il est possible que l’on retrouve le vampire dans un autre projet. Ce dernier mettrait en avant la bande des Sinister Six, connue pour donner du « fil à retordre » à Spider-Man.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.