L’incroyable histoire de Tama : le chat chef de gare !

L'incroyable histoire de Tama : le chat chef de gare ! - Cultea

On connaît bien la fascination du Japon pour les chats. Ce qu’on connaît également, c’est leur manière de toujours faire les choses… différemment. En effet, ce pays a accueilli Tama, un chat chef de gare. Oui, un chat. Il faut savoir que cette chatte est devenue une véritable divinité locale, qui a un jour sauvé la gare de Kishi.

En 2004, une ligne ferroviaire reculée de Kishigawa fut menacée de fermeture pour raisons financières. Cette fermeture menaçait la région d’être coupée du monde, puisque, pour les petites villes, une gare est souvent la garantie d’une activité économique minimum. Alors, les employés furent licenciés tour à tour, jusqu’au dernier. Pourtant, un employé particulier sera embauché. Ce dernier parviendra à faire rebondir l’économie de la gare, la sauvant ainsi de sa fermeture définitive.

Tama, l’employée du mois

Tama était une chatte qui errait dans les alentours de la gare. Elle et d’autres chats étaient régulièrement nourris par des usagers de la ligne ferroviaire, ainsi que par l’ancien chef de gare, Toshiko Koyama. Ainsi, c’est lors des heures les plus sombres de la gare que Tama fut recrutée, puis nommée chef de gare. Cette dernière était payée en nourriture et avait pour mission d’accueillir les voyageurs.

Le bureau de Tama dans la gare de Kishi, en juin 2008 - Cultea
Le bureau de Tama dans la gare de Kishi, en juin 2008. (Wikimedia Commons)

Du jour au lendemain, Tama devint l’une des figures les plus importantes de cette gare. Les médias ne parlent plus que de cette star féline. Accompagnée de deux fidèles compagnons – félins également, Miiko et Chibi -, elle a réussi à faire repartir l’économie de la gare en attirant des visiteurs, curieux de rencontrer le fameux chat chef de gare. Par ailleurs, sa popularité était telle qu’elle fut promue super chef de gare en 2008 !

Un apport économique considérable

Alors que la gare était vouée à fermer, Tama a augmenté le nombre de voyageurs de 55 000 empruntant la ligne Kishigawa, en 2007. Une étude montre que, cette année-là, la présence du « cheminou » aurait injecté 1,1 million de yens dans l’économie locale – soit 7,9 millions d’euros. Son succès fut tel que des trains à son effigie firent surface. De fait, des rames d’espace détente sur le thème des chats, accompagné d’une bibliothèque, ont fait leur apparition.

Le train "Tama Densha" en 2009 - Cultea
Le train « Tama Densha » en 2009. (Wikimedia Commons)

En 2009, une station a été complètement remodelée et possède désormais une architecture qui ressemble à chat. De plus, des trains de la ligne de métro de la région ont également été décorés en l’honneur de Tama. Mais l’influence de la chatte ne s’arrêta pas au monde ferroviaire. De fait, des commerces et des restaurants à son image ont ouvert. Ainsi, le célèbre chat chef de gare a permis de relancer l’économie locale, attirant des curieux venant de tout le pays et même du monde entier !

Tama sera fidèle au poste pendant 8 ans, avant de décéder en 2015 des suites d’une infection des sinus. Du haut de ses 16 ans, elle aura sauvé toute une région de la faillite économique. Son influence était telle que le Japon fut endeuillé par sa perte, tandis que 3 000 personnes assistèrent à ses funérailles. De plus, un autel a été créé en sa mémoire, devant la fameuse gare qu’elle aura servie.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.