Louise Bennett-Coverley : artiste et militante Jamaïcaine

Louise Bennett-Coverley : artiste et militante Jamaïcaine

Poète, folkloriste, militante, éducatrice… Louise Bennett-Coverley, affectueusement surnommée Miss Lou, fut une artiste jamaïcaine qui vécut de 1919 à 2006. En écrivant et en interprétant ses poèmes en créole jamaïcain, elle contribua activement à préserver sa langue. Ses commentaires sociaux et sa personnalité en firent une véritable icône en Jamaïque, mais également en Angleterre.  A l’occasion de son 103e anniversaire, Google a souhaité lui rendre hommage dans divers pays du monde (Jamaïque, Canada, Angleterre…) 

Louise Bennett-Coverley est née le 7 septembre 1919 à Kingston, en Jamaïque. Très jeune, elle se passionne pour la littérature et le folklore jamaïcain. C’est ainsi que dès sa scolarité, elle commença à écrire des poèmes. Cultivant un véritable amour par sa langue natale, Bennett écrivait ses œuvres dans le dialecte local. Une particularité qui marquera le public lors de sa première représentation publique, qui fut la récitation d’un poème en patois jamaïcain.

Le Doodle d'aujourd'hui, illustré par l'artiste jamaïcaine Robyn Smith - Louise Bennett-Coverley
Le Doodle d’aujourd’hui, illustré par l’artiste jamaïcaine Robyn Smith.

Très vite, Bennett se vit attribuer une rubrique hebdomadaire dans le journal de l’île à l’époque : The Gleaner. Il est à noter qu’initialement, ses poèmes avaient été rejetés. En effet, si la majorité des Jamaïcains parlaient le patois, les critiques le dénonçaient comme une langue inférieure. Malgré tout, sa chronique gagna l’estime et l’affection du public.

En 1942, Bennett publia son premier recueil de poésies. Ce livre lui permit d’obtenir une bourse du British Council pour fréquenter la Royal Academy of Dramatic Art de Londres. Un véritable honneur pour l’artiste, qui fut la première étudiante noire de l’école. Par la suite, Bennett travailla pour la prestigieuse BBC où elle anima l’émission de radio Caribbean Carnival. Après l’obtention de son diplôme, elle anima d’autres émissions comme West Indian Guest Night et joua dans diverses compagnies théâtrales.

De retour en Jamaïque en 1956, Bennett travailla un moment en tant qu’agent, puis comme directrice de la Jamaica Social Welfare Commission. Au nom de cette commission, elle se déplaça dans tout le pays afin de former des instructeurs de village et agents régionaux dans le cadre d’ateliers sur la dramaturgie. Elle donna également diverses conférences sur le folklore jamaïcain aux États-Unis et en Angleterre.

Louise Bennett-Coverley continua également sa carrière à la radio, en animant des émissions de radio comme Laugh with Louise et Miss Lou’s Views. Elle fut également une figure de la télévision jamaïcaine, avec son émission Ring Ding, une émission pour enfants particulièrement populaire, diffusée par la Jamaica Broadcasting Commission (JBC).

En 1998, le gouvernement jamaïcain nomma Bennett ambassadrice culturelle itinérante du pays. Elle fut également été intronisée dans l’Ordre du mérite par la reine Elizabeth II. Véritable icône dans son pays et par delà ses frontières, Louise Bennett-Coverley fut une actrice importante dans la préservation de sa culture, ainsi qu’une artiste unique en son genre. 

Sources : 

One Reply to “Louise Bennett-Coverley : artiste et militante Jamaïcaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.