Midjourney : Comment créer le même personnage régulièrement ?

Midjourney : Comment créer le même personnage régulièrement ?

Depuis quelques jours, Midjourney est passé à la version 6.0, qui lui ajoute de nombreux éléments. C’est donc un excellent moment pour montrer comment on peut construire un personnage récurrent par l’intelligence artificielle.

La méthode de manière simple

  • Imaginez un personnage avec une description précise. 
  • Continuez d’alimenter les images jusqu’à obtenir le résultat escompté.
  • Choisissez la Version qui vous plaît en cliquant sur U1, U2, U3 ou U4.
  • Copiez le lien de l’image et ajoutez-la à la nouvelle description.
  • Pour plus d’efficacité, il ne faut pas hésiter à préciser la version désirée de Midjourney.
  • L’IA vous proposera un résultat très similaire. Recommencez le procédé (très souvent) assez complexe jusqu’à obtenir satisfaction. N’oubliez pas que l’IA n’est pas infaillible. Tâchez aussi d’éviter les mots interdits.

Nota Bene : Il s’agit simplement d’une démonstration, mais le travail d’aboutissement peut prendre beaucoup plus de temps. Egalement, nous n’influençons personne à se lancer dans l’intelligence artificielle, nous souhaitons juste montrer quelques-unes de ses fonctionnalités.

Petite démonstration

Tout d’abord, essayons une description très simple d’un personnage. Précisons ses habits et sa description physique. Dans le cadre de cet exemple, voici Lisa, qui évolue dans un style graphique cyberpunk. Le personnage est entièrement vêtu de rouge, ce qui est plus simple à identifier. Voici les quatre images proposées par Midjourney, qui pourront servir pour la suite.

L’image sélectionnée est la quatrième. Il faut donc cliquer sur U4, mais il est possible de choisir d’autres variantes avec V4. Prolongez les exemples jusqu’à ce que Midjourney comprenne ce que vous souhaitez du personnage.

Dans cet autre exemple, nous avons supprimé la description du personnage et n’avons gardé que le nom. Il faut donc décrire une nouvelle situation. Ici, Lisa, une arme à la main, part en mission à travers la ville. Pour que l’IA fournisse des exemples plus ou moins ressemblants, il faut récupérer l’adresse du lien de la photo choisie. Ce qui signifie qu’après avoir sélectionné la photo précédente U4, il faut faire clic droit et sélectionner « Copier l’adresse du lien« . Une fois ceci fait, collons le lien à la nouvelle description. Nous avons également essayé de changer le style graphique.

La photo en bas à gauche commence à ressembler au personnage imaginé par Midjourney.

Il est donc possible de faire des variations. Selon les différents choix, l’intelligence artificielle en ressortira toujours un très similaire. C’est avec celui-ci qu’il faudra continuer l’élaboration du projet. Ci-dessous, la troisième image.

Il est encore possible de modifier le style graphique. Cette fois, nous passons à la photographie. Dans un contexte réaliste, il est toujours surprenant de constater une certaine hypersexualisation, mais les résultats commencent encore à ressembler à l’original. Il faut toujours conserver l’exemple et être précis pour que Midjourney conserve les descriptions d’origine. Généralement, la similarité apparaîtra sur une ou deux images parmi les quatre confectionnées. Pour cette série de photos, nous avons précisé vouloir travailler avec la V6 du logiciel. Par conséquent, il faudra ajouter « –V 6 » au texte. Toutefois, ce n’est nullement obligatoire.

Néanmoins, gardons bien en tête que l’intelligence artificielle ne réussira pas du premier coup et qu’il faudra énormément rejouer avec les descriptions et les variations. Pour augmenter vos chances, utilisez l’émoji en forme de cœur sur Discord pour confirmer une image plaisante. Changeons encore de style une dernière fois avec la photographie au-dessus comme inspiration.

Rappelons que Midjourney ne doit pas être un outil de remplacement. Bien qu’il puisse réaliser des éléments stupéfiants, il comporte encore de nombreux défauts. Demander l’aide d’artistes professionnels reste toujours la meilleure option. L’IA continue de faire polémique. Récemment, dans le milieu vidéoludique par exemple, Palworld est soupçonné de générer des images, tandis que Square Enix l’expérimente pour son jeu multijoueur Foamstars.

 

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *