Michel Bouquet, figure du théâtre et cinéma français, s’est éteint

Michel Bouquet, figure du théâtre et cinéma français, s'est éteint

Michel Bouquet, figure emblématique du théâtre et du cinéma français, s’est éteint à l’âge de 96 ans. Retour sur le parcours d’un des piliers du 7ème art et de la scène en France. 

Un comédien prometteur

Michel Bouquet est né le 6 novembre 1925 à Paris. Durant son enfance et son adolescence, il connait une vie assez difficile. Envoyé dans un pensionnat avec ses trois frères, il dut affronter la cruauté de ses camarades. Une fois ses études terminées, il aida sa mère à s’occuper de ses frères.

Il commence alors à enchaîner les petits métiers : apprenti pâtissier, manutentionnaire, employé de banque… Michel Bouquet est un véritable touche-à-tout. A l’âge de 18 ans, il rencontre Maurice Escande, un sociétaire de la Comédie-Française. Ce dernier lui propose alors d’assister à quelques-uns de ses cours. Et c’est à ce moment précis, que Michel Bouquet a la possibilité de montrer qui il est véritablement.

Il se révèle comme étant un jeune homme très prometteur pour le monde du théâtre. Il intègre par la suite le Conservatoire d’art dramatique à Paris. Lieu où il rencontre Gérard Philippe, qui deviendra par la suite l’une des principales vedettes de l’après-guerre. Le Conservatoire ainsi que son amitié avec Gérard Philippe permet à Michel Bouquet de fréquenter le « gratin » du monde théâtral. Il travaille avec Jean Anouilh, André Barsacq et même Jean Vilar, lors de la première édition du Festival d’Avignon. Il obtient finalement son premier rôle dans la pièce Roméo et Juliette, mis en place par Jean Anouilh lui-même.

Théâtre, cinéma, télévision… Michel Bouquet brille de mille feux

Même si Michel Bouquet a commencé sur les planches, ce n’est pas pour autant qu’il n’a pas rayonné dans d’autres médias.

Pour ce qui est du théâtre, on ne peut citer toutes les pièces dans lesquelles Michel Bouquet s’est démarqué. Il a notamment joué dans des œuvres de Samuel Beckett, Molière, Albert Camus ou encore William Shakespeare. Si Michel Bouquet est autant connu dans le monde du théâtre, c’est pour avoir revisité quelques rôles, mais c’est surtout pour avoir importé l’œuvre de Harold Pinter, un grand dramaturge et scénariste Britannique, en France.

Michel Bouquet dans la pièce « Le malade imaginaire », 2008 (source : France Culture)

Michel Bouquet a beau adorer les planches et les sensations que lui procure le théâtre, il s’essaye quand même au cinéma. Et une nouvelle fois, Michel Bouquet s’impose comme une grande figure. Il travaille notamment avec Claude Chabrol et François Truffaut. Généralement, il joue des rôles assez obscurs et énigmatiques. Il a notamment interprété Ludovic Régnier, un méchant beau-père dans le film La Rupture (1970) de Chabrol ; l’inspecteur principal Goitreau qui est un policier qui terrorise l’acteur Alain Delon dans Deux hommes dans la ville (1973) de José Giovanni et, plus connu, le rôle de l’inspecteur Javert qui n’a de cesse de traquer Jean Valjean dans l’une des œuvres majeures de Victor Hugo, Les Misérables (1982) de Robert Hossein.

Enfin, pour ce qui est de la télé, il interprète à peu près le même type de rôle. Il a notamment joué dans la série Commissaire Maigret, en jouant le rôle du juge Forlacroix.

Un talent récompensé

Pour ce qui est des récompenses, Michel Bouquet en a accumulé tout au long de sa carrière.

Il remporte à deux reprises le Molière du meilleur comédien. Une fois en 1998 pour son rôle dans Les Côtelettes de Bertrand Billier et une fois en 2005 pour son rôle dans Le roi se meurt d’Eugène Ionesco. En 2002, il reçoit le César du meilleur acteur pour avoir joué le rôle de Maurice Borde, un père qui revient dans la vie de son fils après 40 ans d’absence, dans le film Comment j’ai tué mon père d’Anne Fontaine. Une récompense qu’il remportera une seconde fois, en 2006, pour son interprétation de François Mitterrand dans Le Promeneur du champ-de-Mars de Robert Guédiguian.

Michel Bouquet dans le rôle de François Mitterrand dans « Le promeneur du camp-de-Mars », 2006 (source : Le Grand Action)

Pour ce qui est des autres récompenses, il reçoit un Molière d’honneur en 2014 et un Globe de cristal du meilleur comédien en 2018, obtenu grâce à sa prestation dans l’œuvre de Molière, Tartuffe, mis en scène par Michel Fau.

Michel Bouquet a offert son cœur ainsi que sa vie entière au théâtre et au cinéma. Un dévouement qui fait de lui un des noms les plus respectés dans ces milieux, qui sont aujourd’hui en deuils… 

 

Sources :

2 Replies to “Michel Bouquet, figure du théâtre et cinéma français, s’est éteint

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.