L’humain au plus gros Quotient Intellectuel du monde (QI) est… Australien !

| | ,

Le Quotient Intellectuel (QI), défini par le psychologue William Stern, est un outil de mesure. Il va ordonner une mesure des capacités cognitives de l’être humain, afin d’en ressortir une « moyenne ». Cette méthodologie, souvent décriée, a pour but d’estimer les compétences intelligentes.  L’homme qui possède le chiffre le plus élevé nous vient de l’hémisphère sud.

Le recordman du monde

Terence Tao est un mathématicien reconnu. Âgé de 45 ans, il est le détenteur d’une Médaille Fields. C’est une des distinctions les plus honorifiques dans le domaine des mathématiques.

Dès son plus jeune âge, Terence surprend par sa capacité à apprendre très rapidement des concepts complexes. En effet, il surclasse les tests mathématiques d’entrée de l’université Johns Hopkins à huit ans et demi. A 13 ans, il devient le plus jeune lauréat de la médaille d’or aux olympiades internationales de mathématiques. Selon son entourage scientifique, il possède des connaissances aussi étendues que complexes. Ainsi, cela lui donne une capacité d’analyse profonde d’un grand nombre de domaines mathématiques.

Son quotient intellectuel est de 230 sur l’échelle de Cattell. En comparaison, celui d’Einstein est estimé à « seulement » 160.

Le QI, un outil qui ne fait pas l’unanimité

Reste à comprendre quel est ce test de QI qui déchire les foules !

Son principe est de mesurer les capacités du cerveau. Celles-ci, comme présentées dans le modèle de Cattell-Horn-Carroll (du nom de ses inventeurs), sont divisées en sous-groupes indépendants les uns des autres. Mais, pour que le résultat soit utilisable, il faut idéalement passer les tests avant 13 ans.

Cela a pour but de pouvoir identifier et quantifier chaque « type » d’intelligence.
Par exemple, dans le modèle cité ci-dessus, la perception auditive et la vitesse de réflexion, la vitesse de réaction, la capacité à imaginer des concepts, à communiquer sont des catégories indépendantes…

Par définition, le résultat moyen est de 100. On considère qu’une population va se diviser en deux autour de ce nombre, selon une courbe de représentation mathématique appelée Gaussienne.

 

Répartition de la population autour de la moyenne de 100

Si son but est de pouvoir proposer une mise en graphique de l’intelligence humaine, celle-ci est sujette à débat. Les principaux détracteurs reprochent notamment le fait qu’il est impossible d’obtenir des tests aculturels. En effet, ceux-ci sont forcément reliés à une culture particulière.

Selon M Edelstein, « l’intelligence ne se résume pas à un chiffre. […] Les tests de QI ne mesurent pas toutes les intelligences ni tous les secteurs de l’intelligence »

Terence Tao, appelé le Mozart des mathématiques, est donc le détenteur du plus grand QI. Cet outil permet une mesure particulière des différentes capacités du cerveau. Cependant, si la méthodologie se veut scientifique, cela reste un outil non-absolu, décrié, et qui ne possède pas le recul nécessaire pour définir la valeur d’une personne.

 

Sources :

Précédent

Nouvelle année et nouvelles résolutions… Mais d’où vient cette tradition ?

Le parc Disneyland Paris restera fermé jusqu’au 2 avril prochain

Suivant

1 réflexion au sujet de « L’humain au plus gros Quotient Intellectuel du monde (QI) est… Australien ! »

  1. L’échelle du test de QI Wais IV (le seul test reconnu par la communauté scientifique internationale) va jusqu’à 160. Haut potentiel intellectuel (HPI) de 130 à 160. Un QI de 230 (!?) semble donc hautement improbable.

    Répondre

Laisser un commentaire